Histoire vécue Sexualité > Voyeurisme      (62 témoignages)

Préc.

Suiv.

Expérience avec un jeune couple d'étudiants

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1873 lectures | ratingStar_43084_1ratingStar_43084_2ratingStar_43084_3ratingStar_43084_4

La rue était étroite et, souvent, le soir tard, lorsque lennui était là, javais pris lhabitude, à ma fenêtre ouverte, de regarder passer les gens. Javais remarqué, presquen face de ma chambre, au premier étage dune vieille maison, un jeune couple détudiants. Un soir, il était environ 23 heures, ils rentrent chez eux et la jeune femme, ma porte à peine refermée, se met a embrasser fougueusement son ami. Je vois les mains de lhomme caresser la cambrure du dos de sa compagne, envelopper larrondi de ses fesses, remonter Quelque chose me dit de ne pas rester là, à les regarder et pourtant je ne parviens pas à quitter le spectacle quils moffrent sans le savoir par leur fenêtre grande ouverte.

La lumière est éteinte dans ma chambre mais je nai pas envie de me cacher. Nous verrons bien me dis-je en restant accoudé à la fenêtre. Leurs baisers ont maintenant fait place à de franches caresses. Lui a soulevé la jupe de son amie et ses mains vont et viennent sur la petite culotte blanche, se glissent même parfois sous létoffe fine. Elle a passé une main entre les cuisses de son homme et masse fiévreusement sa braguette. Elle sassoit sur le lit, fait glisser la fermeture éclair et, dun geste vif, libère le sexe bandé de son ami. Lentement dabord, elle le masturbe, les yeux rivés sur cet instrument de plaisir quelle tient dans sa main. Lui ferme les yeux et avance légèrement le bassin pour approcher son sexe de la bouche quil désire tant. Elle hésite, regarde son ami puis ouvre les lèvres. Le sexe gonflé disparaît petit à petit entre ses lèvres et lui, excité, commence à aller et venir dans cette bouche quil désire tant.

Ce spectacle mexcite vraiment. On est au mois de juin, il fait chaud et je suis chez moi habillé dun simple T-shirt sous lequel j'ai cependant gardé mon slip. Je commence à me toucher et ne tarde pas à quitter le slip pour pouvoir mieux me caresser Un sentiment mêlé dexcitation et de honte sempare de moi. Je voudrais arrêter mais, en même temps, le spectacle quils moffrent mexcite tellement que je ne peux le faire. Je reprends donc mon poste dobservation, accoudé à la fenêtre, sans me cacher, en espérant bien que, sils me découvrent, ils ne cesseront pas leurs petits jeux.

La jeune femme est maintenant nue, allongée, les fesses au bord du lit, les cuisses largement écartées. Lui est à genoux, entre ses cuisses, et honore de sa langue le sexe entièrement épilé de son amie. Elle semble apprécier cette caresse et se masse doucement les seins pendant que son compagnon la caresse de sa langue, de ses mains. Je ne les entends pas mais je devine les soupirs, les mots doux Je bande très fort en les regardant ; en me caressant doucement je sens que mon sexe shumidifie Des perles fines et transparentes coulent très doucement et rendent les caresses de ma main encore plus douces. Lui sest maintenant relevé et, rapidement, elle a de nouveau englouti dans sa bouche gourmande, cette queue bien raide qui nattendait que sa lange agile Je me dis quelle doit éprouver sur sa langue le goût de ces mêmes gouttes transparentes qui perlent au bout de mon gland gonflé dexcitation. Alors, je fais ce que je navais jamais osé faire jusquà présent : dun doigt, je cueille au bout de mon sexe une de ces gouttes et je la porte à ma bouche. Cest doux, très doux Ma main serre mon sexe, remonte doucement pour faire apparaître une nouvelle perle que je cueille et porte à mes lèvres Je ressens encore mieux ce que la jeune femme peut éprouver, elle qui continue à sucer le sexe bandé de son ami Elle a lair dadorer ça la coquine Elle lève les yeux, le regarde, lui sourit tout en léchant méticuleusement cette queue quelle va tout à lheure senfoncer dans le ventre Je devine quelle pense au moment où elle va sentir ses lèvres intimes sécarter pour ouvrir le passage Je devine quelle souhaite éprouver dans son ventre cette indescriptible sensation de plénitude Elle a envie de ce sexe…

Je vois son ami se pencher pour lui chuchoter quelque chose à loreille Il sallonge sur le lit et elle vient sasseoir à califourchon sur lui. Ils sont de profil. Je ne peux voir leurs sexes mais le balancement des seins de la jeune femme compense bien ce qui mest caché. Longtemps elle le chevauche ainsi, sarrête, ondule des hanches comme pour mieux lenfoncer en elle, reprend son galop effréné, sarrête a nouveau pour offrir ses seins aux mains de celui qui est enfoui en elle Parfois, le pieu profondément enfoncé en elle, elle fait des mouvements du bassin, davant en arrière, comme pour se pénétrer encore plus fort plus loin…

Au bout dun moment, elle quitte cette position de cavalière pour se mettre à quatre pattes, restant toujours de profil par rapport à moi. Son compagnon sagenouille derrière elle. Il se masturbe en regardant les fesses offertes de son amie. Comme je le comprends Moi aussi je me masturbe en le voyant faire, en jouissant du spectacle de sa compagne qui, en position suggestive, semble attendre la pénétration. Je vois nettement le long sexe dressé quil tient à la main, le faisant à présent monter et descendre entre les fesses de sa compagne sans cesser de se masturber Il lui caresse la raie doucement, de nombreuses fois Il la mouille des perles de son désir, de ces mêmes perles qui coulent se mon sexe tendu. Je bande encore plus Je me masturbe Ma main est mouillée et cest très doux.

La jeune femme a maintenant relevé les fesses, écarté un peu les cuisses Ses épaules sont posées sur le lit et sa tête est tournée dans la direction de la rue et de ma chambre qui, par rapport à la leur, est légèrement plus haute Elle a les yeux ouverts mais ne semble pas me voir. Je me dis que si elle mavait vu, elle aurait sûrement réagi Je me décale un peu, soucieux de ne pas manquer la fin de ce merveilleux moment Je suis tellement excité par eux que je serais très frustré de devoir marrêter là.

Lhomme continue à promener son sexe bandé entre les fesses offertes à sa caresse Viens ! Crie-t-elle alors. Viens ! Mets-la moi Viens ! Pour la première fois, jentends nettement sa voix et je la vois alors replier un de ses bras, le passer sous son ventre avant de glisser une main entre ses cuisses. Je comprends alors quelle va se masturber pendant que son compagnon la pénètre. Il lui saisit les hanches et je vois son sexe disparaître lentement entre les fesses fermes et rondes. Les doigts de la jeune femme se referment sur les draps, les griffent, les étirent Elle gémit sous les coups de boutoir de son ami qui la baise maintenant avec une certaine violence Il accentue ses mouvements de bassin, les mains fermement agrippées à ses fesses, senfonçant en elle pendant quelle continue à se caresser Elle gémit à chaque pénétration pendant que je continue à me masturber lentement, ne parvenant pas à détacher mes yeux de cette queue qui senfonce en elle.

Le plaisir de lhomme semble imminent Celui de sa compagne aussi qui ondule des fesses avec un mouvement de vague pour mieux aller chercher cette colonne de désir qui lui fouille le ventre. Alors que je me laisse bercer par leur duo follement excitant, lhomme quitte soudain la chaleur du ventre de sa compagne qui se retourne et se met à genoux sur le lit ; lui sallonge sur le dos et sans la quitter des yeux se masturbe avec délice Elle le regarde un moment puis sagenouille entre les cuisses écartées et prend dans sa main cette belle queue humide Elle en approche sa bouche et reprend les caresses. Lui se cambre soudain Elle poursuit ses caresses manuelles en mettant le sexe de son ami contre ses seins. Je vois alors de longs jets blancs et crémeux jaillir pour aller sécraser à plusieurs reprises sur la poitrine de la jeune femme qui regarde son ami en souriant Elle continue un peu à caresser ce sexe encore tendu de plaisir Du sperme coule encore sur sa main et, cest au moment où elle lèche avec application les dernières gouttes, où elle les avale avec délice en regardant son partenaire, que la jouissance sempare de moi A mon tour je jouis en les regardant ne regrettant quune chose : ne pas pouvoir combler sa bouche avide.

Jabandonne alors mon poste dobservation.

Le lendemain soir, rentrant chez moi, je prends le courrier dans ma boîte aux lettres. Mon attention est attirée par une enveloppe blanche qui ne comporte ni nom ni adresse. Fiévreusement je louvre et découvre un simple petit mot : Cher voisin Mon ami ignore totalement que je vous écris. Je savais hier soir que vous nous regardiez quand nous avons fait lamour. Bien que je ne souhaite pas que nous nous rencontrions, je vous avoue que de me savoir regardée en train de faire lamour ma énormément excitée surtout que je me doutais de ce que vous faisiez en nous observant. Cest la première fois que je vis une telle expérience. Jespère que vous avez eu du plaisir à nous regarder. Si vous ne voulez pas rompre le charme de cet instant, contentez-vous de nous regarder Il y aura sans doute dautres occasions. Je pense que vous me comprendrez et je vous en remercie Votre voisine den face.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


43084
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pourquoi j ai toujour l impression qu il vois

image

Bonjour, Bonjour a vous je suis nouvelles et si je viens ici c'est que je me sens pas très bien je suis une femme de 49 ans 2 ans et demis que je suis avec lui mais prk j'ai toujours l'impréssion qu'il est avec moi pour ne pas qu'il sois seul de...Lire la suite

Les mini jupes et le viol....

image

Est une prise de risque jum, et après avoir lu l'ensemble des réponses, il apparait surtout que l'acte du viol est un acte de violence avant tout, et de volonté de dominer l'autre, d'une mannière ou d'une autre. Perso, un nana qui est sexe, je la...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages