Histoire vécue Sexualité > Troubles sexuels masculins      (252 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai des troubles de l'érection à cause de la prostatite

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 26/11/10 | Mis en ligne le 19/03/12
Mail  
| 1582 lectures | ratingStar_230386_1ratingStar_230386_2ratingStar_230386_3ratingStar_230386_4
C'est dans votre tête que ça se passe!" Voilà les derniers mots de mon ex médecin traitant, il y a quelques mois lors de ma dernière consultation. Je l'ai consulté,il y a deux ans, alors que je pensais souffrir d'hémorroïdes (douleurs anales par intermittence, grosses douleurs à l'éjaculation,). Il m'a proposé quelques granules homéopathiques et surtout mis en cause mon hygiène de vie (alimentation...) et a omit de m'ausculter correctement. C'est à ce moment que j'ai connu mes premiers problèmes d'érection (baisse de la libido, érection molles et orgasmes minuscules et trois malheureuses petites gouttes à l'éjaculation). Parallèlement je me séparais de ma compagne. Des douleurs anales mais plus de difficultés sexuelles car elles n'avaient plus lieu d'être. S'en ait suivi une période d'un an et demi d'une sexualité totalement inexistante, jusqu'à ce que je rencontre mon amie actuelle (il y a 6 mois). De retour, des problèmes d'érection (sensation de pince à linge qui bloque toute érection et toute sensibilité de la verge), des brulures au méat de l'urètre, des"douleurs anales ... Bref, je reprends les consultations ... Mon médecin diagnostique une inhibition psychologique (la peur de l'échec...). Traitement Cialis : retour des érections et des douleurs à l'éjaculation pendant quelques semaines mais pas de la sensibilité... Puis, la seule sensation qui m'habitait était celle d'avoir un sexe mort, un appendice inutile... Nouveau diagnostic : "c'est dans la tête que ça se passe". Décidé à ne pas m'y soumettre, je consulte un autre généraliste avec "mes érections molles, ma pince à linge, mon urètre irrité et... et mes hémorroïdes internes"! Investigations immédiates : dopler des vaisseaux sanguins (aucun problème), biologie hormonale (hormones nickel hormis des leucocytes) auscultation chez un urologue qui diagnostique une "prostatite", après une échographie, une spermoculture et une recherche du germe me voilà en traitement antibio "tavanic" depuis maintenant deux semaines. Pour l'instant ça ne va pas mieux mais j'espère que ce défaut d'investigation de départ ne laisse pas de traces à la fin de mon ttt. Tout ça pour vous dire, que si comme moi vous êtes intimement convaincu que votre santé déraille, ne vous laissez pas enfermer dans un seul point de vue qui peut se révéler parfois peu responsable. "Trop facile de tout mettre sur le compte du psycho!" Excusez moi pour la longueur de ce message, mais il fallait que ça sorte!
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


230386
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Le Cialis ne peut se prendre qu'une fois par jour

image

Indications CIALIS est utilisé pour traiter les troubles de l'érection. Informations pratiques CIALIS est délivré seulement sur ordonnance. Cialis peut être pris entre 30 minutes et 12 heures avant toute activité sexuelle. CIALIS est celui qui...Lire la suite

Endurance au lit : je ne tiens plus aussi longtemps qu'avant

image

Oui , c'est vrai , elle pourrait etre un peu plus comprehensive , mais elle ne l'est pas . J'ai essaye de lui expliquer , mais apparemment elle n'a pas l'air tres convaincue . J'ai quand meme une certaine crainte qu'elle aille voir ailleurs ; si...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages