Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les plaisirs de... l'écriture

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1977 lectures | ratingStar_13088_1ratingStar_13088_2ratingStar_13088_3ratingStar_13088_4

J'avais passé l'après-midi à tout préparer, afin qu'à son arrivée, tout soit parfait ! Et tout l'était… j'avais pris soin de préparer un repas qui ne serait ni trop lourd ni trop long à manger, petite salade en entrée, des cailles aux raisins (j'avais toujours trouvé à ce plat une certaine sensualité…) suivies d'un dessert glacé… Il arriva avec quinze minutes d'avance (j'avais dû lors d'une conversation lui dire que j'avais horreur des gens ponctuels à l'extrême, ou à l'inverse trop à l'avance ou trop en retard… le quart d'heure de ma tolérance était respecté ! ) , cette soirée s'annonçait sous une bonne étoile ! D'habitude un gentleman, lorsqu'il est invité, arrive avec un bouquet de fleurs ou le dessert, mais là ; une autre surprise m'attendait. Lorsque la sonnette retentit, mon coeur s'accéléra, nous y étions ! Il serai devant moi dans moins d'une minute. Je vérifiais rapidement mon maquillage, ma coiffure, ma tenue dans le miroir de l'entrée ; allez pour une petite trentenaire comme moi c'était pas mal du tout… J'ouvris la porte en affichant mon plus beau sourire, le trac m'avait envahit mais je ne voulais pas qu'il s'en aperçoive, il souriait lui aussi, il était tel que la photo qu'il m'avait envoyé le transcrivait… un sourire ravageur, des yeux charmeurs… bref, le genre d'homme que j'aimais ! Comme nous en étions convenu, nous échangeâmes un premier baiser tendre et doux, nous pensions (et à juste titre ! ) que si nous ne commencions pas ainsi, la suite serait plus difficile puisque nous étions l'un et l'autre timides et un peu anxieux. Ses lèvres étaient douces et chaudes, le premier contact fut plein de tendresse, nos lèvres se cherchèrent, puis nos langues à leur tour. Nos corps s'étaient rapprochés, il avait maintenant une main sur ma hanche et l'autre dans mon cou, il me caressait la nuque, les cheveux, je sentais monter en moi, la chaleur du désir pendant que ses mains me découvraient et sa bouche explorait la mienne. J'avais hasardé mes mains sous son polo, sa peau était douce et chaude, je sentais les battements de son coeur qui battait aussi fort sinon plus que le mien… Lorsqu'enfin la réalité nous revint, nous avions les yeux brillants d'émotion, dans un souffle je l'invitai à entrer dans le salon. J'avais disposer des bougies partout afin de créer une ambiance douce et tamisée, quelques heures avant j'avais fait brûler un bâton d'encens afin qu'il en subsiste une légère odeur, sans que celle ci ne soit trop forte et entêtante. Je lui proposait un verre de vin.

Nous commencions à nous détendre, la discussion s'orienta vite sur les rencontres que l'on peux faire sur le net ; après tout c'était comme cela que nous avions fait connaissance, nous allions tout les deux discuter sur le même tchat…

La soirée se déroulait parfaitement, il apprécia le repas que j'avais préparer, et m'aida même à débarrasser et ranger pendant que le café passait.

Nous revînmes dans le salon, je lui proposais d'aller sur le canapé afin de continuer notre conversation et profiter du moment… Il choisit cet instant pour me donner le petit cadeau qu'il avait choisi à mon attention.

Ma surprise fut complète lorsque je découvris un flacon d'huile pour massages, mes yeux croisèrent les siens un instants, j'y lus une intention coquine et cela me procura des frissons.

Il me proposa de l'essayer, j'acceptais sans aucune hésitation. Je lui proposais de commencer par lui, il ôta son polo et son pantalon. Il était là devant moi, en boxer, Dieu qu'il était sexy, j'ai toujours trouvé que les hommes en boxer étaient très sexy. Il se mit sur le ventre et je pris quelques gouttes d'huile dans le creux de ma main. Je commençais le massage, doucement sur ses épaules pour commencer, j'étais tout près de lui, son visage était tourné vers moi, il me regardait, je sentais monter en moi cette même douce chaleur qui m'avait envahie lorsqu'il m'avait embrassé à son arrivée. Son regard me fixait il ne perdait pas une miette des émotions qui m'envahissaient. Mes mains descendaient sur son dos, le plus doucement possible, un instant je le vis fermer les yeux et inspirer à fond, il tentait de se contrôler mais le trouble l'envahissait aussi et il ne pu me le cacher plus longtemps lorsque je lui proposais de se retourner pour continuer le massage. Il s'exécuta, et m'offris le spectacle d'une bosse incontrôlable sous son boxer, mes yeux étaient attirés par cette vue, et je ne pu m'empêcher un sourire en le regardant de nouveau dans les yeux… Il avait compris, je pense, à ce moment là, que je ne pourrai pas résister longtemps. Mes mains se posèrent sur ses bras et commencèrent leur massage, nous étions yeux dans les yeux… je m'attardais sur son bras gauche lorsque je senti son autre main dans mon dos, il me caressait ; il était troublant, allongé devant moi sur mon canapé, moi à genou devant sa poitrine, le massant doucement… sa main se faufilant sous mon petit haut moulant laissant apparaître un joli décolleté. Il m'attira à lui, nos lèvres se joignirent enfin… Qu'il était doux, notre baiser devint de plus en plus appuyé et passionné, nous en étions essoufflés tellement nous y mettions de la rage… ses mains me parcouraient et semblaient impatiente, il commença à me déshabiller, ôta mon haut me laissant en soutien-gorge, je me redressais pour me remettre debout, je voulais qu'il voit ce que j'avais préparer pour lui, je déboutonna mon pantalon ample, fit glisser la fermeture, et le laissa tomber doucement, pour faire apparaître ce qu'il n'aurait jamais soupçonner dessous… un porte-jarretelles assorti au string et au soutien-gorge prune que je portais, des bas noirs complétaient la panoplie, tout en le regardant droit dans les yeux, je m'étais débarrassée des mes vêtements et m'offrais à lui dans cette tenue qu'il m'avait décrite comme étant pour lui la plus sensuelle et la plus excitante. Dans un souffle je l'entendis me dire "viens… " tandis qu'il me tendait la main… je m'approchais de lui, l'enjambât pour m'asseoir sur lui… un coup d'oeil à son boxer m'assura de l'effet que je lui procurai dans cette tenue… de nouveau il m'attira à lui et emprisonna mes lèvres, ses mains courraient partout sur mon corps, nous étions tout les deux très excités mais nous ne voulions pas précipiter les choses. Il se redressa tout en me tenant dans ses bras, me porta, j'avais enlacer mes jambes autour des ses reins. "Ou se trouve la chambre ? " me demanda-t-il dans un râle, je lui indiquais tout en continuant de l'embrasser, c'était plus fort que moi, je ne pouvais pas détacher ma bouche de la sienne… arrivés devant le lit, il m'y déposa en travers, je me trouvais maintenant assise face à lui encore debout, la bosse de son boxer s'étalait sous mon nez, là devant moi, me disant "viens, prends moi, tu en meurs d'envie… " Je n'eu pas à réfléchir plus que ça, sortant son sexe de sa cachette, il m'ordonna "viens, suces le, suces moi ! " je m'approchais et fini d'ôter le boxer, sa jolie verge se dressait devant moi, fière et dure, Dieu qu'elle était belle et que j'en avais envie. Je l'a pris dans ma main et la caressa très longuement, j'en approchais ma bouche, et l'embrassa doucement, du bout de ma langue j'en appreciais tout les moindres coins et recoins, sa respiration se faisait maintenant plus courte et saccadée, il aimait les caresses que je lui procurais, celà m'encouragea à y mettre plus de vigueur, ma langue vint titiller son gland, reccueillir les gouttes de ce liquide si chaud et si doux que j'aimais tant… puis mes bas instincts reprirent le dessus et dans un gémissement de contentement, j'engouffrais son sexe dans ma bouche, lui arrachant un gémissement à lui aussi, sa main posée dans mes cheveux, m'intimais le rythme à prendre, ma bouche, ma langue, mes mains le caressaient, il aimait ça et me le disais. Avec un effort insoupçonné, il me demanda doucement d'arreter, il voulait me donner à moi aussi de ses caresses que la langue et la bouche sont les seules à savoir donner. Je stopais donc un peu à regret, sa queue était tellement à mon gout. Je le laissai oter mon soutiens-gorge, ses mains caressaient mes seins, il vint les embrasser, sa bouche me parcourrait, c'était très bon et très doux, sa langue jouait avec mes mamelons qui pointaient tellement mon excitation était grande. Sa bouche descendit sur mon ventre, je sentais chacun de ses baisers, je me laissai aller et m'allongeai, m'offrant à lui. Il arriva à mon string, il embrassait mon sexe au travers de la fine dentelle, de ses doigts il jouait avec mes lèvres qui déjà étaient trempée. Il se décida enfin à oter le petit bout de tissu qui lui barrait encore le passage, "veux-tu que j'enlève mes bas et le porte-jaretelles ? " lui demandais-je dans un souffle, "humm, non ! Tu es excitante comme ça, je veux te prendre avec, j'ai envie de te baiser avec tes bas, comme si tu étais une p… " l'idée m'excita encore plus, et je le laissai faire comme bon lui semblait…

Il s'installa entre mes cuisses, je sentis son souffle chaud sur ma chatte ouverte, offerte, et déjà dégoulinante à l'idée que cette bouche si agile puisse la faire jouir. Sa langue se fit douce et lente, il remontai le plus doucement possible de mon vagin à mon clito, et chacun de ses coups de langues me transportaient, il avait entreprit de me faire jouir ainsi, ses caresses buccales étaient accompagnées de ses doigts agiles qu'il faisait entrer en moi, un puis deux puis trois… je perdais pieds, mes gémissements du départ avaient laisser place à des plaintes maintenant plus fortes, au fur et à mesure que sa langue me léchait, que ses doigts me pénétraient mon plaisir montait, je criais, mon bassin bougeait au rythme de ses coups de langues, je me sentais défaillir, je n'en avais plus pour longtemps avant que l'orgasme ne m'envahisse. C'est ce moment qu'il choisit pour entrer un doigt dans mon anus qu'il caressait et titillait depuis un moment, puis j'en senti un second. Il continua ses va et viens dans mes deux trous tout en me léchant avec ardeur, m'arrachant des cris de plaisirs, soudain le feu pris au plus profond de mon ventre pour jaillir, l'orgasme arriva en une vague déferlante, je jouissai dans un cri qui ne le laissa pas indifférent, je l'entendis me dire "oui, joui, c'est bon ma belle, joui… " j'étais totalement épuisée, il m'avait donné un plaisir que j'avais presque oublié…

Dites moi ce que vous en pensez… ce serait gentil !

Je pense lui faire une suite, qu'en pensez-vous ?

A bientôt !

Maleloo.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


13088
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages