Histoire vécue Sexualité > Sado-masochisme      (132 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pornographie = augmentation de la criminalité sexuelle dans les pays développés

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 620 lectures | ratingStar_514576_1ratingStar_514576_2ratingStar_514576_3ratingStar_514576_4
Merci à Glamorama pour ces précisions : effectivement, il paraît clair qu'il s'agit d'une plus grande dénonciation des crimes, et non d'une augmentation des crimes. Rappelons qu'en France, le viol est un crime depuis 1981 seulement, et n'était même pas un délit dans les années 1920! Maintenant, je voudrais préciser une chose. J'ai connu pas mal de prostituées - d'abord une^, puis quelques-unes, à titre personnel, puis je suis entré dans une association où j'en ai rencontré beaucoup. AUCUNE PROSTITUEE N'EST CONSENTANTE (pour Jenni). Derriere, il y a un salaud qui l'a contrainte (par violence et/ou chantage ; et de plus en plus souvent on les "forme" par le viol collectif) , et qui en tire tous les profits. Celles qui affirment qu'elles ont "choisi", ou qu'elles sont "indépendantes", le disent (souvent) sous la contrainte de ce même proxénète. Les auteurs de la Declaration Universelle des Droits de l'Homme ne s'y sont pas trompés. Dès lors qu'il y a de gros sous, comment peut-on être certain du consentement de la victime ? La menace suffit à faire taire. Et même s'il y avait consentement, il y a un problème à l'utilisation du corps comme marchandise. Cf. Les trafics d'organes… La DUDH stipule qu'on ne peut vendre tout ou partie du corps humain, même si celui-ci est consentant. Justement, pour éviter ce débat. Car si débat il y a, la charge de la preuve est à la victime ! Je suis pour la liberté d'expression. Exprimez l'érotisme que vous voulez, même sado-maso, par voie d'écrits, de dessins… mais n'admettez pas qu'on utilise des corps humains pour ça. Et je suis pour la liberté d'expression et de choix, donc qu'on ne nous impose pas le modèle porno, qui est phallocrate au sens strict - et donc, liberticide. Je hais le porno, j'en subis des images régulièrement. Est-ce admissible ? D'après mon expérience sur les trottoirs, je ne crois pas que les personnes dont le corps est merchandisé soient consentantes. Et quand je vois l'état du sexe des femmes qui font du porno (comparé à celui des femmes avec qui j'ai fait l'amour) , j'imagine avec horreur les tortures qu'on leur a fait subir pour obtenir leur "consentement". Sur l'impact de la pornographie sur la violence sexuelle… je pense qu'il s'agit d'un mouvement contradictoire avec celui de la libération sexuelle et du féminisme - puisqu'il banalise la violence sexuelle, tandis que d'un autre côté la société la débanalise… En tous ça, s mes copines prostituées ont constaté une chose (je parle des plus anciennes) : la pornographie donne des idées aux clients, qui ont des demandes plus précises, plus violentes/humiliantes, que par le passé. Il y a, là au moins un impact réel et négatif. Batwinged Angel, incurable romantique, sensuel et amoureux des femmes, féministe et militant des droits de l'homme.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


514576
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon mari va voir des p.utes

image

Pour moi-même je ne conçois pas que mon mari pourrait avoir des relations sexuelles en dehors de notre couple ; cependant dans un autre cas d'autres personnes peuvent voir les choses autrement s'il s'agit d'un fantasme que l'un des deux a réalisé...Lire la suite

L'hexagone attire toujours les investisseurs étrangers.

image

C'est la floraison de bouquins sur le déclin de la France ! Et chacun d'y aller de son explication : c'est les 35h, c'est la canicule (eh oui, Raffarin ; il fallait oser la sortir, celle-là, pour expliquer l'atonie de la France) , c'est la faute...Lire la suite