Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Néfer...et Titi

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1995 lectures | ratingStar_74463_1ratingStar_74463_2ratingStar_74463_3ratingStar_74463_4

Amour  

Par Sarah M&Ms.

 

 

   Un oiseau survola Toulouse avant de venir tournoyer au-dessus de la tête de Keanu. Celui-ci sourit, sans trop savoir pourquoi, à une vieille dame qu'il croisait. Apercevant la photographie d'un palmier, il se prit à rêver à un voyage, un long et beau voyage… aux côtés de celle qu'il rejoignait. Sans comprendre, il fut face à la porte.  

 

   Sans attendre, il sonna. Quelques secondes s'écoulèrent. Les tempes de Keanu battaient. Comme personne n'ouvrait, il sonna une nouvelle fois. Mais rien ne se passa. Il frappa, sonna, frappa, sonna encore et encore… puis il décida d'attendre.

   Il attendit une heure. Puis deux. Au bout de trois heures, désespéré, il se leva, et après avoir sonné une dernière fois, tourna les talons et s'en alla. Mais à peine fut-il en route qu'un bruit de verrou attira son attention. Il fit volte-face, et aperçut Néfer sur le pas de la porte.

   - Je… excuse-moi, dit-elle. Je suis désolée, je… je…

   - Tu es si Sauvage, la coupa Keanu.

   - Entre, ajouta Néfer.  

   Keanu la suivit jusqu'au salon.

   - Assieds-toi, fit Néfer.

   Il se laissa tomber dans un fauteuil et poussa un soupir d'aise. Un silence s'ensuivit. Puis Néfer, qui le regardait, lança doucement :

   - Alors ? Tu ne m'embrasses pas ?

   Keanu sourit.

   - Je fais durer le plaisir, dit-il.

   Puis il ajouta :

   - Approche…

   Néfer s'exécuta, et Keanu posa sur sa bouche un baiser silencieux. Puis un autre. Encore un.

   - Je…

   Mais elle n'eut pas le temps de finir sa phrase, ni même de la commencer, puisque Keanu la gratifia cette fois d'un long et tendre baiser. Quand cela fut terminé, Néfer sourit.

   - C'est toi qui embrasses le mieux de tous mes amants, dit-elle.

   - Petite dévergondée, rit Keanu. Après avoir repris ses esprits, Keanu lança :

   - Tu sais, je…

   - Chut… fit Néfer.

   - Je…

   - Il n'y a pas de mots…

   - Si…

   - Non…

   - Si… je t'aime, Néfer.

   Celle-ci fut prise d'un sanglot :

   - C'est vrai ? Oh… moi… moi aussi mon amour !    

   - Depuis toutes ces années que nous nous connaissons, tu es la seule personne que j'aie jamais aimée.  

   - Voyons… tu vas me faire rougir, murmura Néfer.

   - Pourquoi ? S'écria-t-il. Tu es la personne la plus belle que je n'ai jamais connue ! La plus belle de tout Toulouse ! Les gens ne t'arrivent pas à la cheville.

   - Mais et toi, tu es si beau…

   - Cela n'est rien à côté de toi. Lorsque je t'embrasse, j'ai l'impression que je m'envole. Quand je te quitte, j'ai l'impression que mon coeur se fait piétiner par un féroce cheval, ou transpercer par mille lances empoisonnées.

   - Mais toi aussi, Keanu, tu as beaucoup de qualités…  

   - Embrassons-nous encore… souffla Keanu.  

   Ils s'embrassèrent donc. Au loin, on entendait ''Boléro'' de Ravel. D'où cela venait-il ? Quelle importance, du moment que c'était là. Bientôt, la musique, l'amour, les entraînèrent dans un tourbillon sans fin. Il n'y avait plus de plafond, plus de mur. Toulouse était loin. Ils virent passer un chêne, au dessous d'eux. Puis deux. Maintenant, ils étaient sur la mer. Ils frissonnèrent… était-ce le vent qui s'était levé et qui faisait frémir un peu leur peau ? Quelques nuages voilèrent le ciel. A mesure que les notes s'envolaient, la musique devenait de plus en plus belle, et le ciel de plus en plus gris. On se serait cru dans un tableau de Picasso. Des larmes de joie dans la voix, la musique jouait. Quelques gouttelettes de pluie vinrent alors troubler cet océan, tels des pizzicatos que le vent sifflant emportait au loin avant de les renvoyer à la figure des amoureux. Après quelques instants les gouttes grossirent, s'écrasant lourdement sur la surface de l'eau. Néfer, que la folie saisissait, se voyait manger au milieu des éclairs… Plus la musique jouait plus le temps s'agitait, plus le ciel s'assombrissait, plus les vagues grandissaient, se brisant bientôt contre leurs pieds dans une explosion d'écume crépitante, poussées par des bourrasques assassines… leur baiser dansait sur cet air tourmenté, cet océan symphonique, cet opéra dramatique, les vagues étaient à présent immenses et la pluie tranchait le ciel plus sombre que la plus noire des nuits, c'était affreusement grand et terriblement beau, si beau que ça faisait mal, la musique hurlait sa douleur, de plus en plus fort, les notes tourbillonnaient, le vent devenait tornade, les vagues devenaient rouleaux, les amants tournoyaient, autour de leurs bouches, autour de leurs mains… et tout s'arrêta soudain.  

   - Néfer…

   - Oui ? …

   - Néfer… veux-tu m'épouser ? …

   - Oui… fit-elle doucement.  

   Toute la nuit, ils restèrent enlacés, à parler, ou à s'embrasser.

   - Je t'ai déjà parlé de Sarko ? Demanda Keanu.

   - Non.

   - Il m'a dit un jour que je ne pourrais jamais séduire qui que ce soit, même une folle.

   - Il ne faut pas écouter ce genre d'idioties… comment pouvait-il te dire ça, à toi, qui es si… fougeux !

   - Tu ne le connais pas. Sa bêtise dépasse l'entendement.

   - Je veux bien te croire !  

 

   Ils s'embrassèrent pendant des heures. Des jours. Des années. Si d'aventure vous ne croyez plus à l'amour, sachez qu'en ce moment même ils s'embrassent quelque part.  
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


74463
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages