Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Autres      (3158 témoignages)

Préc.

Suiv.

Fatia

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 20/01/11 | Mis en ligne le 25/03/12
Mail  
| 362 lectures | ratingStar_232122_1ratingStar_232122_2ratingStar_232122_3ratingStar_232122_4
Fatia. Le passage. Assise sur un tabouret en bois à trois pieds, Fatia laisse coiffer ses cheveux crépus par les doigts agiles des femmes de son père. Celles-ci s'activent à diviser la chevelure de Fatia en plusieurs tresses fines Aujourd'hui, c'est un jour particulier pour Fatia. On va célébrer son mariage avec Sako, un nomade de la tribu voisine. Un long tissu bariolé aux couleurs vives, drapé et posé sur ses hanches, constitue son seul vêtement pour la cérémonie. Une ceinture de cori vient souligner sa taille fluette, tandis qu' un mélange de beurre de carité et d'ocre, minutieusement étalée pour ce jour mémorable, accentue, illumine, le satin de sa peau noir claire. De nombreux colliers de bois et de perles aux teintes chatoyantes se balancent sur sa poitrine à fleur de peau. Des bracelets de cuivre et d'argent s'entrechoquent sur ses fins poignets d'enfant. Sur son visage on peut lire des hologrammes, écris à la lame d'un couteau . . Dans des gloussements de plaisir, Les épouses de son père échangent des souvenirs lointains. Elles évoquent sans pudeur leurs nuits de noce. Les femmes revivent ce moment avec une fierté sans masquer la douleur, la férocité d'une nuit depuis longtemps consumée. C'est ainsi, cela doit se faire comme cela. Fatia, passive en entendant tous ces piaillements de vieilles femmes, imagine son futur mari. Son père, ses frères l'ont promise il y a quelques années à Sako, un homme plus âgé d'une soixantaine d'années. La famille de Fatia lui a offert quatre chameaux et deux chèvres tout en buvant le thé dans le désert pour le remercier d'épouser plus tard la fillette. Fatia ne l'a jamais vu. Elle sait que ce soir elle quittera son campement pour suivre son époux. Elle sait que ce soir il lui prendra les restes de son enfance. Elle sait que ce soir aura lieu un dépucellage de fils et de coutures entre ses jambes. Elle sait aussi que demain son époux étalera à la vue de tous le déchirement d'une nuit Elle sait que demain elle ne sera plus une enfant de onze ans. Fatia a peur. Fatia est terrifiée. Fatia est terrorisée. Ses yeux n' ont plus cette insouciance d'hier, ils hurlent l'effroi de l'inconnu. La voilà parée de perles, et de coutume. Offrande de plaisir ruisselante, d'argent et de cuivre, Fatia est prête à quitter la tente. Dehors, le village semble pris de folie. Il clame sa joie. Des roulements de djembé se font de plus en plus lancinants, tandis que certains hommes tapent dans leurs mains frénétiquement. Dans une effervescence de cris, de hurlements, dans les dialectes des deux peuplades réunies, Fatia devient une condamnée que l'on traîne jusqu'à son époux bavant d'envie pour ce jeune corps tout en comptant les quatre chameaux et les deux chèvres qu'on lui a promis. La cérémonie a lieu dans l'euphorie. Viande de brebis et de chèvres grillée accompagnent dattes et figues, pour célébrer l'union Fatia et de Sako. On a sorti les plus belles timbales d'argent pour boire le thé vert. Fatia ne dit rien. On ne lui a rien demandé. Elle est mariée et partagera sa tente avec les autres femmes de son époux., Elle devra respect, fidélité, obéissance à son mari, et lui témoignera en plus de l'admiration. Pendant quelque temps, elle sera la favorite pour partager la couche de Sako. Jusqu'à ce que celui-ci trouve une nouvelle fraîcheur pour la soumettre à ses jeux. Fatia, comme beaucoup d'autres, deviendra une parfaite épouse, pilant du tef, nourrissant les quatre chameaux et les deux chèvres que son père, un jour de bonté, a offert en buvant du thé. Elle oubliera peu à peu cette nuit de noce et portera en elle un jour de futures Fatia et de futurs Sako.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


232122
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Garde de mes enfants au pere - droit de la famille

image

Bonjour a tous. Voila mon histoire. Le 1 er mars 2012 je suis partit avec mes deux filles âgée de 3 ans et 2 ans sans prévenir le père de mes filles car il m'aurai jamais laisser partir. Ma cousine qui habite a 400 kilométre d'ou j habiter et...Lire la suite

Vivre en foret - randonnee, trekking et aventure

image

Bonjour à tous ! Depuis maintenant plusieurs mois je pense à vivre en forêt pour une période indéterminée. Voici un texte expliquant pourquoi j'aimerais quitter la société afin de vivre plus librement : Pourquoi ? C'est une question parmi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages