Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Récit gay

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 14076 lectures | ratingStar_135823_1ratingStar_135823_2ratingStar_135823_3ratingStar_135823_4

Bonjour à tous. J'ai déjà fais un récit gay, ce ci est le second. Le premier est ici : http://forum.doctissimo.fr/doctiss[...]4681_2.htm

 

Voici donc le début du second récit :

 

Je marche seul vers le centre ville afin d'acheter un cadeau à Marine. Je regarde les mecs que je croise. Certains sont mignons, d'autres sont cadeau et certains pas à mon goût. Ha oui, je dois vous parler de moi. J'ai eut 17 ans en avril, je fais 1m80 pour 72kg, cheveux châtain, les yeux gris, il paraît que je suis pas mal. On dit que j'ai un regarde de braise avec des expressions mystérieuses. J'ai eut quelques amours avec des garçons (deux en fait) , et j'ai perdu ma virginité avec le premier, à 15 ans. Je me dirige donc vers le magasin de farces et attrapes, j'adore jouer des tours à Marine, elle se fait avoir à chaque fois. Je rentre et cherche avec soin la perle rare. Finalement, j'opte pour un truc traditionnel, mais qui avec elle va prendre des proportions marginales. Je paie, on emballe le cadeau que je planque afin que personne ne le voit dans le sac. Je marche assez vite et en profite pour mater les mecs. Au fait, je suis gay, si vous l'aviez pas remarqué ? J'ai décidé de vivre ma vie comme je l'entend, et personne ne se met en travers de ma route. Je vis encore chez mes parents, même si je suis en internat. Je suis à Jacques Monod, à Saint Jean de Braye, dans le loiret. Enfin, j'y serai dans quelques jours, car la rentrée approche. On est le 25 août aujourd ? Hui. J'entre en terminale, je connais beaucoup de monde, je ne suis donc pas inquiet. La seule chose qui me tracasse, c'est les dortoirs, ne pas tomber avec Karl et les autres. Je vous parlerai d'eux plus tard. Pour le moment, voici mon histoire. Une maison avec de l'espace derrière et devant (2500 m² en tout). On vit ici depuis le jour de mes un an. Je sais que je gay depuis mes 14 ans, lorsque Pierre est entré dans la salle de classe en retard, qu'il s'est mis à côté de moi et qu'il m'a embrassé sans le faire exprès car j'ai tourné la tête, depuis cet instant, je sais que je ne suis attiré que par les hommes. Mon père est un homme d'affaires, rarement là, travaillant pour une société d'import/export, ma mère est infirmière dans l ? Hôpital de notre ville. On habite à 37 km du lycée, on doit donc faire le trajet tous les week end. J'ai déjà acheter tout ce qu'il faut (oui, je suis très prévoyant) , je met mon PC portable dans ma valise (jamais je ne me déplace  sur un long trajet sans lui). Je sors les ordures lorsque je vois une ombre passer derrière les arbustes. Je m'approche et vois quelqu'un. Je tombe à la renverse, surpris par cette rencontre. Je vois un visage qui m'est si familier, mais sans que je puisse mettre de nom dessus. Il se précipite aussitôt pour m'aider à me relever en ouvrant la grille. Je ne vois toujours pas qui s'est, une capuche sur la tête, masquée par l'ombre des arbres.

 

" (inconnu) Salut Andrew. Tu t'es pas fais mal ?

(moi) non, ça va merci. Qui es-tu ?

(inconnu) tu te souviens pas de moi ? J'ai donc tant changé que ça ? "

 

Il retire sa capuche, me laissant voir son visage. Un fantôme est de retour. Je perd l'équilibre, mais il me retient. Je le serre dans mes bras aussi fort que je peux.

 

" (inconnu) hey, tu me fais mal mec.

(moi) je ne pensais jamais te revoir. Tu m'as tant manqué. Tu es revenu pour de bon ?

(inconnu) oui, mon stage c'est fini hier, je suis rentré tout à l ? Heure, mais mes parents sont sortis, je ne savais donc pas où aller, alors je suis venu chez ici. Je te dérange.

(moi) pas du tout. Je suis si content de te revoir, tu m'as manqué.

(inconnu) tu te répète man.

(moi) je sais, mais je suis sous le choc. Tu es la dernière personne que je m'attendais à voir débarquée. Tu es parti depuis cinq mois, je ne savais pas si tu reviendrai un jour, alors j'ai ? Euh ? Rentrons à la maison, ça sera mieux, il fat chaud. Mes parents vont être content de te revoir après ces mois sans avoir pu te parler, joindre, voir ? "

 

On se sourit. Il a changé au niveau du visage, était-ce pareil pour le reste de son corps ? On se dirige donc vers la maison, je pousse la porte et mes parents me demandent pourquoi je souris comme ça. Je le fait entrer, ma mère semble sur le point de s'évanouir. Elle le regarde avec des yeux de merlans fris.  

 

[Je posterai une suite si vous jugez qu'il en mérite.]
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135823
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages