Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Autres      (3158 témoignages)

Préc.

Suiv.

Jugement en appel opposé à celui de la première instance

Témoignage d'internaute trouvé sur legavox
Mail  
| 260 lectures | ratingStar_273237_1ratingStar_273237_2ratingStar_273237_3ratingStar_273237_4
Je n'ai pas tous les détails, j'ai toujours tenté de rester éloigné de cette histoire… Le personnage en question était en prison voici quelques années. Durant cette période, mon père lui a emprunté de l'argent. Mon père reconnaît lui avoir emprunté de l'argent mais pour une somme bien plus faible que ce qu'il lui réclame. La personne a posé une hypothèque judiciaire sur la maison de mes parents (est-ce d'ailleurs le genre d'acte qu'une personne sous curatelle peut faire ? ) et les a assigné en justice. Il a été débouté en première instance. Il a fait appel, et il a gagné en seconde instance. Dans les papiers du premier procès que j'avais survolés il y a quelque temps le plaignant se décrivait comme une malheureuse victime d'un abus de confiance commis par mon père durant la faiblesse psychologique que lui faisait traverser son incarcération, et ces mêmes documents appuyaient cette description en précisant qu'il était d'ailleurs désormais sous curatelle… Pour information, cette personne était en prison pour des faits de nature, disons, sexuels, qu'il était parvenu à dissimuler durant des années à toute sa famille et qui avaient été jugés suffisament graves pour l'envoyer environ 4 ans derrière les barreaux. Quand ce jugement a été rendu les jurés ont manifestement considéré qu'il avait toute sa tête et qu'il était pleinement responsable de ses actes. J'ai donc des difficultés à croire que, sitôt sorti de prison, il soit subitement devenu un "incapable majeur", incapable de se prendre en charge tout seul. Sans vouloir verser dans la paranoïa, je suis persuadé que, si cela devait lui procurer un avantage, une personne capable de dissimuler au reste de la famille ce qu'il faisait à sa fille est largement capable de faire passer pour un incapable et d'organiser sa propre mise sous curatelle. J'ignore si cela lui a offert un avantage ou une protection lors du procès, mais je l'en crois parfaitement capable. Bref… Je n'ai pas les détails concernant les deux procès proprement dit. Je me demandais simplement si cette histoire de curatelle pouvait procurer un angle d'attaque pour un éventuel pourvoi en cassation.
  Lire la suite de la discussion sur legavox.fr/


273237
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Garde de mes enfants au pere - droit de la famille

image

Bonjour a tous. Voila mon histoire. Le 1 er mars 2012 je suis partit avec mes deux filles âgée de 3 ans et 2 ans sans prévenir le père de mes filles car il m'aurai jamais laisser partir. Ma cousine qui habite a 400 kilométre d'ou j habiter et...Lire la suite

Vivre en foret - randonnee, trekking et aventure

image

Bonjour à tous ! Depuis maintenant plusieurs mois je pense à vivre en forêt pour une période indéterminée. Voici un texte expliquant pourquoi j'aimerais quitter la société afin de vivre plus librement : Pourquoi ? C'est une question parmi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages