Histoire vécue Sexualité > Sexologue      (202 témoignages)

Préc.

Suiv.

Baisse de libido

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm - 20/12/10 | Mis en ligne le 15/05/12
Mail  
| 343 lectures | ratingStar_255251_1ratingStar_255251_2ratingStar_255251_3ratingStar_255251_4
Bonsoir, Le désir sexuel dépend de chaque personne. Il est indispensable pour obtenir une excitation qui entrainera la jouissance et l'orgasme. Le désir dépend de nombreux facteurs, comme notre culture et notre histoire personnelle, le stress, la fatigue, les difficultés professionnelles, les ennuis rencontrés dans la vie quotidienne, la disponibilité… Le manque ou la baisse de désir, situations souvent difficiles à exprimer provoque une diminution ou une perte totale d'intérêt pour la sexualité empêchant un épanouissement personnel. Le manque de désir concerne davantage les femmes qui osent rarement aborder cette aspect très intime de leur vie qui reste encore une question taboue chez la majorité d'entre elles. "Je n'ai plus envie" est probablement une des phrases les plus fréquentes que prononcent les femmes lorsqu'elles consultent un sexologue. Cette perte de désir s'installe peu à peu au début puis finit par s'enkyster plus profondément pour entrainer une grande tristesse, parfois une grande souffrance et un manque de confiance en soi. Il est important de savoir qu'une baisse de désir peut n'être que transitoire : les personnes qui vivent cette situation doivent savoir qu'il existe des solutions, mais encore faut il pouvoir évoquer et parler de ce sujet si intime. Ne plus faire l'amour rend malheureux certaines personnes alors que d'autres oublient progressivement cette partie intime de leur existence. Il est indispensable de comprendre et d'accepter qu'il est possible d'avoir une sexualité sans avoir forcement un acte sexuel avec une pénétration : Caresses, câlins, baisers, tendresses, partage, amour, confiance, échanges… font partie de la sexualité et sont indissociables du désir. Tenter de trouver les raisons de cette baisse de désir. Lorsqu'une baisse de désir s'installe, il est indispensable d'en comprendre les mécanismes et les causes. * Trop nombreux sont les personnes, femmes ou hommes, qui laissent la situation trainer sans oser se poser les véritables questions. "ça va revenir" pensent la majorité des personnes concernées. Ce peut être vrai pour certains couples. Mais trop souvent malheureusement, la situation s'installe insidieusement. * Des attentes mal ou jamais exprimées peuvent engendrer la diminution du désir : par exemple, une femme qui n'est pas caressée comme elle le souhaite et qui ne l'a jamais exprimé à son partenaire risque petit à petit de ne plus le désirer. * Ignorer le problème et adopter la politique de l'autruche, situation valable dans bien des domaines, ne fait que reculer et aggraver le problème. * Et plus le temps passe, et plus il sera difficile de le surmonter. * Ne pas savoir deviner les désirs de l'autre. * Une baisse du désir provoque une diminution de la fréquence et de la qualité des rapports sexuels . Les raisons d'une baisse de désir peuvent être nombreuses. Elles peuvent être provoquées par une pression trop importante, un stress permanent, un conflit difficilement supportable, une surcharge de travail, une dépression, l'usure du couple, une infection, une maladie… La baisse de la passion. La baisse de la passion qui diminue inévitablement chez un grand nombre de couples au fil des années est une des raisons les plus fréquentes de la diminution du désir. Peu à peu, l'excitation est plus difficile à obtenir rendant un ou les deux partenaires insatisfaits. Frustration, culpabilité, colère, incompréhension, peuvent alors s'installer progressivement. Un statut quo dans le couple s'installe le plus souvent ; le ou les partenaires finissent par s'accommoder (ou "faire semblant") de cette situation. Mais, il arrive parfois également que cette problématique devienne inacceptable pour l'un ou l'autre, voire les deux partenaires et conduise à une séparation. La routine. Faire l'amour au même endroit, dans sa chambre le plus souvent, de la même manière peut rendre la sexualité routinière et triste et entrainer une baisse du désir. Le manque de temps. Un mode de vie plus stressant, une plus grande charge de travail,, une volonté de réussir tout ce qu'on entreprend, la multiplication d' activités sportives, des enfants demandant de plus en plus de temps, des voyages plus fréquents… entrainent peu à peu un manque de temps à consacrer à la sexualité. Oser en parler, c'est déjà aller mieux : ne pas perdre de temps : Ne pas hésiter à évoquer le problème de la baisse de désir, l'aborder sans complaisance en ayant bien conscience que le nier ou l'enfouir risque de vous rendre malheureux, moins épanoui et de faire exploser le couple. Ne pas attendre, ne pas perdre de temps, ne pas attendre des mois, voire des années avant qu'il ne soit trop tard, pour réagir. Pouvoir en parler à son ou sa partenaire, à un médecin, à des amis vous permettra de gagner du temps. En parler avec son/sa partenaire. Le/La partenaire reste la personne la plus concernée : il/elle ressent les angoisses, les doutes et réalise immédiatement le fait que "vous n'ayez plus envie de lui (ou d'elle) " Se forcer à faire l'amour n'est pas la solution : cette attitude risque de devenir insupportable et d'entrainer l'aggravation de la situation. En parler ensembles, exprimer ses doutes et ses angoisses ne pourra qu'être bénéfique. Consulter son médecin. N'hésitez pas à en parler avec votre médecin si vous vous sentez en confiance. Libérez vos angoisses, exprimer vos craintes, et tentez de vous déculpabiliser vous permettra de gagner du temps. La consultation d'un médecin est un moment intime pendant lequel la problématique de la sexualité peut être abordée. Le médecin peut vous aider à éliminer un problème médical (une infection, un trouble de l'érection pour les hommes…). Et n'oubliez pas "en parlez, c'est déjà aller mieux… " En discuter sur des forums. * En discuter avec d'autres personnes ayant vécu ou vivant cette difficulté peut vous aider à réaliser que vous n'êtes pas isolé et seuls à connaître ces baisses de votre libido. * D'autre part, vous échangez ainsi vos expériences et vos témoignages. * Vous pouvez exprimer vos angoisses et peut être même recueillir certains conseils. Mais soyez prudent, car les forums peuvent parfois révéler bien des surprises. Consulter un sexologue. Dans le cas ou vous ne réussissez pas a abordez de front cette problématique avec votre partenaire, votre médecin ou des amis, n'hésitez pas a consulter un sexologue. P. HORDE.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


255251
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

J'ai fouillé son pc...

image

Je tiens juste à préciser que je n'ai pas de vidéo "zoophile" ou "pédophile" vu ce que je viens de lire sur ce sujet. Lorsque l'on s'était rencontrés je lui avais dis que j'avais des photos (érotiques et porno mais de nouveau ni zoophilie ni...Lire la suite

Ma femme n'aime pas la pénétration.?

image

Je suis passé par là et je sé ce que c'est ma noce m'a tro marqué ms ça ne m'a pas empeché d'essayer d'avancer j'avé tout le tps mal g vu un sexologue, genyco j'en ai parlé a tout le monde ms personne n'a su m'aider j'ai même perdu l'espoire...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages