Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les préliminaires sont très intenses avec cette belle inconnue

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 887 lectures | ratingStar_230360_1ratingStar_230360_2ratingStar_230360_3ratingStar_230360_4
Il fait froid encore aujourdhui et je timagine emmitouflée dans un long manteau serré à la taille. Je contemple cette silhouette si convoitée. Le col remonté protège ton cou gracile et ta tête est protégée du vent par un très élégant chapeau. Je naperçois que le bas de tes fines jambes laissant deviner leur sublime prolongement, mais déjà elles éveillent en moi une délicieuse pensée, la vue de tes bas noirs me fait délicieusement frissonner. Le peux de ton visage qui apparaît est rayonnant, tes yeux sont pétillants et ta bouche respire le bonheur. Toute ta féminité transpire dans ces quelques parcelles de toi à peine visible. Tu me souris en me rejoignant, je fonds Un regard les yeux dans les yeux puis un baiser frauduleusement échangé suffit à notre premier bonheur. Celui de se retrouver enfin tout les deux, le temps de libérer et de savourer nos émotions. Nous sommes pressés de nous serrer lun contre lautre, de construire de voluptueux souvenirs, de marquer de lautre, nos mains, nos yeux, nos bouches, nos sexes, dimprégner dans nos mémoires le parfum de lamour. Déclarons ouverte la fête de nos sens... Nous sommes enfin seuls pour partager un émouvant et croustillant moment dintimité comme nous le désirons tant. La porte refermée je me rapproche de toi. Délicatement je te découvre la tête, ton chapeau empreint de lodeur enivrante de tes cheveux est tout chaud de toi. Je peux maintenant approcher ma bouche de ton oreille et chuchoter au creux de celle-ci quelques compliments sur ta jolie personne et sur ton éblouissante forme, sur mon appétit de toi. Je te sens comme fortifiée par la volonté de me plaire, de me séduire prête à combattre et manéantir de sulfureux délices. Ma langue explore finement et délicieusement ton oreille, de délicats baisers qui te font frissonner viennent troubler ta sérénité de femme attentive aux douces paroles prononcées, je te désire. La chaleur commence à tenvahir, il est temps denlever ce beau mais encombrant vêtement qui temprisonne. Comment tétreindre avec cette carapace contre le froid. Tu ne crains plus rien car je suis la et je vais te réchauffer de tout mon corps et de toute mon âme. Je dénoue lopprimante ceinture, et défais un à un les boutons de ton manteau, libérant ainsi ton corps. Tu apparais resplendissante, je découvre ta tenue. Ton chemisier légèrement transparent me laisse deviner le délicieux contour de ta poitrine tandis que ta jupe au dessus du genou et à peine fendu me permet dapercevoir très sobrement le bas de ta cuisse. Une main aimable effleure discrètement ton corps en invitant ton manteau à le quitter. Déjà ma vue se trouble et je ressens comme un irrésistible appel. Que tu es femme, belle, désirable, ton parfum me grise. Je me serre contre toi, tu glisses tes mains sous ma chemise et caresse mon dos, je pose mes mains sur le bas de tes hanches. Nos bouches se rapprochent et finissent par se retrouver pour un long baiser. Nos langues sentrelacent tandis que mes mains remontent sous ton chemisier, te caressent le dos, les hanches. Je veux sentir ton ventre contre mon ventre. Je dégrafe les boutons de ton chemisier puis je le fais descendre délicatement sur tes épaules. Il tombe sur tes bras, et ton dos, laissant apparaître ton buste. Ma bouche samuse à répandre ça et la de petits baisers enflammés. Tu retrousses ma chemise pour déposer des baisers brûlants sur mon torse, tu me mordilles, ta langue sagite nerveusement. Puis tu retires ma chemise pour mieux me dévorer. Nous ne sommes pas encore nus mais nous ressentons déjà nos corps sunir, lagréable frottement des peaux nous imprime mutuellement. Ma bouche court le long dune des bretelles de ton soutient gorge, elle la suit du haut de ton épaule pour venir se plonger entre tes seins. Ma bouche se promène sur la dentelle, elle sémerveille de ce douillet voyage. Mes mains caressent tes seins, puis ton ventre, ton dos. Je ne résiste pas au plaisir doffrir tes fesses aux câlineries du bout de mes doigts. Ton ventre vient encore se frotter contre le mien, tu plaques ta poitrine contre mon buste. Tes mains viennent sur les miennes comme pour mieux les guider sur tes accueillantes fesses, satisfaire davantage ton envie de tendresses. Ta bouche sactive dans mon cou, et revient se plaquer sur mes lèvres. Ta jupe devient insupportable. Pourtant je minterdis de lenlever avant davoir ressenti le divin bonheur de glisser mes mains sous celle-ci. Caresser le haut de tes cuisses, tressaillir au toucher de tes bas, effleurer la douceur de ta petite culotte jen rêve. Cest tellement troublant, attirant, il ne faut pas nous priver de cette indispensable escale, instant dune intense provocation de nos sentiments. Mes mains désirent désormais flâner sur tes fesses au contact de la soie de tes dessous. Je descends ma tête le long de ton ventre y traçant du bout de la langue le chemin qui la reconduira tout à lheure vers tes seins soumis à toute mon affection. A genoux devant toi, je relève doucement ta jupe pour contempler le théâtre de mes suprêmes câlins futurs. Je te regarde avec envie, tes yeux de braise percent mes voluptueuses pensées. Tes mains reposent sur mes épaules, et tu attends impatiemment le premier contact de ma bouche sur le haut de tes cuisses. La ou tout nest que douceur, quelque part entre le haut de tes bas et le rebord de ta culotte. Ma bouche est avide de cette tendresse charnelle, ma langue se plait, sattarde et samuse de te sentir frémir. Mais mains on entamées une plaisante balade le long de tes jambes. Elles se plaisent à sentir la douceur de tes bas, découvrent le délicieux galbe de tes mollets, pétrissent agréablement ton entre cuisse. Je retire un à un tes escarpins, lun de tes pieds vient se blottir entre mes jambes, et délicatement remonte contre le bas de mon ventre. Je dépose alors un baiser sur ton genou. Le spectacle de ton intime toison regardé à travers la transparence de la dentelle me ravit. Mon nez effleure ta petite culotte, effectue de douces circonvolutions. Ma langue tourmente amoureusement tes lèvres à travers la broderie. Ta jupe maintenant descend comme par enchantement le long de tes jambes. Tes hanches ondulent pour aider cette minutieuse opération. Tu as deviné mon attente et tu y réponds à merveille, je suis comme envoûté par ton corps simplement vêtu de tes dessous raffinés et de tes bas. Jai les yeux comblés, mon cur bat vite, et mon appétit de toi grandit. Je retourne à la rencontre de tes seins par le chemin inverse, emprunté il y à peut par ma bouche. Je veux dégrafer ton soutien gorge, délivrer ta poitrine pour mieux en apprécier la douceur et son attrayante forme. Mes mains séparent délicatement les deux extrémités qui ferment leur écrin. Ta poitrine libérée apparaît désormais prête à être aimer. Je la caresse, ma bouche arrive à renforts de baisers pour mieux explorer ce sensuel terrain de jeux. Ma langue excite le bout de tes tétons. Mes lèvres pressent minutieusement tes mamelons, irrésistiblement ils se raffermissent. Que tes seins sont beaux, que je les aime. Je suis aux anges de sentir tes mamelons gonflés contre mon torse. Mes mains sont redescendues sur tes fesses, abonner à cette douceur, elles sont maintenant plus audacieuses, elles ont pris place sous ta petite culotte. La chaleur de ton corps les rend encore plus vigoureuses, plus curieuse, plus empressées. Doucement tu défais ma ceinture puis déboutonne mon pantalon, ta main est délicate et sa chaleur irradie tout le bas de mon ventre. Tu lintroduis doucement sous mon pantalon, découvrant ainsi les conséquences attendues de notre tendre divertissement. Cest ta bouche maintenant qui parcourt mon ventre, elle accompagne la descente de tes mains qui me débarrasse de mon pantalon. Ta bouche sarrête sur le mat redresser mais encore caché à ton regard. Tu découvres sa forme du bout de ta langue. La tension monte. Tu te redresses, nous sommes lun contre lautre, jai coincé une jambe entre les tiennes, ma cuisse se frotte sur tes bas. Je vais plonger une nouvelle fois mes mains entre tes cuisses, et je ne résiste plus à lenvie denlever ta petite culotte. Apres avoir minutieusement caressé lentrée de ton antre de femme, quun doigt délicat ai titillé tes lèvres entrouvertes, je me décide à supprimer le dernier petit morceau de dentelle qui te vêt. Jaccompagne la chute de ta petite culotte le long de tes jambes. Mes mains guident sa descente centimètre après centimètre, elles se régalent encore et toujours deffleurer tes bas, ma bouche savoure de déposer des baisers entre tes cuisses. Ton présent bonheur mappartient, il ne tiens qua moi de lexciter et damener à son comble ton plaisir. Ton corps et ton envie soffrent maintenant à mes délectables intentions. Je tattire vers le lit, tu ty allonge sur le dos, ton regard me transperce, me transfigure, minvite à te rejoindre sans attendre. Je mapproche et tu poses tes pieds sur mon torse, comme jaime ces caresses, la douceur de tes bas mincite à saisir tes pieds, à les embraser. Puis ma tête guidée et ensorcelée par la convoitise de ton sexe ardent poursuit un inexorable chemin. Jaccompagne ce voyage de tendre et exquis baiser déposer sur tes jambes. Tes mains attendent fébrilement larrivée de ma bouche. Tes jambes se resserrent sur mes joues, procurant un contact dune infinie tendresse. Je presse tes cuisses de mes mains contre mon visage, tes mollets frôlent mon dos. Belle inconnue, laisse-moi atteindre sans plus tarder la porte de la félicité. Tandis que mes mains posées de chaque coté de ton sexe écartent adroitement et tendrement tes délicates et intimes lèvres, jy dépose une salve de baisers. Tes mains caressent subtilement ma tête, les miennes remontent sur ton ventre pour reconquérir tes seins délaissés. Ma bouche se jette contre ton sexe, ma langue y pénètre lentement. Je savoure cet instant de toute mon âme. Je veux langoureusement récolter les perles du paradisiaque nectar qui coule de ton antre. Belle inconnue, jouis pareillement à moi et interminablement pour satisfaire nos deux curs Doux rêve Belle inconnue. Je tembrasse avec désir.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


230360
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages