Histoire vécue Sexualité > Virginité - Première fois      (664 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quand faut-il lui dire que je suis vierge ?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1465 lectures | ratingStar_42222_1ratingStar_42222_2ratingStar_42222_3ratingStar_42222_4

Coucou !

Tout d'abord ce message est un peu long mais j'ai pensé qu'il était important de tout expliquer pour que vous pussiez mieux maider. Pour ceux qui ont la flemme de lire, j'ai résumé à la fin mon problème en deux questions (même si ça perd un peu de son sens ! ).

Bon, comme beaucoup de filles sur le forum, j'ai 'limpression, j'ai 22 ans et je suis encore vierge…

Je n'ai jamais eu de traumatisme d'enfance, d'adolescence difficile ou de problèmes de communication avec ma mère (elle a eu à mon avis l'attitude parfaite : information sur la sexualité au début, puis toujours prête à écouter mais sans jamais chercher à connaitre ma vie privée sans que je ne la lui raconte). Bref, j'ai une vie très stable, je suis plutôt sociable blablabla.

Mon principal problème pendant des années, presque des siècles on dirait (depuis que j'ai 8 ans, ce qui prouve bien qu'il y a un problème dans la société avec ça) a été mon complexe sur mon poids. Maintenant, je réalise que c'était un peu bête et même si je me dis toujours que j'aurais peut-être plus de succès si je faisais une taille 34 plutôt que 42, je vois bien que ce n'est pas si important dans la séduction.

Donc bon, c'est vrai que j'ai eu une extrêmement mauvaise estime de moi au niveau séduction/sentimental pendant des années et que j'avais aussi une espèce de fierté mal placée qui m'empêchait de vraiment tenter le coup de moi-même.

Donc je ne suis jamais sortie avec un mec (embrasser) avant 18 ans où j'ai commencé à sortir en boite. Bon, pas très romantique mais on ne va pas faire les puritains, hein !

Ceci dit, entre mes 18 ans et cette année, je ne suis sortie avec aucun mec. Donc en gros, à 21 ans, j'avais de toute ma vie juste embrassée un garçon dans une boite de nuit, autant dire que ça ne compte pas.

Je n'ai eu aucune proposition, personne qui semblait s'intéresser à moi et même si j'ai été terriblement séduite par un mec de ma fac et que je ne pensais qu'à lui pendant des années, je n'ai jamais rien osé tenter à cause de mon manque d'assurance.

Cette année, j'ai déménagé à Londres et beaucoup de choses ont changé dans ma tête. J'ai d'abord réalisé que le physique n'est pas un critère figé. Je le dis ici aussi pour beaucoup de filles qui doutent d'elles.

Peser 80kg n'est pas un obstacle, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Ici, beaucoup de filles de sont bien rondes et pourtant n'ont aucun complexe à mettre des mini-jupes et à s'éclater sur le dance-floor. Et croyez-moi, ça marche très bien. Et elles attirent des garçons au physique très agréable.

Et ça vaut pour tout le reste (petits seins, gros nez, peau pâle… tout ce que vous voudrez). En fait, j'ai réalisé qu'il n'y a pas de défaut physique. Bref, je ferai ptete un topic plus tard pour ça. Ce n'est pas le sujet, là.

Donc j'ai réalisé que je n'avais pas à me préoccuper d'être trop grosse ou pas, ça ne devait pas m'empêcher de vivre.

Donc à force de sortir, et entre autres en boite, et d'avoir quelques petits flirts avec des garçons, j'ai fini par en avoir un nu dans mon lit.

Je n'ai pas couché avec lui en grande partie parce que ma coloc était là et réveillée et que ça me gênait.

Le garçon était très gentil. Simplement, je m'ennuyais. J'aurais pu coucher avec lui, ça m'était complètement égal. Je veux dire que j'ai compris que j'étais intégralement prête. Et que ce n'est pas une question d'attendre l'homme idéal, je n'ai pas peur du tout, et je ne romantise pas du tout. Mais bon, ce mec, bien que charmant, me laissait de glace. Je faisais ça par curiosité, sans dégoût ni véritable excitation. A un moment, j'ai vaguement eu envie de dire "oui" malgré ma coloc mais après, l'idée de la voir me regarder de travers le lendemain a été le plus fort.

Ce n'est pas évident dans ce que j'ai dit donc il faut que je le précise : quand je dis nu dans le lit, ça veut quand même dire qu'on s'est caressé etc.

Bref. J'ai un peu dû le vexer par mon manque d'enthousiasme et comme ça m'était égal, je n'ai pas pris son numéro et on ne s'est pas revus.

Par contre, depuis, il y a deux semaines exactement, j'ai rencontré un autre mec.

Bon, certains d'entre vous vont penser "c'est n'importe quoi, c'est quoi cette fille qui rencontre des mecs en boite blablabla" mais moi, je ne trouve pas ça choquant.

Donc bref, j'ai rencontré ce mec, je ne l'ai pas embrassé lui ce soir-là mais il a quand même pris mon numéro. Après avoir échangé des messages sur nos lieux de sortie toute la semaine et d'avoir essayé de se croiser sans succès, j'ai fini par le revoir hier soir, dans la boite où il était venu parce que je lui avais dit que j'y allais.

Il a été très cool et il me plait vraiment bien.

Quand je dis qu'il me plait vraiment bien, c'est qu'au contraire du premier, si j'ai envie d'aller chez lui, c'est vraiment que j'en ai envie (et pas juste que je me dis "allez, pourquoi pas ? ").

On s'est logiquement embrassés à la fin de la soirée (personne autour de nous ne pensait que ça finirait autrement et nous non plus).

Simplement, et à Londres encore plus qu'à Paris, il parait tout aussi logique à notre entourage et à lui, qu'on couche ensemble très bientôt. Et ça ne me déplairait pas du tout, et ça m'est complètement égal si son objectif est juste de coucher avec moi, parce que comme je le trouve marrant et attractif, en fait ça me suffit amplement. Je ne trouve pas ça très grave s'il ne devient pas mon petit ami et s'il reste juste une histoire d'un soir. D'ailleurs, si ça se trouve, en dehors de ça, il est très bête, hein. Mais quoiqu'il en soit, il me met à l'aise et il me plait physiquement, c'est tout ce qui compte.

MAIS le truc c'est qu'il ne sait pas que je suis vierge, comme d'ailleurs aucun de mes amis ici et que je pense que je suis obligée de lui dire (c'est un peu difficile et pas très malin pour ma mise à l'aise de cacher ça, non ? ) et j'ai peur de sa réaction. Va-t-il me trouver bizarre ? "Quoi, vierge à 22 ans ? " (Il en a 24 et je ne peux pas mentir sur mon âge si certains me le conseilleraient parce que c'était mon anniversaire et il le sait). Va-t-il avoir peur ? Va-t-il être soudain déçu et changer d'avis ?

J'en ai parlé à ma meilleure amie (qui habite à New York, elle) qui est à peu près une des seules à connaitre l'état de ma vie sentimentale. Et elle m'a dit "Mais ce mec veut coucher avec toi à la base, non ? C'est même lui qui te l'a demandé plusieurs fois ! Pourquoi est-ce qu'il changerait d'avis sous prétexte que tu es vierge ? ".

Outre le fait que ma meilleure amie me considère comme la meilleure fille existante sur terre et n'est donc pas d'une grande objectivité quand il s'agit de moi, j'ai peur que ce gars, ne cherchant visiblement pas chez moi ma finesse intellectuelle, ne soit déçu ou effrayé et que donc il change d'avis, ou que ça casse l'ambiance. Ou encore qu'il soit choqué qu'une fille vierge décide de coucher pour sa première fois avec un mec de boite de nuit (mais honnêtement, je n'ai aucun problème avec ça !!! Je ne sacralise plus la première fois depuis longtemps !!! L'important c'est d'être sûre d'avoir envie, non ? ).

Bref, je ne sais pas comment lui dire, ni même quand… Dois-je le prévenir avant ?

Genre "Tu veux venir chez moi ce soir ? " me demande-t-il.

MOI : "Oui, mais avant, je dois te dire que je suis vierge".

Dois-je attendre d'être un peu plus "intime" avec lui ?

En plus, il parle pas français, alors il faut oublier les métaphores, les sous-entendus et tout. Si je dois dire quelque chose, je dois le dire clairement et assez directement où il risquerait de comprendre autre chose.

Bref. Ce message est bien long et j'ai peur que vous ne l'ayez pas lu jusqu'au bout mais j'ai l'impression que si je ne résouds pas ce problème maintenant, je vais le trainer éternellement avec tous les garçons et j'ai quand même bien envie de passer à l'acte.

Alors en résumé :

* Comment pensez-vous qu'un mec presque d'un soir réagit quand il apprend que la fille de 22 ans qui l'intéresse est vierge Désintérêt ? Mépris parce qu'elle est prête à coucher avec un "non-officiel"?

* Quand faut-il lui dire que l'on est vierge ?

Merci BEAUCOUP pour vos réponses !!! Je ne sais pas comment faire…

Gros bisous.

Laura.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


42222
b
Moi aussi !
5 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les hommes et les prostituées.................................

image

Succédant… toujours la/les mêmes histoires !! À savoir : La guerre de 100 ans ! (les Normands qui avaient le pouvoir face aux saxons en angleterre… firent la guerre à la France pour réobtenir le Duché de Normandie et même avoir le trône ...Lire la suite

>>> defi : le post qui a le plus de reponses

image

Aatention c'est long a expliquer. Ça fait trois ans et demi que je connais mon copain, mais seulement dix mois que nous sommes ensemble src=/imforum/g1.gif width=15 height=15 border=0>. J'ai deja parlé deux fois avec sa mere (en fait plus que 2...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages