Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Valérie a quelquechose à fêter

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 3107 lectures | ratingStar_29721_1ratingStar_29721_2ratingStar_29721_3ratingStar_29721_4

Valérie s'apprêtait à introduire sa clé dans la serrure de la porte de son appartement quand sont regard fut attiré par une enveloppe posée au sol. Elle la saisit et l'inspecta avec une curiosité amusée. Il s'agissait d'une enveloppe carrée manifestement rembourrée. Aucune inscription nulle part si ce n'est la lettre K suivie d'un point. Elle compris alors qui était l'expéditeur et un sourire plus prononcé s'afficha sur son visage. Elle ouvrit vite, se débarrassa de ses affaires rapidement et plongea dans le canapé pour ouvrir le mystérieux colis.

Vingt-six ans, une jolie silhouette mise en valeur par un très bon goût vestimentaire, Valérie vivait une relation intense avec son petit ami Krystoff. Ils se connaissaient depuis deux ans maintenant et avaient déjà à plusieurs reprises évoqué l'idée de vivre définitivement ensembles. Elle voulait profiter de leur soirée durant laquelle ils fêteraient le second anniversaire de leur première rencontre pour en reparler. Elle savait qu'il était aussi tenté mais hésitait car il voulait être sûr. Elle saurait le convaincre.

L'enveloppe ouverte, elle est en fit glisser un disque laser. A bien y regarder il s'agissait d'un DVD. Elle l'introduisit dans son ordinateur portable pour découvrir qu'il s'agissait d'un contenu vidéo. Le visage de Krystoff apparut alors.

Salut Val. Comme tu le vois je t'ai préparé une petite surprise. C'est un film que j'ai réalisé pour toi. Mais si tu as introduit ce DVD dans ton micro, éjecte le et passe sur le lecteur du salon. Tu profiteras mieux du spectacle.

Sans plus attendre elle éjecta la galette et couru l'insérer dans le lecteur de salon et alluma l'écran géant, un investissement commun du jeune couple, amateurs de soirée télés. Elle revit son Krystoff faire la même annonce puis continuer.

J'ai réalisé cette vidéo il y a quelques jours et j'espère que tu en saisira toute la signification. Elle représente tout ce que j'éprouve pour toi.

On pouvait lire l'amusement mêlé de tendresse sur le visage de Valérie. Le plan changea. On revoyait Krystoff mais manifestement il était torse nu et dans une autre pièce. Il s'approcha le plus possible de l'objectif et parla à voix basse.

C'est parti. Juste pour toi. N'en perd pas une miette.

Valérie se demandait ce que son homme pouvait bien lui réserver dans cette tenue. Un striptease ? Pas vraiment le genre mais qui sait ? Et d'ailleurs, il aurait dû être encore habillé ! Krystoff s'effaça du champ pour laisser apparaître le reste de la pièce entièrement blanche. Il fallut du temps à Valérie pour réaliser ce qu'elle voyait. Un lit, et au milieu un postérieure manifestement féminin faisait fasse à la caméra. La femme était dans la position de la prière à Mahomet, nue, la croupe offerte.

Krystoff réapparu dans le champ, nu lui aussi. Il adressa un petit salut à la caméra en l'agrémentant d'un sourire. Puis il s'approcha de la femme. Il alla se placer devant elle, faisant ainsi face à la caméra et assis sur ses genoux on devina qu'il offrait son sexe à la bouche de la femme qui bougeait peu mais s'affairait visiblement à la tache que Krystoff venait de lui confier.

Tout se mélangeait dans la tête de Valérie. Quel était le sens de ce quelle voyait ? Pourquoi faisait-il cela ? Son regard perdu dans le vague fut rappelé vers le téléviseur où Krystoff s'exprimait par quelques gémissements. Son visage se déformait et on ne pouvait y lire que plaisir. La femme sur le lit était très appliquée. Il passait sa main dans ses cheveux et ne manquait pas de temps en temps d'adresser un sourire à la caméra.

Valérie saisi la télécommande afin d'accélérer puis se ravisa pensant qu'elle manquerait peut-être des mots qui lui permettrai de comprendre. L'estomac nouée elle se força à regarder la suite. C'est alors qu'elle vit son traitre de compagnon descendre du lit pour venir se placer derrière la femme. Il la tira vers lui et s'agenouilla pour placer son visage entre ses fesses. On devinait ce qu'il faisait. De temps en temps il caressait la femme et introduisait ses doigts dans des orifices qu'on devinait accueillants.

Valérie connaissait ces gestes. La veille même, c'était sur elle que Krystoff les pratiquait. Elle réalisa soudain que tout se déroulait comme leur étreinte de la veille. Elle ferma les yeux et se repassa le film de la veille. Il avait commencé par passer sa langue depuis l'anus jusqu'au plus loin qu'il puisse aller entre ses lèvres vaginales et alors que de la main il caressait son clitoris et fouillait de temps en temps la chatte, il titillait la rondelle dans un but bien précis. Lorsque la cyprine s'était faite abondante, il s'était servi pour en humecter l'anus de sa partenaire et introduire plus facilement un doigt puis plusieurs doigts. Quelques minutes de ce traitement plus tard, il la sodomisait. D'autres questions trouvaient leur réponse en amenant d'autres.

Elle aimait ces pratiques, elle aimait le sexe. Et si au début elle pensait que son amant tentait de lui montrer un désir caché qu'elle n'aurait pas accepté, elle constatait très vite que ce n'était pas le cas. Elle rouvrit les yeux et voyait comme elle si attendait Krystoff donner des coups de reins dans les entrailles de sa partenaire.

Qui était-elle ? Le saurait-elle ? Son identité avait-elle de l'importance ? Valérie réalisait que pour l'instant ce qu'elle voyait ne lui plaisait pas mais qu'elle n'en saisissait pas le sens. Krystoff se dégagea pour sortir du champ de la caméra sur la droite. Quelques instants plus tard deux autres hommes, nus eux aussi, firent leur apparition aux cotés de Krystoff. Ce dernier s'approcha de la caméra. Il chuchota :

Val, est-ce que tu te souviens du jour où on avait discuté de nos fantasmes. Je t'avais parlé de mon envie de faire l'amour à une femme mûre et toi tu m'avais dit que tu aurais aimée être prise par 3 hommes en même temps. Quand je t'avais proposé de tenter de réaliser nos fantasmes, tu m'avais alors répondu que tu en avais envie mais que tu n'oserais jamais. Regarde moi bien. Moi j'ose. Je veux te montrer que c'est possible. Et tu va même voir ton fantasme à toi se dérouler devant toi. Mais sans toi. J'espère que ça te donnera encore plus envie de le vivre.

Valérie regarda la scène sous un autre angle. Elle remarqua la surface de la peau des cuisses de la femme qui ne bougeait toujours que très peu sur le lit. Cette carnation pourrait bien être celle d'une femme de 40 à 50 ans comme en avait envie Krystoff. Puis il lui sembla reconnaître un des deux autre types. C'était Éric, le meilleur ami de Krystoff. Le troisième lui rappela vaguement une soirée où ils s'étaient croisés mais elle ne se remettait pas son patronyme. Mais il attira longuement le regard de Valérie en raison de ce que la nature lui avait donné. Il était généreusement membré. Les autres a coté faisait pale figure non pas qu'ils étaient ridicules. Mais ce dernier individu avait un sexe surdimensionné.

Elle vit krystoff glisser quelques mots à l'oreille de la femme. Il se glissa sous elle légèrement de travers afin de lui introduire son pénis dans le vagin tout en laissant de la place à Éric afin que ce dernier puisse s'agenouiller devant l'inconnue et se faire sucer à son tour. La mécanique se mit en branle. Pendant que Krystoff pistonnait la chatte de la femme, Éric prenait son plaisir dans sa bouche.

La colère de Valérie, encore sous le choc, commençait à se transformer en un sentiment de plaisir mêlé d'appréhension. Du plaisir car elle voyait son amant heureux de vivre son fantasme et de le partager avec elle. De l'appréhension car elle se demandait si leur couple résisterait aux aventures extra-conjugales de l'un et de l'autre. Et puis c'était une chose d'en avoir envie, encore faudrait-il lever ses inhibitions. Et il avait entrepris cela sans lui en parler. Devait-elle prendre cela pour de la trahison ? Était-ce pour lui un moyen de lui forcer la main ou bien devait-elle prendre cela comme si on la poussait dans la piscine pour lui apprendre à nager ?

Le troisième garçon se masturbait sur le coté et caressait les fesses de celle qui serait bientôt son hôte. Il refaisait les gestes de Krystoff et mouillait l'anus de la femme en y introduisant d'abord un puis plusieurs doigts. Valérie réalisa.

Non, il ne va quand mettre lui mettre ÇA dans le cul !

Et il se mit en position. Après quelques instants nécessaire à la mise en place, on vit le garçon entamer un lent coup de rein. Valérie vit la femme se cambrer brutalement. Le membre exceptionnel de ce partenaire était en train de faire sa place. Il se mit les mains sur les hanches et laissa faire la femme qui s'occupait elle même de réaliser les mouvement de va et bien sur la hampe. Manifestement ce calibre ne lui faisait pas peur et elle semblait apprécier. On ne pouvait pas distinguer ce que disaient les protagonistes tant la caméra était éloignée mais on comprenait clairement les gémissements de plaisir que poussait la femme.

Valérie impressionnée par ce qu'elle voyait commençait à se sentir excitée et sentait se raidir la pointe de ses seins. Elle avait envie de passer la main sous sa jupe mais quelque chose l'en empêchait. Comme si la manière dont tout cela s'était passé lui interdisait de prendre part au jeu puisque tout avait été fait sans elle. Les hommes quittèrent leurs emplacement pour en changer. Krystoff était revenu dans bouche de la femme pendant que monsieur l'étalon était passé sous elle. Éric, lui, s'activait dans la voie rectale de la femme qui n'était nullement déçu par le changement de diamètre. Il était plus rapide dans ses mouvements et cela semblait faire son effet.

Valérie aimait ce qu'elle voyait. Le corps d'Éric l'inspirait. Finalement elle retira très vite sa culotte sans quitter l'écran des yeux, se cala plus confortablement dans le canapé et plaça sa main entre ses cuisses. C'est tout naturellement que ses doigts allèrent s'humecter entre ses lèvres qui avaient généreusement mouillé ces 3 dernières minutes et elle commença presser son clitoris qui avait pris un volume tel qu'il était impossible de dissimuler son plaisir.

Elle avait cédé. Son compagnon avait certainement misé la dessus. A ce stade, une étrange complicité la liait à Krystoff. Lorsque les garçons changèrent encore de place elle passa une main sous son pull et déplaça le bonnet de soutien gorge pour atteindre son mamelon durci. Elle se mettait mentalement à la place de cette femme et commençait à l'envier, à désirer véritablement de se faire prendre par ces 3 partenaires. Sa volonté de passer à l'acte devenait de plus en plus forte au fur et à mesure que la fièvre s'emparait de son corps. L'idée que parmi ces hommes se trouvent son compagnon qui sait comment lui faire du bien, le meilleur ami de ce dernier qui est un garçon charmant et cet inconnu béni des dieux lui laissait entrevoir des jours à venir des plus radieux.

Soudain Éric se dégagea de sa position et prononça quelques mots à l'attention de Krystoff qui se dégagea aussi imité en cela par le troisième larron. La femme se retourna enfin, allongée sur le dos. Valérie espérait voir le visage de la veinarde mais un des garçon qui tournait le dos à la caméra lui masqua ce détail. Éric commença à se branler au dessus du visage de l'inconnue. Krystoff s'approcha alors de la caméra le sexe à la main et s'adressa à Valérie.

Tu te rappelle mon coeur comment ton fantasme se termine ? Tes trois partenaires éjaculent dans ta bouche et sur ton visage. Regarde bien à quoi ça ressemblerait si tu était là.

Et Krystoff rejoignit ses partenaires de jeu pour lui aussi agiter son membre au dessus de la bouche de la femme qui n'attendait que le juteux dénouement. Les trois hommes à présent étaient à genoux et se masturbaient. Valérie sentait son orgasme proche mais elle voulait voir. Elles espérait que son amour ferait un gros plan du visage de sa complice et alors là, elle se laisserait aller. Le premier à venir fut l'ami dont elle ignorait le prénom. Il se vida complètement dans la bouche de la femme qui veillait à tout garder sans rien avaler ni recracher. Le second fut Krystoff qui en mit autant sur le visage que dans la bouche. Éric lui, eu du mal à attendre son tour et aspergeai généreusement la figure de leur esclave sexuelle. Valérie assistait avec un plaisir non dissimulé, à en juger par l'humidité de son entrecuisse, aux râles de plaisir des 3 hommes arrivés enfin au bout de leur orgasme.

Krystoff s'extirpa du lit et se rua vers la caméra, le sexe encore dégoulinant. Il porta ses main à la caméra.

Attends mon coeur, je vais te montrer de près le résultat.

Valérie temporisait car elle se sentait prête à jouir mais elle voulait profiter du spectacle, son orgasme n'en serait que plus grand. L'image était brouillée, Krystoff se précipitait vers le lit. Puis on l'entendit.

Allé Mireille, dis bonjour à la caméra.

Valérie eut une hésitation.

Mireille ?

Puis elle regarda mieux.

Maman ?!!!

C'était comme si tout se nouait à l'intérieur de Valérie. Elle sentait la nausée poindre. La tête lui tournait. A l'écran, sa mère, dissimulée sous une onctueuse couche de 3 foutres mêlés savourait encore son plaisir. Un des garçon avait pris place entre ses cuisses pendant l'aller-retour de Krystoff. Elle sentait son orgasme monter et donnait des coups de langues espérant ainsi capturer un peu de sperme pour l'avaler. Un sexe guidé par une main, était utilisé pour pousser la semence éparpillée sur son visage vers sa bouche. Elle se délectait et c'est bruyamment qu'elle fini par jouir les mains crispées sur ses seins qu'elle n'avait eu de cesse de malaxer depuis qu'elle était sur le dos.

Valérie était comme assomée. Elle subissait sans plus rien comprendre. Comment connaissait-il sa mère, elle ne la lui avait jamais présenté. Que devait-elle comprendre ?

La caméra changea de position et c'est de nouveau Krystoff que l'on voyait le sourire aux lèvres. Puis la neige envahit l'écran avant que d'autre images apparaissent. Krystoff, parlait en voix off.

J'ignore si tu as pris du plaisir à regarder ce petit programme que je t'ai concocté mais en ce qui me concerne, j'ai voulu le rendre aussi parlant que ceux auxquels j'ai pu assisté en visionnant ça…

Une mosaïque constituée de plusieurs passages vidéos apparu alors montrant Valérie en plein ébats sexuels avec Éric, le meilleur ami de Krystoff, son compagnon. Le commentaire continuait.

… Le mois dernier je suis parti en déplacement professionnel pendant toute une semaine. Enfin c'est que ce que t'avais dit. En fait j'avais dissimulé une caméra dans ton appartement parce que je suspectait quelque chose. Et le résultat ne s'est pas fait attendre. Tous les jours mon meilleur pote venait te sauter. Et même plusieurs fois par jours. J'ai tous les enregistrements ! Et à lui aussi tu lui as dit que tu l'aimais…

Valérie pensait qu'il ne le saurait jamais. Elle aimait profondément Krystoff mais elle avait développé une forme d'attirance plutôt physique pour Éric au corps musclé et bien proportionné. Cela avait commencé par un discret baiser dans une boîte où ils étaient allés tous les 3. Et quand Krystoff avait annoncé qu'il paraît une semaine, l'envie était trop grand et l'occasion tellement unique. Aucun des deux n'a hésité.

… On aurait put faire tout ça au grand jour, tous les 3. Mais tu as préféré faire ça dans mon dos. Combien de temps tu aurais gardé le secret ? Combien de temps auriez-vous attendu avant de recommencer ? Dire que j'aurais pu passer à coté si je n'avais pas cherché à te rendre service en voulant décrocher ton téléphone pour toi quand tu étais sous la douche. Quand j'ai réalisé que le numéro d'Éric s'affichait je n'en n'ai rien fait mais j'ai épluché tes messages. Tu étais tellement sûre de toi que tu n'as même pas pris la peine de bien dissimuler les choses. A croire que tu désirais que je le découvre.

J'ai déménagé ce matin et changé de numéro n'essayez même pas de me joindre. Le peut d'affaire que j'ai chez toi, jette les, je ne repasserai pas les chercher. Ou bien donne les à Éric peut-être que ça aussi il voudra me le prendre. J'ai passé de bons moments avec toi, c'est dommage. Ta mère doit aussi être en train de regarder cette vidéo à l'heure qu'il est. Éric aussi. Et comme il n'a pas de petite amie en ce moment, enfin à part toi. Je me suis assuré que sa mère visionne aussi en ce moment même ce DVD.

C'est fout que qu'un homme blessé peut trouver comme détermination pour se venger. J'ai chercher et trouvé des choses intéressantes. J'ai trouvé ta mère, j'ai trouvé comment la séduire et lui proposer quelques partie de jambes en l'air qu'elle a accepté avec plaisir. Ton père n'a visiblement plus le goût à la bagatelle. J'ai trouvé aussi que l'agence immobilière dans laquelle tu travaille fait partie d'un réseau de 7 agences dans le département appartenant à la mère d'Éric. Et oui je pense que tu vas certainement en entendre parler à ton retour au bureau cet après-midi. Et tu veux connaître la meilleure ? Ta mère et celle d'Éric ont le même coiffeur. Tu sais comment ça jacasse dans un salon de coiffure…

Ha oui une dernière chose. Je viens de déposer la clé de ton appartement dans ta boîte aux lettres. Je n'en aurait plus besoin. Tu pourras la donner à Éric.

Le volume du son monta et on entendait les bandes sonores de toutes les scènes passant en mosaïque. Ce n'était que gémissements de Valérie et râles de plaisir d'Éric. Valérie ne regardait plus l'écran, elle était perdue. Dix milles choses fusaient dans sa tête à présent. Puis l'écran devint noir.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


29721
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages