Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une envie de naviguer sur l'eau et de se faire plaisir

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 524 lectures | ratingStar_228339_1ratingStar_228339_2ratingStar_228339_3ratingStar_228339_4
Il est là. à chaque recoin, à chaque souffle de cette pièce, dans chaque mot et chaque phrase. La pièce tremble encore de son absence, de son parfum qui remplit doucement lespace. Quelques coups discrets sur le bois plein de la porte. Je ne bouge pas, il na pas besoin de moi pour ouvrir. Il entre. Te voilà enfin. Il est blond cette fois, musclé, grand, bronzé. Je laime pour ses inconstances physiques ou sexuelles. Son regard, seul phare, ne change pas. Ses mains ôtent une à une les pelures. Il ne me quitte pas des yeux et dans ce gris je découvre les rondeurs de mes seins. Mes mains lentement les empoignent pour les cacher à sa vue, les couvrir à la mienne. Je ne lui offrirai que quand le désir sera si fort. Son torse apparaît. La petite cicatrice quil porte sous le nombril est blanche sur la peau tannée. Mon ventre à moi disparaît dans mes bras. Il le léchait du regard, je lui dérobe. Ses cuisses puissantes à la chute de son pantalon. Recouvertes de ce duvet nordique. Je replis les miennes entre mes bras, croisées, chastes, pudiques. Le frisson qui me parcourt recouvre ma peau de petites pointes acérées. Son regard ne quitte pas une seule fois la masse recroquevillée dans le coin de la pièce sur le matelas à même le sol. Il ôte son boxer blanc. Son sexe apparaît enfin. Il est au repos, légèrement couronné dune toison dorée. Il a lair arrogant dun phallus antique. Jai envie de sourire. Je souris. Lui aussi. Enfin. Il approche et sassois sur le sol en tailleur. Ses cuisses musclées dessinent des arabesques sous sa peau. Tu es marin aujourdhui : emmène moi. Ses bras souvrent et lair qui emplit le lieu devient frais. Salé, puant le large à senivrer. Un soleil brûlant attaque ma peau. Je suis nue. Une barque ou un vieux canot, un paquebot ou un yacht. Je ne sais pas. Je nai pas décidé. Lui tient la barre dune main ferme. Il est nu. Une mer ou un océan. Je men fous. Je veux des vagues bleues, sèches et molles. Je veux quelques mouettes, je suis perdue et lui ne sait pas non plus où je lai emmené. Jai froid malgré tout. Sur le fond de bois, je me roule dans une vieille toile cirée, sale mais sentant le corps, sentant son corps. Nous avons fait lamour ici. Je le sais. Cette nuit même. Au gré des vagues ou sur une île. Je ne sais pas. Peut être dans le bouge immonde dun port. Contre une porte dimmeuble à quelques mètres dun quai. Je suis une ... dans ce monde. Pour lui seulement. Macro dune seconde. Oui je men souviens cette fois. Mes mots volent et trouvent leur cible. Il me regarde enfin. Reviens à moi. Je naime pas le large, je te déteste dans ce monde. Tu mas enlevé. Je sens le papier blanc sous ma main. La douceur du matelas sous mes fesses. Il na pas bougé et son sourire na pas diminué. Il a juste aux yeux une légère larme. Un embrun ? .
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


228339
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages