Histoire vécue Sexualité > Troubles sexuels féminins      (80 témoignages)

Préc.

Suiv.

Notre vie sexuelle s'est dégradée

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 505 lectures | ratingStar_120736_1ratingStar_120736_2ratingStar_120736_3ratingStar_120736_4

Cela fait un an que je suis en couple. Départ sur un gros coup de foudre, quelque chose d'incroyable, dont le point de départ était pour tous deux une simple aventure sexuelle. S'ensuivent plusieurs mois de paradis, le sexe est incroyable et fortement ancré dans notre relation. Le plus beau c'est que le reste suit, nos caractères se complètent, nous rions beaucoup, partageons des goûts et même des ambitions. Nous avons monté une entreprise d'évènementiel, nous organisons des soirées, expos, workshops, tout marche plutôt bien comme nous avions les mêmes ambitions et le tempérament nécessaire pour les réaliser, à deux nous avons déplacés des montagnes. Je lâche mon appartement (je le sous-loue à un ami, au cas où quand même…) c'est le bonheur, même si notre vie sexuelle devient moins centrale, Alex est tombée enceinte, pour notre plus grand bonheur à tous deux. Elle a 29 ans, moi 36, je n'ai jamais voulu d'enfant avant de la rencontrer, là je suis prêt, je suis demandeur, je veux lui faire un enfant. Le bébé meurt à 3 mois de grossesse. C'est très dur mais nous allons de l'avant. La vie sexuelle évidemment ne s'améliore pas, au contraire elle se dégrade mais c'est totalement compréhensible après une interruption de grossesse. Je ne veux pas rester sur un échec, je ne veux pas que l'on bute sur ce coup du sort et, comme je l'avais déjà prévu avant, je lui demande de m'épouser. Elle accepte. C'est difficile pour elle, je le sais, mais je ne retrouve pas chez elle ce volcan sexuel et cette soif de caresses et d'expériences que je lui connaissais. Ça va passer. Mais ça ne passe pas. Après dialogue, elle avoue être bloqué et ne plus savoir comment m'approcher. Même son corps ne réagit plus comme avant, il ne s'ouvre plus, et j'ai l'impression que son esprit se ferme avec. J'essaie tout ce que je peux : dialogue, pas dialogue, lui ficher la paix, tenter. De 3 fois par jour dès qu'on pouvait, nous en sommes à une fois par semaine, puis moins. Pour le reste tout fonctionne, un vrai tandem. Le sexe rare et de plus en plus hygiénique semble lui convenir, alors qu'elle me trouve toujours irrésistible et a souvent envie de moi selon ses dires, moi je trouve que même ses lèvres se retirent quand elle m'embrasse. Et c'est moi qui craque. Je la soupçonne d'avoir un amant, sans en être vraiment persuadé mais ce serait une explication simple. Elle dit que non, je lui fais confiance. J'éprouve, moi, toujours le même désir pour elle, et je me sens repoussé. Je me rétracte progressivement. Je n'ose plus la toucher ni l'approcher, je perds toute confiance en moi, en mes capacités de mâle, en ayant conscience que cela ne vas pas me rendre plus attirant à ses yeux. Elle me trouve distant. Elle pense que j'ai une maîtresse. C'est à ce moment que je me rends compte que depuis que je la connais, je n'ai jamais fantasmé sur le sexe avec une autre. Les images ne viennent même pas, c'est comme ça, je suis dingue d'Alex. Mes humeurs deviennent changeantes, je suis frustré, je fais beaucoup de sport pour me dépenser mais aussi parce que je commence à me faire des complexes, je me fixe des objectifs. Je doute de moi, de mon physique, de ma queue pour être honnête. Je lis les forums, j'alterne en déprime, manque et regain de vie, tendresse. En surface nous sommes le couple parfait, nous rions, mais dedans je ne sais plus, je ne me sens plus un mec et je lui en veux. Ne pas faire l'amour appelle ne pas faire l'amour, c'est bien connu. Elle a tendance à tout glisser sous le tapis jusqu'à ce que je la pousse dans ses retranchements, donc si je fais bien semblant on dirait que tout va bien. J'essaie de trouver des idées pour la séduire et je joue le mec drôle et détaché même si au fond je suis en morceaux. J'essaie de ne pas me montrer faible. Je lui fait des cadeaux. Des chaussures, des vètements, des tenues sexy… qu'elle adore mais qu'elle n'a jamais mis pour moi. Elle dit qu'elle se sentirait bête de me faire des surprises érotiques comme au début. J'ai acheté une table de massage, pour reprendre contact avec nos corps. Je la masse souvent, elle non, alors qu'avant c'était un plaisir de masser l'autre. Houla mon texte est long, désolé, bref pour résumer : je l'aime, elle ne me désire plus mais je suis patient et persévérant, je lui fais des reproches quand la frustration me sumerge, ça ne l'aide pas, que faire ? La patiente et mes tentatives de séduction ne fonctionnent pas, du coup je me sens comme un gros naze et je me bloque aussi. Si elle a le malheur de venir vers moi, elle le fait si timidement que, bloqué, je ne remarque pas, où si je le remarque je me dis elle a vu mon désarroi, elle va au charbon à contre-coeur. Les certitudes, la simplicité de communication ont fait place aux doutes et aux circonvolutions hasardeuses. Acullée, elle me reproche de ne penser qu'au sexe mais c'est un peu facile je trouve puisqu'en matière d'expériences sexuelles je l'ai connue très débridée. Je ne veux pas rentrer dans le truc de culpabiliser de mes besoins et de mes envies d'elle, je trouve la technique même assez malhonnête. Elle dit ne pas vouloir me quitter, que les couples aujourd'hui ont tendance à se quitter à la moindre difficulté. Je suis d'accord et j'admire cela, mais cela fait des mois que nous en sommes là, et mon énergie est en forte baisse, cela finit par m'obséder, que cette chose si simple et naturelle, qui nous remplissait d'amour et nous rendait intimes soit devenue cette ombre complexe qui plane sur nous. C'est ça qui me manque le plus, l'intimité, je ne supporte plus cette distance et je ne sais plus quelle attitude adopter. Cela fait un moment que j'aurais déjà dû, à l'ancienne, demander la main de sa fille à sa mère, mais quelque chose me retient… ce que ma compagne n'apprécie pas vraiment, alors que moi je n'apprécie pas sa tendance à glisser le problème sous le tapis en attendant que ça passe, si ça passe…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


120736
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Aidez moi, perte de libido

image

Bonjour, Je suis à 12 SG et je crois que je n'ai plus de libido. Je m'explique, à 9 SG j'ai eu un décollement de l'oeuf pas très grave (j'ai eu peur d'avoir fait une fc) , il s'est recollé avec une semaine de repos et un ovule de progesterone...Lire la suite

Peur de faire l amour

image

J'ai vecu durant 4 ans un semblant de vie sexuelle avec mon ex mari ; je dit semblant car c'était plus une amitie amoureuse basée sur le flirt poussé. La penetration , je ne sais pas vraiment ce que c'est et les rares fois ou monsieur était...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages