Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Solange

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4316 lectures | ratingStar_46428_1ratingStar_46428_2ratingStar_46428_3ratingStar_46428_4

Les semaines passaient et leur amour gardait toute sa force. Solange avait changé. Quil était loin désormais le couvent qui lavait vue grandir. Quelle était loin cette adolescente innocente. Solange, âgée de presque 19ans partageait aujourdhui sa vie avec un homme qui lui apportait toute la tendresse et lamour quelle attendait. Souvent elle repensait à Sur Marie qui malgré son amour navait pas remplacé sa mère tellement absente. Mais depuis quelques temps ces souvenirs se faisaient plus tenaces.

Solange était enceinte.

Elle voyait son ventre sarrondir au fil des semaines et cette angoisse de ne pas être une bonne mère la hantait. Elle était si fière pourtant de porter le fruit de son amour, si fière que ses entrailles aient pu concrétiser ainsi ses sentiments.

Mais les temps étaient durs. Nous étions en 1789 et la Révolution sannonçait : Solange avait bien conscience quune période difficile se préparait. Désormais, plus que jamais, elle craignait pour la vie de Philippe dont la tête était mise à prix. Chaque virée de son compagnon était source dangoisses. Dans quel monde son enfant allait il grandir ? Aurait il ses 2 parents contrairement à Solange ?

Heureusement, malgré ce climat de révoltes, Solange et Philippe préservait leur amour. A chaque jour sa part de bonheur, aussi infime soit elle.

Avec sa grossesse avancée, leurs ébats devenaient un peu plus mal aisés. Pour ne pas bousculer lenfant, Philippe freinaient ses élans et Solange qui parvenait quant à elle à lorgasme à chaque fois lors des préliminaires, comprenait que son amant était quelque peu frustré. Aussi, prit elle une initiative inattendue pour combler son cher et tendre.

A quatre pattes sur les couvertures, comme dhabitude depuis plusieurs semaines, Solange offrait sa croupe à Philippe. Ce dernier sapprêtait à la pénétrer en levrette quand Solange larrêta :

Non Philippe, pas là. Cest ici que je tattends dit elle en désignant du doigt son petit trou.

Philippe ne sattendait pas à une telle proposition bien que souvent lidée lui eut traversé lesprit. Mais il ne voulait pas heurter sa compagne.

Tu es sûre mon cur ?

Oui, mon amour, je veux que tu prennes ton plaisir là.

Leurs regards ne pouvant se croiser, Philippe embrassa les fesses de Solange dont le sexe était trempé. Philippe passa son doigt sur les lèvres humides avant de remonter le sillon de sa bien aimée. De sa langue il humidifia un peu plus la zone afin de dilater le trou quelle lui offrait. Après quelques instants il introduisit un doigt, puis deux. Solange sentait son trou se dilater. Elle avait une totale confiance en son amant et savait que jamais il ne lui ferait de mal.

Détendue, elle accueillit son sexe qui déjà pénétrait son anus. Elle eut mal et poussa un cri, il recula mais elle lui dit continue. Il continua donc, progressivement. Solange se retenait de crier pour ne pas inquiéter Philippe qui était désormais complètement en elle. Il commença ses va et viens, des vas et viens que Solange adorait : il savait lemmener aux cimes du plaisir en commençant lentement puis en accélérant pour à nouveau ralentir et enfin accélérer jusquà lexplosion. Mais cette fois le plaisir était différent. Différent mais tellement agréable. Elle oubliait les premières douleurs sous les assauts de Philippe qui caressait alternativement les fesses, le dos, le ventre de Solange.

Des plaintes sortaient désormais de sa bouche, des gémissements de plaisir. Elle se cambra pour mieux le sentir en elle ; elle se mit à bouger son bassin davant en arrière pour aller à la rencontre de ses assauts. Philippe qui sentait son sexe si serré dans ces profondeurs éprouvait à nouveau les plaisirs du début de leur relation. Il ne lui fallut pas longtemps avant de sentir sa jouissance monter. Il se retira alors et éjacula sur les fesses de Solange. La puissance des jets témoignait de la frustration cumulée.

Solange avait su lui faire revivre le bonheur initial de leur amour. La jeune femme se retourna pour sallonger sur le dos, avec un sourire de satisfaction. La position était devenue peu confortable mais elle avait tenu pour lui. Il sapprocha de son visage et lui caressant la joue dune main, il lui murmura à loreille : merci mon cur, je taime.

Philippe posa sa tête sur la poitrine gonflée de lait de Solange qui lui caressait les cheveux amoureusement. Elle était si heureuse : pour la 1ère fois, il avait réussi à lui avouer son amour. Elle était comblée. Philippe, heureux caressait de sa main si douce le ventre arrondi de sa chère et tendre : tu as bien de la chance dêtre en elle petit.

Ils ignoraient alors tous les 3 que ces bonheurs simples étaient les derniers quils vivaient ensemble.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


46428
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages