Histoire vécue Sexualité > Virginité - Première fois      (664 témoignages)

Préc.

Suiv.

Parcours d'un puceau à 25 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1817 lectures | ratingStar_31658_1ratingStar_31658_2ratingStar_31658_3ratingStar_31658_4

Salut, je post ici car j aimerai te raconter un peu mon expérience et mes conclusions tout en bas.

J'ai 28 ans, j'ai eu ma première expérience a 25 ans, donc je vais vous raconter ma vie lol (rendez vous 3 derniers paragraphes pour la conclusion, si c trop long).

Pour mon cas la période 12 a 27 ans, a été rythmée par le sport, l entraînement intensif etc… donc je n allais que très peu en boite ou en soirée… , et les "pseudo" exploits de mes potes qui entre 14 et 17 ne pensaient qu a passer à la casserole avec (pardonne moi l expression) la première greluche qui venait, ne me donnait franchement pas envie.

Vers 18 - 19 ans, les questions commençaient a apparaître, j'ai 18 ans je suis toujours puceau blablabla… , a ce moment j'ai ralenti le sport pour être honnête, la principal motivation était de pouvoir suivre au bahut et aussi pour des raisons financières, malgré les résultats, mes proches ne pouvaient plus suivre (sponsors pas motivé à la monté de catégories) donc la j'ai découvert les sorties, les boites de nuit, les soirées d ivresse, la débauche, les copines d un soir ou d une semaine bisous bisous et rien de plus… et pourtant le coup pour me dépuceler à la va vite ne m intéressait toujours pas, et ce n était pas les occasions qui manqué, je préférais attendre de trouver une fille sympa.

20 ans je reprends le sport donc fini les grosses soirées, je continu a me poser des questions, et le sentiment de honte arrive, et pourtant le récit hebdomadaire de mes potes racontant leur palmarès du week end ne m intéressait toujours pas, bien au contraire a force de les entendre, l estime que j avais de la gente féminine ne s améliorait pas.

Le jour de mes 21 ans sous la pression d un pote (le seul qui le savait) je décide d y passer, une soirée de prévu parfait, on sort le tee shirt moulant, les lunettes de soleil on fait briller la moto et surtout on se la pète grave, et le plus important on part avec l esprit que de toute façon, on ne dit rien, et que même si on assure pas, on s en fou on ne reverra plus jamais la fille. (qu es que j étais con ce soir la) Arrivé a la soirée, une bonne arrivé bien bruyante pour se faire remarquer. Première chose a faire : repérer la " greluche " qui semble en chaleur. Puis la machine se lance. Surtout ne pas oublier TU TE LA PETE !!! Et ça marche !!!!! 2 heures après les banalités, les discussions sans aucun intérêt, devant une personne qui n a qu un physique pour t intéresser, les premiers bisous extrêmes montrant bien les intentions arrivent, la chaleur monte, il est temps de s isoler, clin d oil au potes (mais qu es que j étais con) en prenant la direction d une chambre, et la vous me croirez ou pas mais je n ai rien fait : après quelques bisous et que la jeune fille se soit dénudée, j'ai eu un moment de lucidité dans ma débilité de puceau, limite pré pubert, ben je l ai laissé complètement nue dans la chambre et je me suis barré !!! Et aujourd hui je ne le regrette pas.

Bref ma vie continue, sport, soirée ou je reviens vierge, jusqu a 25 ans ou je rencontre une fille que je "sentais" pas comme les autres, on engage la discussion puis rien de plus, on se revois dans la semaine, la je tate le terrain pour savoir ce qu elle pensait des puceaux tout en restant le plus vague possible sur mon cas et s en m y attarder pour ne pas éveiller sa curiosité sur mes questions, le temps passe et je sentais que je pouvais lui faire confiance, que je pouvais tous lui dire. Après quelque soirée en tête a tête ou l on a appris a se connaître je lui ai avoué que j étais vierge. Elle m a répondu : " et alors ce n est pas une maladie " . Quelque jour après on décide de se faire une soirée bière pizza film (rien de très romantique je l avoue mdr) et au milieu du film, on a eu une pulsion qui nous a amené directement dans la chambre. C est a se moment la que… on patauge, on sent notre cur battre a 250 km/h et la on se dit qu on a vraiment de la chance d avoir trouvé quelquun de bien, j'ai découvert le corp féminin dans les moindres détails et j'ai enfin sus se que voulait dire faire l amour, et pas de baiser, tirer un coup comme je l entendais tous les lundi matin. Elle m a même avoué que c était la première fois qu on lui faisait l amour avec autant de tendresse et de délicatesse bref un bon moment pour elle aussi.

Aujourd hui, je suis marié avec cette fille et on a une magnifique petite fille de 2ans, je ne fais plus se sport depuis 1 ans, car un grave accident m a fait prendre conscience que l adrénaline et des résultats sportifs ne sont rien dans la vie comparé au bonheur d une famille aimante. Au début de notre relation elle m a même demandé si je voulais aller voir ailleurs pour connaître d autre expérience, j'ai refusé et malgré les "playmates" qui pouvais m entourer dans mon sport je n ai jamais eu envie d aller voir une autre personne.

Donc peur importe l age il ne faut jamais baisser les bras. Je pense qu il faut oublier les conseils a 2 balles que l on peut entendre, il faut rester soit même, et éventuellement tâter le terrain dans les premières conversation voir ce qu elle en pense !!! Mais surtout pas de se lancer dans des bobards qui, si le courant passe et que ça roule entre vous, te retomberont dessus trop vite.

(temps mort je ne généralise pas sur ce qui va suivre, les destinataires se reconnaîtront).

Les demoiselles qui se barrent dès qu elles savent que monsieur est puceau, sont généralement[/b] les personnes qui croient que c aux mecs de tout faire dans un lit, et que si MADAME a pas pris son pieds c parce que Monsieur s y prend comme un pieds (j adore cette répétition) , une fille comme ça, une poupée gonflable a le même effet (on a testé, non pas la poupée gonflable madame qui ne fait rien ou presque, ben c pas terrible ni pour elle ni pour moi). Alors au lieu de dire, lui c un mauvais coup sachez bouger un peu ou si monsieur ne fait pas ce qu il faut, sachez ouvrir votre bouche (oui c ça, comme vous le faite si bien entre copines) pour guider votre bonhomme, lui demander de faire ce que vous voulez comme vous voulez kan vous le voulez et ça ira beaucoup mieux (fin si monsieur accepte la critique et que rocco aux milles conquêtes accepte d avoir des conseils, la s est un autre débat, je ne vais pas critiquer, les demoiselles le font si bien).

Ensuite quand au demoiselle que ça ne gène pas, je vous remercie car grâce a vous certain (comme moi) ont put passer ce difficile cap dans de bonne condition et surtout, ne pas leur en vouloir s ils sont maladroit, (a 15 ans on pardonne tout, mais a 25 ou + beaucoup moins) au fil du temps et de vos conseils ils sauront vous envoyer au 7 ème ciel et sauront, juste a votre regard si vous voulez qu on vous fasse l amour avec tendresse, ou comme une bête…

Mick.

PS : Désolé pour l orthographe, et la ponctuation j'ai beaucoup de progrès a faire !!!

PS2 : Je m excuse de certaine expression un peu machiste mais j'ai voulu, je pense un peu maladroitement, faire ressortir les pensées de l époque.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


31658
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les hommes et les prostituées.................................

image

Succédant… toujours la/les mêmes histoires !! À savoir : La guerre de 100 ans ! (les Normands qui avaient le pouvoir face aux saxons en angleterre… firent la guerre à la France pour réobtenir le Duché de Normandie et même avoir le trône ...Lire la suite

>>> defi : le post qui a le plus de reponses

image

Aatention c'est long a expliquer. Ça fait trois ans et demi que je connais mon copain, mais seulement dix mois que nous sommes ensemble src=/imforum/g1.gif width=15 height=15 border=0>. J'ai deja parlé deux fois avec sa mere (en fait plus que 2...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages