Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma petite créature vient de s'offrir à moi

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 642 lectures | ratingStar_230040_1ratingStar_230040_2ratingStar_230040_3ratingStar_230040_4
ferme les yeux, laisse les bras le long de ton corps, écarte légèrement les jambes, laisse le vent de la forêt caresser ton corps, s'immiscer dans tes cheveux, effleurer ton doux visage, écoutes ma voix douce et grave petite créature... mes mais se posent sur tes épaules puis commence à effleurer ta chair du bas de ta nuque vers tes ronds d'épaules, ça y est le haut de ta petite robe est tombé, ta nuque brillantes est maintenant dégagée de toute entrave, mon souffle tiède peut venir se poser dessus tandis que mes mains descendent le long de tes bras et finissent par s'enlacer dans tes mains légèrement tremblantes... garde les yeux fermés petite créature, sens-tu ces doux baisers parcourir ton cou ? sens tu mes mains caresser tes doigts ? sens tu la chaleur envahir ton corps et le mien ? tourne légèrement la tête sur le côté et laisse moi boire à tes lèvres cet amour indéfinissable qui nous réunis ici et maintenant, plus rien n'existe autour de nous, le passé et le futur ne sont plus que néant, il ne reste que le présent petite créature... au milieu de cette nature laissons la nature faire son oeuvre, je ne peux plus attendre, j'ouvre doucement la fermeture derrière ta jolie robe d'été, elle descend d'elle-même le long de ton corps puis s'évanouit sur le sol, la nature t'a fait si belle, je me sens si impuissant face à elle et pourtant je ressens tellement de puissance à la vue de ces petites fesses protégées par petit morceau de soie, ta poitrine était nue sous ta petite robe d'été, tu me désirais mais ne savait ce qui allait se passer... tu m'espérais en toi mais n'osait le dire, seul tes yeux le disait et mon esprit t'a deviné, la pointe de mes doigts se promène sur ton dos, une terrible envie de baisser ta culotte me fait perdre tout sens du raisonnable, mon coeur est prêt à sortir de ma poitrine, ma mâchoire se resserre, mes yeux se fixe sur cette chute de reins que seul un amour divin a pu dessiner.... je me colle derrière toi, prend ton ton visage entre mes mains et t'embrasse tendrement, tu te retourne face à moi, tes mains déboutonne ce petit short qui dessine si bien mes fesses, ta main glisse directement sous ce morceau de coton, l'excitation dilate la pupille de tes yeux, l'oeil ne ment jamais, tu me veux en toi tes yeux me le crient en silence, mes mains glissent sur tes fesses en baissant cette culotte de soie et laisse apparaitre le haut de ta vulve, je m'écarte légèrement de ta bouche mes yeux regardent cet oasis de douceur... tu m'attrapes par les cheveux et m'oblige mettre ma tête entre tes jambes... tu sais me rendre fou... je t'embrasse, non, je te dévore, non, je suce tes lèvres, non, j'introduis ma langue, non, je te mordille très délicatement, non, je bois de ton corps, tu es ma fontaine de bonheur... tu maintiens mon visage collé sur ton bas ventre, tu gémis doucement, mes doigts pincent très légèrement le bout de tes seins, les spasmes envahissent ton ventre, ma langue s'attardant subtilement sur ton clitoris la lumière commence à envahir ton esprit, tu ne sens plus le poids de ton corps, tu es submergée par cette jouissance tu perds le contrôle... tu repousses mon visage en arrière la sensation est trop forte, ton regard empli d'amour fixe mes yeux, tu me veux en toi je le sais je le sens, je repousse tes mains, me relève vivement, t'attrape par les épaules et te retourne, je me colle contre toi fléchies légèrement mes jambes et m'interpénètre de ton corps... ça y est je suis en toi, tu te cambres je te tiens par les bras, ta croupe ouverte, offerte claque sur mes hanches sous les vas et viens puissants et animales que je te fais subir, maintenant tu es à moi, tu m'appartiens en cet instant éphémère qui se grave dans l'éternité de notre amour... nos instincts sont exacerbés, la nature retient son souffle, le vent frémis sur la cime des arbres pendant que des sons roques sortent de ta poitrine, tu suffoques de plaisir, mon sexe dur comme la roche fait de toi son esclave, tu es à lui tu ne peux lui résister, tu ne peux me résister... je suis en toi, je suis à toi... à cet instant précis tout mon être t'aime, mon coeur mon esprit mon corps... le moment présent n'est que amour petite créature et tu viens de me l'offrir...
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


230040
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages