Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pensées et récit érotique

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2594 lectures | ratingStar_15128_1ratingStar_15128_2ratingStar_15128_3ratingStar_15128_4

Voici la suite de mon récit :

Juste des images qui dans une sorte de pénombre qui nous entoure tous les deux.

Rien autour de nous juste un flash de lumière aveuglante.

Et puis…

Quand cette lumière s'attenue.

Je te vois devant moi… offerte !

Juste toi et moi à "flotter" dans les airs très près l'un de l'autre.

C'est comme ça que le "film" a commencé :

D'habitude je te voyais nue dans mes songes… pas cette fois-ci !

Tu portais des talons justement, tes jambes étaient habillées de bas noirs très classiques jusqu'au sommet de tes cuisses très près de la naissance de tes cuisses.

Une nuisette noire également couvrait ton corps mais sa transparence me laissait voir ta poitrine penchée vers l'avant tes talons t'obligeant de cette façon.

À donner une impression de voir tes seins pendre quelque peu sous leurs poids.

Autour de tes hanches je voyais une culotte des plus frivoles qui soient voire même très suggestive.

Ce n'était pas une culotte… mais un string… noir lui aussi.

Un string particulier un de mes préférés… ouvert en fente sur l'avant laissant libre l'accès à ton intimité.

Il était tenu sur les côtés par de simples bretelles qui allaient se cacher derrière toi.

J'étais assis là devant ton corps… admiratif laissant mon regard parcourir toutes les régions de ton corps.

Un réel plaisir ! Pour les yeux et très agréable à regarder.

Restant "sur le cul" devant le spectacle qui tu me donnais tu devenais impatiente.

J'étais incapable de faire le moindre mouvement mon corps ne réagissait pas.

Sauf…

Mon sexe sans doute.

Tu as dû t'en apercevoir… deviner que sous mon caleçon moulant noir le désir avait déjà pris possession de mes pensées.

Tu t'es alors fléchi les genoux pour raprocher ton corps de mon regard comme pour que je me réveille de cette torpeur dans laquelle tu m'as plongé.

Mes iris focalisés sur ton buste se sont dilatés en étant ainsi privés d'un peu plus de lumière.

Tes mains sont venu se poser sur mon cou pour que tu puisses avoir une position plus stable avec tes pieds.

Et peu à peu tu as déplacé tes pieds sur mes côtés pour venir coller ton corps contre le mien et mon visage.

Je tournais la tête tour à tour sur tes jambes et tes pieds pour les voir se déplacer.

Je sentais alors à travers ta nuisette les mouvements imperceptibles de ton corps contre ma peau.

Quelle douce sensation de glissement ! Délicieusement divine !

Je pouvais aussi sentir le contact sur mon ventre du string que tu portais.

Tes poils pubiens chatouillaient mon nombril.

Pendant que tu venais te coller à moi heureusement que mes mains ont eu un réflexe… c'est elles qui ont reveillé tous mes sens en venant se poser.

Une seule envie pour le moment… savoir ou plutôt deviner la forme de ton habit derrière toi.

Alors elles sont venues se poser sur le creux de tes reins qui pour le moment était arrondi dans ta position.

Déjà moites et réchauffées par la circulation plus rapide de mon sang.

Elles se sont collées à ta peau… j'étais devenu si sensible du toucher que je pouvais sentir le duvet velouté de tes reins…

Et puis mes mains sont venu juste à la naissance de tes fesses.

En tatant avec les paumes et la pulpe des doigts j'isolais ton vêtement.

Je trouvais un anneau juste au dessus de tes fesses à l'extrême pointe de la raie de tes fesses… que je commence à connaitre par coeur avec le temps.

L'anneau réunissait les trois fines bretelles élastiques venant des deux côtés de tes hanches et d'entre tes fesses…

Nos regards étaient plongés l'un dans l'autre…

Et tu as du voir mes iris se dilater à nouveau un peu plus…

Comme pour réveiller cette fois-ci tout mon corps de ce somnanbulisme.

Tu as relevé la tête et tu l'as jeté en arrière…

M'offant le spectacle de ton cou !

Mes mains toujours dans un réflexe ont collé ton bassin contre moi…

Tu t'es alors repenchée en avant en basculant ta tête vers moi en replongeant ton regard dans le mien…

Était ce du désir ?

Était ce un défi ce mouvement de bassin que tu as alors effectué en frottant ta culotte et ton sexe contre mon torse ?

En tout cas je l'ai considéré tout comme !

Et ma bouche s'est entre ouverte pour venir coller mes lèvres à la peau de ton cou.

L'embrassant encore et encore en le courvrant entièrement de baisers de tendresse et de délicatesse.

Mes mains sont venues en même temps accompagner ensuite mes baisers sur tes épaules que tu offrais à mes lèvres.

Alors mes doigts de leur pulpe sont venu chercher les bretelles de ta tenue légère et frivole.

Puis je dégageais tes épaules de ce léger fardeau en écartant sur les côtés les bretelles.

Ta nuisette est alors retombée en se coicant entre toi et moi.

Laissant juste le heut de tes seins découverts à mon regard.

Mes mains sont alors venues sur ton buste se poser à plat toujours aussi moites.

Elles ont accompagné ton mouvement quand tu as décidé de te lever et te dresser sur tes jambes…

J'accompagnais sa chute jusque tes pieds…

En profitant de cet instant pour caresser tes flancs.

Tes mains toujours autour de mon cou sont alors venues se poser sur mes cheveux.

Tes pieds au plus près de mes hanches je les voyais se lever un par un pour laisser au sol ta nuisette.

Et me laisser admirer plus encore le spectacle de ton corps dénudé.

Je tenais à ce que tu gardes le reste de tes vêtements…

Alors mes mains sont passées entre tes cuisses pour venir chercher chacune la fesse en regard.

Elles se posent sur elles et je t'ai senti les contracter toutes les deux ! Divine excitation !

Lorsque tu as décidé de les relâcher ce sont mes mains qui se sont contractées sur elles les saisissant fermement.

Je t'ai invité à te rapprocher de ma bouche qui déjà embrassait ton ventre lorsque tu n'étais pas encore complètement debout.

Tu as pris l'initiative de passer une par une tes jambes derrière mes épaules pas confort et par proximité.

Ton sexe pouvait sentir mon souffle chaud.

Et je restais un moment à sentir avec mon nez les odeurs de ton entrejambe.

Ne pouvant accéder plus haut que tes aines je les embrassais.

Et puis ma langue…

Ma langue ne pouvant se retenir est venue se glisser le long de tes aines aidée par mes mains qui collaient ton bassin contre ma bouche.

Mon dieu !

Je pouvais déjà voir tes lèvres légèrement excitées devant moi et surtout devant ma langue.

Qui est venue les lécher une par une !

Tu pouvais sentir cette sensation que j'espère tu appréciais !

Tu sentais ma langue saliver sur tes lèvres une par une de désir.

Je la laissais juste effleurer tes lèvres du bout de la langue.

En traçant leurs délicates chaires.

Mes mains caressaient tes fesses juste par effleurement.

En alternant pulpe des doigts, paumes et les deux en même temps.

Se serrer sur la peau de tes fesses pour les relâcher.

Je glissais fièvreusement mes dernières phalanges entre tes fesses pour caresser la bretelle entre tes fesses cachant la raie qui les sépare.

Puis mes mains ont glissé jusque tes chevilles maintenues dans leurs écrins.

Cette sensation si délicieuse de glisse sur tes jambes sur tes bas était d'une excitation des plus folles !

Tu as du deviner l'effet sur moi puisque mes lèvres sont venues se joindre à ma langue qui était toujours en train de lécher doucement tes lèvres.

Je n'avais qu'un désir pour le moment les voir se gonfler de désir et laisser ma salive déposée perler sur elles.

Je pouvais voir le relief de tes lèvres entre tes cuisses en me laissant aussi apercevoir l'entrée de ton intimité.

Ce trait entre tes lèvres invitait ma langue inconsciement.

Ma langue aussi désireuse que tout mon corps est venu se loger à cet endroit précis… le seul accessible avec ton string.

Ma langue s'attarde un long moment sur ce triangle, cette forme et ce relief si cher à mes yeux entre tes cuisses.

Mes yeux savourent cette vue.

Je suis envouté et je ne peux m'empêcher de laisser mon désir s'amplifier de te lécher les lèvres.

Ma langue traduit toutes mes pensées en se glissant toujours avec délice entre tes lèvres.

Monter et descendre sans jamais cesser de t'aimer.

Ma langue te savoure.

Elle savoure le goût de tes lèvres qui se gonflent de plus en plus.

Je viens l'aplatir contre elles précisément sur ta fente entre tes lèvres entrouvertes.

Ma langue salive de plus en plus.

Mes lèvres elles viennent à leur tour successivement reprendre ma salive déposée sur elles.

Mes mains toujours sur tes fesses y sont aimantées.

Je ne me lasse pas de les masser dans mes mains.

Mes doigts viennent eux chercher les abords de ta raie sur les faces internes de tes fesses.

Elles te palpent avec délicatesse sans jamais les presser.

Juste des attouchements des tatonnements.

Partout du plus haut de tes fesses très près de l'anneau du string qui épouse agéablement tes formes les plus intimes.

Mes doigts viennent écarter tes fesses légèrement pour me permettre de venir caresser ta raie en glissant sur la bretelle entre tes fesses.

Jeglisse quelques uns de mes doigts sous la bretelle pour te caresser, de sentir ta peau contre celle de mes doigts.

Ils sont attirés inexorablement !

Ils se glissent entre toi et la bretelle.

Tu les sens tatonner à l'aveuglette ?

Je reconnais ce creux de mes doigts…

Je tâte plus bas encore, je viens de toucher ton anus.

Je descend plus bas… mais je ne peux dans la position où nous sommes…

Rien de grave… je continue de lécher ton sexe.

D'ailleurs je sens ton bassin qui bascule plus amplement maintenant.

J'ai l'impression que tu désires que ma langue se frotte plus contre toi plus profondément plus délicatement.

Non c'est pas une impression… une certitude tu ondules ton bassin de façon à ce que ma langue soit prisonnière des tiennes.

Elle l'est déjà depuis longtemps !

Je m'e nrends compte avec mes mains en quittant le sillon de tes fesses.

Elles se placent partout sur ta taille en les passant sur tes hanches, le haut de tes fesses toujours, sur les extrémités de tes fesses en boule.

Je sens tes fessiers contre mes mains se contracter et se relâcher dans tes mouvements de bassin.

Je les laisse là sur ces boules paumes aplaties contre elles pour contenir ton bassin.

Petit à petit je vois tes lèvres enfler encore plus que tout à l'heure.

Je le devine avec ma langue… tu la sens glisser sur les rares poils situés sur tes lèvres à l'extérieur.

Tu viens chercher plus loin encore les sensations de ma langue entre tes lèvres maintenant que je la reglisse entre elles.

C'est un superbe spectacle de les voir s'écarter sur le passage de ma langue.

Les voir bourgeonner sous mes caresses.

Je gobe alors une à une tes lèvres entre les miennes et je les chérie de ma langue en les léchant…

Je salive tellement que je dois venir sécher mes lèvres sur tes aines sur le haut de tes cuisses mais aussi sur les faces internes de tes cuisses.

D'ailleurs tes cuisses encore couvertes de tes bas me gêne.

Je viens chercher le haut de tes bas de mes bas…

Puis un par un je les roule avec mes doigts…

Puis je les enroule jusque tes genoux… tes cuisses sont découvertes.

Je les embrasse au fur et à mesure que je les déshabille mes deux mains sont sur chacune de tes cuisses tour à tour…

Une main se place sur ta fesse et l'autre caresse toute ta jambe cuisse par cuisse pendant que ma bouche vient se sécher sur leur peau par quelques baisers de tendresse.

Je place mes mains derrière tes genoux et je les laisse caresser ta peau jusque tes fesses en remontant…

Elles reviennent adorer tes fesses une fois encore.

Elles tu les sens tourner autour de tes hanches en suivant les bretelles…

Je glisse mes index entre toi et les bretelles collées à ta peau…

Puis je tourne mes paumes face à moi.

Mes index se fléchissent…

Et je continue la course le long de tes bretelles.

Tu les sens se rejoindre au dessus de ton pubis…

Ils se quittent en allant sur les côtés…

Puis s'arrêtent très vite…

Et tu sens que je les glisse plus bas en longeant les deux morceaux de tissu du string.

Il réaparaissent devant mes yeux en passant dans l'ouverture.

Tu sens le string tiré vers le bas avec mes doigts…

Ils caressent tes poils… tu sens sur tes lèvres maintenant mes doigts les caresser du bout des doigts.

Délicieux !

Tu me laisses faire ! Mes doigts s'arrêtent.

Et je viens frotter ma langue contre toi contre ce bout de peau au sommet de tes lèvres…

J'alterne la pointe de ma langue et son plat.

Je vois ton bassin s'avancer quand tu arrondis ton dos pour te rapprocher de moi.

Mes mains te quittent après cette savoureuse "friandise"

Mes mains reviennent prendre possession de tes hanches.

Et ma langue revient lécher de plus belle la raie qui sépare tes lèvres de bas en haut… avec ferveur.

Puis tu sens tes lèvres se réunir et se faire aspirer entre mes lèvres.

Ma bouche s'est ouverte et suce ton sexe…

Puis…

Ma langue est venue les rejoindre.

Elle tourne en cercle doucement… très lentement.

Je sens chaque bout de peau sous ma langue glisser puis être quitté.

Et ma langue arrive sur un autre morceau de peau qui est à son tour étiré en se frottant contre ma langue.

J'avais envie que tu ressentes pleinement cette sensation délicieuse de ma langue qui se bouge seule contre ton sexe…

Alors mes mains maintiennent autant que possible ton bassin en place… en le tirant à ma bouche et en le fixant fermement.

Tu as senti mes doigts se saisir fermement de tes hanches.

J'espère que tu apprécies… je pense… car tes mains vienennt sur ma tête et me colle la bouche contre toi…

Oui !

Puisque tu t'es penché complètement en avant par dessus ma tête… m'obligeant à basculer ma tête aussi en arrière complètement.

En venant prendre un appui invisible devant toi… tes genoux ont fléchi pour te rapprocher davantage de ma bouche.

Ma bouche qui n'a pas quitté le contact avec tes lèvres toujours entre les miennes et contre ma langue.

Ma langue tourne toujours entre tes lèvres doucement.

J'ai senti tes lèvres s'étirer pendant que tu penchais ton dos à l'horizontal en venant prendre appui avec tes mains loin devant toi.

Chez moi, juste à côté de ce papier sur lequel j'écris, j'ai glissé ma verge en dehors de mon caleçon par la fente de celui-ci.

Je suis tout dur de désir et d'imagination.

Je la vois battre la chamade.

Je la vois se contracter et se raidir plus lorsque je la commande par la volonté.

Je vois en même temps mon gland se gonfler sous cette contraction… j'ai la "chance" d'être circoncis.

Même mes fesses imitent la même contraction de mon sexe… tout mon corps te réclame !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


15128
b
Moi aussi !
27 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages