Histoire vécue Sexualité > Sado-masochisme      (132 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je l'aime comme une soumise aime son maître

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 4193 lectures | ratingStar_78617_1ratingStar_78617_2ratingStar_78617_3ratingStar_78617_4

Je me suis mariée avec un homme qui j'aime. Je l'aime énormément. J'ai découvert mes besoins de soumission pas très long temps avant le mariage. Mon Maître m'a aidé. C'était dure pour tous les deux. On ne savait pas qu'est ce qui allait se passer après le mariage, qu'est ce que cela allait faire avec moi, nous… Notre relation est devenue encore plus forte, plus intense, plus délicieuse. Pas seulement moi je fais confiance à mon Maître, mais Lui il me fait confiance aussi. Enorme.

On a beaucoup d'intérêts communs, on aime se parler, on aime passer le temps ensemble, je l'adore, je veux m'occuper de lui, je veux lui donner mon amour et en plus j'aime coucher avec lui. Oui, le sexe avec lui est doux et bon, il connait mon corps, il veut mon plaisir et il y arrive. Mais il ne peut pas satisfaire tous mes besoins. J'ai essayé de lui en parler. Il est si "gentil" qu'il m'attache de temps en temps et il me croit heureuse et satisfaite. Mais il n'a pas tout à fait compris (ou j'ai peu expliqué aussi) mon besoin de soumission qui est plus fort que le besoin de sm. En fait, le sm vient avec la soumission, c'est une manifestation. C'est quelque chose qui est si délicieux quand on a cette confiance aveugle à son Maître. Mais je ne sais pas expliquer la Ds. Ça se sent. Ça se vit.

Et maintenant j'ai un problème. Depuis certain temps je sens que je commence à fusionner avec mon Maître. Je fais partie de Lui, Il fait partie de moi… je l'aime de ma façon. Je l'aime comme une soumise aime son maître, sinon, je ne pourrais jamais avoir une confiance aussi grande. Je l'aime différement que mon mari. Mais je me casse la tête comment appartenir à mon Maître, vraiment tout lui donner et garder cet amour pour mon mari et ne jamais le donner à personne d'autre, ni à mon Maître ou surtout pas à Lui.

J'ai peur qu'un jour après des années je vais me réveiller et je ne vais plus rien sentir… je vais vivre avec mon mari dans un appart ou une belle maison, et comme vous dites : notre activité sexuelle limitée au barème syndical… cela me rendrait profondément triste.

Pour le moment j'ai appris à faire confiance à mon Maître qui gère aussi cette partie - que je passe suffisament du temps avec mon mari, que je m'occupe de lui, que je le satisfasse, que je sois heureuse avec lui. Mais je sens que je gère encore moi aussi. Et c'est peut être ça la complication. Je ne lâche pas, je résiste encore un peu, je protège mon couple… et je ne sais pas si je fais bien ou mal.

Maintenant mon mari est parti. Je suis troixième jour seule. Et j'ai passé cette soirée merveilleuse avec mon Maître que j'ai décrit dans "les papillons (de nuits) dans mon ventre" que j'ai eu cette nuit… d'un coup je me sens si proche de mon Maître et j'ai peur que je me suis éloignée de mon mari. Et je ne sais pas quoi faire. Je dois Lui en parler, c'est sure. Il va me lire… (n'est ce pas, mon Maître). Il a raison. Je suis fatiguée aujourd'hui et je devrais laisser les réfléxions aux moments quand je suis plus calme, plus à l'aise…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


78617
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari va voir des p.utes

image

Pour moi-même je ne conçois pas que mon mari pourrait avoir des relations sexuelles en dehors de notre couple ; cependant dans un autre cas d'autres personnes peuvent voir les choses autrement s'il s'agit d'un fantasme que l'un des deux a réalisé...Lire la suite

L'hexagone attire toujours les investisseurs étrangers.

image

C'est la floraison de bouquins sur le déclin de la France ! Et chacun d'y aller de son explication : c'est les 35h, c'est la canicule (eh oui, Raffarin ; il fallait oser la sortir, celle-là, pour expliquer l'atonie de la France) , c'est la faute...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages