Histoire vécue Sexualité > Troubles sexuels féminins      (80 témoignages)

Préc.

Suiv.

Amnesie poste traumatique

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 242 lectures | ratingStar_416920_1ratingStar_416920_2ratingStar_416920_3ratingStar_416920_4
Citation : Bonjour, C'est après une grosse depression poste natale et 3 ans de thérapie, a 32 ans que je découvre que j'ai bsubis des attouchements sexuels a. Hello Rebeka. Ton message m'intéresse pour deux raisons : "lorsque celui ci est mur, ces images reviennent, et une nouvelle versiobn de votre enfance s'impose a vous" J'ai connu cela… J'ai grandi avec une certaine image de ma famille, de mon histoire, mais j'étais triste, déprimée, je me croyais anormale, plein de choses dans ma vie n'allaient pas, sans que je comprenne pourquoi, mais bon, je ne pensais pas à remettre en cause mon enfance, mes parents. Et puis un jour, alors que je venais de subir un choc intense (un mois de fausse couche suite à l'avortement que j'ai subi à 20 ans, après mon premier rapport sexuel) , épuisée, je me suis tout d'un coup effondrée en larmes énormes. J'étais secouée de hoquets tellement je pleurais fort, sans même comprendre pourquoi. Et puis une histoire m'est venue en tête, j'ai pris mon carnet intime et j'ai écrit cette histoire. Elle racontait la vie d'une petite fille qui n'avait jamais été aimée par ses parents. Je ne me souviens plus de tous les détails, mais c'est exactement ce que tu dis : une nouvelle version de ma vie s'imposait à moi, se déroulait sous mon stylo, et l'écrire me soulageait et faisait couler des torrents de larmes en même temps. Plus j'écrivais plus une certitude terrible me saisissait : sans que je comprenne comment, c'était Mon histoire que j'étais en train d'écrire… mon histoire telle que je ne l'avais jamais vue… Et telle que, des années plus tard, à 23 ans, j'allais la comprendre et la retrouver grâce à la psychothérapie. C'était ma Vraie histoire, mon véritable vécu d'enfant, celui que je n'avais pas pu regarder en face pendant toutes ces années, et qui remontait tout-à-coup à l'occasion du deuil de cet avortement. Donc voilà, oui, c'est vrai, on peut se prendre une nouvelle version de sa vie dans la figure, une dont la logique et la vérité s'imposent à nous, d'un coup, oui, c'est vrai. Et ton post m'interpelle pour une deuxième raison : Je me suis toujours sentie concernée par le viol, atterrée par la simple mention de cela. J'ai découvert dans ma psychothérapie que j'ai vécu des attitudes ambigues de la part de mes parents, ce qu'on appelle de l'incestuel. Mais mes symptômes vont au dela de ça. J'ai les mêmes symptômes que les personnes qui ont véritablement été violées… épisodes de dissociation, envies de mourir récurrentes, sensation d'être indigne, sale, peur d'être violée quand je fais l'amour, peur des hommes en général et de l'agression sexuelle en particulier, vaginisme, périodes de corps "gelé" (sans plus aucune sensation physique, je ne sens plus mon corps) , besoin de me faire mal par moments (pour ressentir quelque chose dans ces cas-là) , j'avais totalement perdu le lien avec mes émotions, mes besoins, je ne vivais que pour les autres, j'entrais dans le désir des autres, toujours, j'ai des blocages physiques caractéristiques de personnes abusées, j'ai eu une relation sexuelle avec pénétration (de type adulte) extrêmement précoce (8 ans) , ce qui est dit comme pouvant être caractéristique d'une sexualité infantile détournée en sexualité adulte par les adultes, par des abus notamment… j'en oublie peut-être… Je me demande si je n'ai pas des souvenirs amnésiés de viol en fait… Ça me perturbe pas mal parce que le souvenirs sont tout ce qu'on a pour être sûrs de notre vécu… Alors je laisse faire, je me dis que si j'ai vraiment vécu cela, ça va me revenir… Ça me rassure de voir que c'est possible, que ça t'est arrivé à toi d'avoir complêtement occulté des souvenirs de viol et de t'en être souvenu d'un coup, à l'âge adulte… Bise. Diane.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


416920
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Aidez moi, perte de libido

image

Bonjour, Je suis à 12 SG et je crois que je n'ai plus de libido. Je m'explique, à 9 SG j'ai eu un décollement de l'oeuf pas très grave (j'ai eu peur d'avoir fait une fc) , il s'est recollé avec une semaine de repos et un ovule de progesterone...Lire la suite

Peur de faire l amour

image

J'ai vecu durant 4 ans un semblant de vie sexuelle avec mon ex mari ; je dit semblant car c'était plus une amitie amoureuse basée sur le flirt poussé. La penetration , je ne sais pas vraiment ce que c'est et les rares fois ou monsieur était...Lire la suite