Histoire vécue Sexualité > Virginité - Première fois      (664 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bien vivre sa première fois (pour les femmes et les hommes)

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1126 lectures | ratingStar_31892_1ratingStar_31892_2ratingStar_31892_3ratingStar_31892_4

Bonjour à tous,

(mon message est long mais je tiens à ce qu'il soit lu alors si ça vous intéresse il est préférable que vous le lisiez jusqu'au bout).

Cest bien souvent avec la peur au ventre que lon sapprête à vivre sa première fois. Pour beaucoup cette appréhension est telle quelle déclanche des évènements peu agréables à vivre. Le garçon bien souvent ne parvient pas à avoir une érection durable ou éjacule trop vite et la fille quant à elle peut être stressée au point de bloquer de façon inconsciente la pénétration.

Mais pourquoi avons-nous si peur de ce moment tant attendu ?

Il parait évident que le premier facteur concerne la confiance en soi. Peur de ne pas savoir comment faire, de décevoir, davoir mal.

On en vient alors au deuxième facteur : la confiance en lautre. Choisir la bonne personne, avoir des sentiments partagés, pouvoir en parler.

Pouvoir en parler ? Ne serait-ce pas LA solution ?

Je vais vous raconter mon histoire et jespère quaprès lavoir lue, certaines et certains dentre vous, car je madresse tant aux filles quaux garçons, auront des réponses à leurs questions et, je lespère, des solutions.

Comme on dit lappétit vient en mangeant et pour ce qui est du sexe, cest en goûtant aux préliminaires quon a rapidement envie de passer à létape supérieure. Seulement ce nest pas toujours aussi facile quon lentend et si certains néprouvent aucune difficulté à coucher avec le premier venu, dautres, comme moi et peut-être comme vous ont besoin de temps et, comme je le disais précédemment, de confiance en soi. Pas facile en effet de se dévoiler à quelquun lorsquon est soi-même incapable de saccepter et on a beau essayer, rien ny fait.

La première fois est un moment très important dans la vie de chacun puisquil marque le début de notre vie sexuelle donc forcément, on lattend avec impatience. Quon ne soit pas sûr de soi ou non, on a très envie et plutôt hâte de franchir le cap. Moi, voyant tous les gens autour de moi se faire dépuceler un à un, j'ai commencé à minquiéter et à prendre le sujet très au sérieux. Il fallait que moi aussi jais une vie sexuelle comme les autres. Quelle erreur ! Partir de lidée quil faille à tous prix me faire dépuceler a été le début de mes ennuis. J'ai dabord connu un garçon avec qui j'ai eu tôt fait de mapercevoir quil ne souhaitait quune chose : coucher avec moi. Ayant tellement peu de respect pour moi il a tenté de me forcer à coucher avec lui ce qui par la suite ma posé de gros problèmes.

En effet lattitude quavait eu ce garçon avec moi a suscité en moi un énorme blocage : je navais plus aucune confiance en moi et, chose curieuse, jétais dans lincapacité davoir des rapports sexuels avec qui que ce soit. Je vous ai parlé précédemment de ce qui pouvait arriver à une fille lorsquelle trop stressée ; et bien cest ce qui mest arrivé. Au moment où je pensais être totalement prête, où je croyais en avoir assez envie, mon corps lui nétait pas du tout disposé à la pénétration. Cétait physiquement impossible. Il est vrai que mon cas est un peu particulier étant donné que j'ai vécu une expérience avec un garçon qui ne ma pas aidé pour la suite, mais je sais que beaucoup de filles, expérience néfaste ou non, peuvent vivre un tel blocage et cela même avec une personne avec qui elles sont bien et avec qui il ny a aucun problème. Les garçons également, même sils sont prêts à vivre leur première fois, peuvent se trouver bloqués au moment fatidique. Mais si vous lisez mon histoire jusquau bout, vous comprendrez que le dialogue est le meilleur moyen de vivre une première fois dexception.

Aujourdhui je nai aucun regret et je suis très fière de moi car aujourdhui j'ai 19 ans et je suis une fille comblée. J'ai attendu de trouver LA personne et ça ma été bénéfique. Jaurais pu coucher avec le superbe mec que javais rencontré en vacances lorsque javais 15 ans, jaurais pu coucher avec lautre gars qui a suivi, ou celui que beaucoup de filles auraient aimé avoir dans leur lit. Jaurais pu coucher avec tous ceux avec qui javais une relation stable et même tous ceux avec qui je nai partagé quune soirée mais au fond, en avais-je envie ? Non. Cela maurait-il rendue meilleure ? Non. Etait-ce si important dêtre comme les autres. Encore moins.

Ma première fois cétait hier soir et cétait magique. Cétait hier soir et pourtant cela fait 5 mois que je suis très amoureuse dun garçon avec qui j'ai une relation formidable. On aurait pu le faire il y a 4 mois, mais lui comme moi nétions pas encore prêts. Durant 5 mois on a appris à se connaître aussi bien mentalement que physiquement. On a énormément parlé de tout ça et aujourdhui il ny a plus aucun tabou ni aucune pudeur entre nous. On dit souvent que ce nest quune question de confiance ou de sentiments mais cest faux, il ne suffit pas que de ça. Il faut savoir dire ce que lon désire, ce qui nous gêne, ce que lon naime pas. Cest ça la clé dune première fois réussie. Et je vais vous dire, on se connaît tellement bien lui et moi, que cette première fois tant attendue a été parfaite. La plupart des gens avouent que pour eux cétait catastrophique, quils ont été maladroits et quils nont pas ressenti grand-chose. Nous ça a duré 20 minutes (je ne ment pas ! ) , je nai presque pas eu mal et j'ai ressenti un plaisir intense. Et pourquoi ? Parce que en discutant ensemble de nos inquiétudes, nous ne nous sommes à aucun moment senti ridicules et nous avons pris le temps de faire les choses bien, avec beaucoup de douceur et de complicité, tout en riant de nos maladresses.

Pour finir, cette histoire a beau être la mienne et j'ai beau avoir attendu mes 19 ans et être tombée sur un garçon qui, vous lavez deviné, était vierge tout comme moi, dialoguer, échanger avec son partenaire est le meilleur moyen de vivre un moment extraordinaire et bien sur, de savoir si ça vaut la peine de passer ce moment unique avec cette personne plutôt quune autre. Peu importe lâge que vous ayez, sachez ne pas faire en sorte davoir des regrets par la suite, ne cherchez pas à faire comme les autres même si vos amis vous charrient et surtout noubliez pas que dialoguer sans tabou est le meilleur moyen daffronter sa pudeur, dêtre bien dans ses basques, mais aussi de ne pas redouter linstant très déconcertant où il faut mettre le préservatif (à ne pas oublier lui non plus).

Bonne chance à vous, Madison.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


31892
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les hommes et les prostituées.................................

image

Succédant… toujours la/les mêmes histoires !! À savoir : La guerre de 100 ans ! (les Normands qui avaient le pouvoir face aux saxons en angleterre… firent la guerre à la France pour réobtenir le Duché de Normandie et même avoir le trône ...Lire la suite

>>> defi : le post qui a le plus de reponses

image

Aatention c'est long a expliquer. Ça fait trois ans et demi que je connais mon copain, mais seulement dix mois que nous sommes ensemble src=/imforum/g1.gif width=15 height=15 border=0>. J'ai deja parlé deux fois avec sa mere (en fait plus que 2...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages