Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon désir d'être à lui

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 808 lectures | ratingStar_231148_1ratingStar_231148_2ratingStar_231148_3ratingStar_231148_4
Autour de nous, tout se fige, tout s'éteint, tout se tait... il ne reste que le tam-tam assourdissant de mon coeur, que l'éclat de ses yeux... chaque seconde ressemble à l'éternité... Enfin nos lèvres se joignent, j'accueille sa langue dans ma bouche affamée de lui... ses bras se referment autour de ma taille, mes mains cherchent son visage, le caressent... Il s'éloigne de mes lèvres et vient embrasser mon cou, tendre vampire auquel je n'ai nulle envie de résister... blottie contre lui, je le respire, je me damne au parfum de sa peau... je le désire si fort... Dans un souffle, il me glisse à l'oreille : "Joyeux anniversaire..." et soudain il se détache de moi, s'éloigne d'un pas très rapide, trop rapide, et disparaît dans la nuit, me laissant stupéfaite, foudroyée, incapable de réagir. Me voilà seule, au milieu du trottoir, comme réveillée en sursaut. Le temps de reprendre mes esprits, il s'est évanoui comme une ombre. J'ouvre ma voiture et me laisse choir sur le siège conducteur, abasourdie par les images qui se bousculent dans ma tête, et par cette sensation divine, unique, irréelle, ce baiser que je ressens encore là, au bord de mes lèvres, et qui me renverse corps et âme. Je veux cet homme, je veux le posséder ou lui appartenir, au gré de ses envies, de nos envies... car je sais que lui aussi me veut, j'ai senti son désir pour moi, tout contre moi, mon bas-ventre s'en souvient... Impossible de rentrer à la maison tout de suite, pas dans cet état-là. Je mets le contact et commence à rouler au hasard dans Paris. L'Opéra, le Louvre, la rue des Saints-Pères, Saint-Germain, rue de Rennes, Montparnasse... je vais jusqu'au périph, je continue à rouler... ce n'est qu'en passant pour la quatrième fois à la hauteur de la Porte Maillot que je me décide enfin à reprendre le chemin de la maison. Mon homme s'est endormi sur le canapé. S'il savait... Je me dirige vers la salle de bains, ôte mes vêtements et me précipite sous la douche. L'eau froide me fait du bien, elle semble apaiser mes sens. Je verse le gel douche dans le creux de ma main, commence à en frotter mon corps... et retombe aussitôt dans ce terrible désir... c'est comme si IL était là, avec moi, comme si ce n'étaient plus mes mains, mais les siennes, qui parcouraient ma peau, glissant sur mes seins aux pointes de plus en plus tendues... l'envie de lui est insoutenable... je n'en peux plus, mon corps tout entier réclame sa délivrance... D'un geste nerveux, je m'empare du pommeau de la douche, écarte légèrement les jambes et dirige le jet vers mon sexe... je veux jouir vite, très vite, pour être libérée du feu qui me dévaste. Je règle le jet un peu plus fort, je concentre la pression sur mon clitoris... ça fait des mois que je ne me suis pas donnée de plaisir toute seule, je n'en ai pas éprouvé le besoin jusqu'ici, pas depuis que je suis avec mon fiancé en tout cas ; c'est un amant attentif, vigoureux, un brin espiègle, nos étreintes sont parfaites... Mon bassin va à la rencontre du jet, je sens l'eau s'insinuer par à-coups dans ma fente et revenir marteler mon clitoris, je sens l'onde de plaisir monter au creux de mes reins, monter encore, m'envahir enfin, le plaisir explose en moi comme un orage... Je repose le pommeau de la douche, ferme le robinet, sors de la cabine. Je ne vais pas mieux. J'ai joui, mais je ne suis pas apaisée pour autant. J'enfile ma chemise de nuit et quitte la salle de bains. Mon homme dort toujours, je n'ai pas envie de le réveiller, il a l'air si bien... J'éteins la télé, vais chercher une couverture que je dépose sur lui... Je crois que j'ai oublié d'éteindre mon portable, il faut que je vérifie car Sylvia a la sale manie de me téléphoner à chaque fois qu'elle rate son bus pour que je vienne la chercher ; en général elle appelle vers 7h du matin. Tiens, il y a trois sms. Je n'ai pas entendu mon portable sonner... Le premier, de Sylvia, justement : "m'attends pas demain midi, je suis en rtt". Le second message, d'un numéro inconnu : "Je me suis sauvé comme un lâche. Pardonnez-moi. J'ai eu peur". Je reste interloquée... le tam-tam reprend dans ma poitrine... Le troisième message : "J'ai trop envie de vous, c'est ça qui m'a fait peur". C'est LUI. Il a mon numéro. Comment il l'a eu ? Je m'en fous. Et en même temps, ça me fait un peu peur...
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


231148
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages