Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Autres      (3158 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'hyperinflation un risque à venir

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 598 lectures | ratingStar_60480_1ratingStar_60480_2ratingStar_60480_3ratingStar_60480_4

http://www.3dcliparts.com/images/3dcliparts/panneaux_signaux_feux_tricolores_pancarte/~LETTRE_SIGNE_SYMBOLE~PANNEAU_OU_SIGNE_INDICATIF~road_marking_danger.jpg?

 

Non seulement la haute finance des Etats-Unis accumule les valeurs réelles mondiales, mais aussi l'Etat importe depuis des années, contre de la monnaie de papier au fond sans valeur, davantage de valeurs réelles du monde qu'il n'en peut payer et s'endette ainsi sans limite envers l'étranger – tant que les créanciers étrangers croient encore à la valeur du dollar ou peuvent être obligés, par chantage politique, de prendre comme réserves monétaires ces dollars pourris.  

 

Monopoles formés grâce aux valeurs réelles  

De cette manière, la haute finance qui se cache derrière la Fed a acquis contre ses dollars pourris, grâce à une politique ciblée de valeurs réelles, des secteurs entiers du marché et a constitué ainsi des monopoles ou oligopoles dans les domaines suivants : diamants, or, cuivre, zinc, uranium, télécommunications, presse et télévision, denrées alimentaires (Nestlé, Coca-Cola) , de grandes parties de l'industrie de l'armement et de l'espace, etc.  

 

• Actuellement, une tentative de monopole tente de contrôler le secteur de la génétique. Les animaux et plantes qui ont subi des manipulations génétiques sont stériles. Si l'on peut donc manipuler les gènes de toute une région, les paysans ne peuvent plus utiliser les céréales qu'ils ont récoltées et doivent acheter les semences d'une entreprise au prix qu'elle fixe.  

 

Une autre monopolisation a lieu actuellement sur le marché du sucre : le marché du sucre de l'UE est régi de manière à préserver aux paysans leur production de sucre de betteraves, qui est d'une nécessité vitale pour nombre d'entre eux. Or le sucre de betteraves est plus cher que le sucre de canne du cartel américain qui croît sous les tropiques. Nestlé et Coca-Cola, qui appartiennent à la haute finance des Etats-Unis, exigent maintenant, de concert avec les scientifiques et politiciens qui en dépendent, une "libéralisation du marché du sucre" et la revendiquent dans les instances internationales (GATT, Mercosur). Dès que cette libéralisation sera imposée, le sucre de betteraves cher ne pourra plus se maintenir face au sucre de canne bon marché, la production européenne de sucre s'effondrera définitivement et le marché du sucre – tout d'abord bon marché, puis cher – sera inondé par le cartel du sucre de canne contrôlé par la haute finance des Etats-Unis.  

 

• Le cas Primacom démontre par quelles méthodes la haute finance des Etats-Unis accapare des branches entières : cet exploitant de réseaux par câble a une situation très lucrative, mais est depuis longtemps dans le collimateur de la haute finance des Etats-Unis (monopolisation des télécommunications). Celle-ci s'est infiltrée depuis longtemps dans le management de Primacom, puis lui a accordé un prêt à un taux d'intérêt dépassant 30%. Par conséquent, cette entreprise florissante a connu des difficultés et est devenue, aux yeux de la banque américaine, propre à une OPA très bon marché. Le jeu traverse actuellement sa dernière phase.  

 

• L'émissaire de la haute finance américaine Ron Sommer a tenté de se livrer à un jeu analogue avec Deutsche Telekom. La haute finance des Etats-Unis accumule les sociétés du secteur des télécommunications pour créer un monopole mondial. Pour ce faire, l'émissaire Sommer lui a acheté une petite entreprise du secteur des télécommunications à un prix ($ 30 milliards) supérieur de trente fois à sa valeur, afin que cette haute finance puisse racheter Telekom avec son propre patrimoine. La deuxième étape consistait à rendre les actions Telekom si bon marché que l'investisseur américain puisse les acheter à bas prix. Sur ce point, Rom Sommer a échoué. Toutefois, cet échec ne fera que retarder, sans les empêcher, les plans de reprise de la haute finance américaine. La privatisation et le rachat d'entreprises des télécommunications continuent, conformément aux plans dressés.  

 

• Un jeu analogue se déroule sur le marché mondial de l'énergie. En Allemagne, EON et RWE y participent visiblement, la haute finance des Etats-Unis ayant déjà envoyé ses hommes de confiance dans les banques et managements décisifs pour les candidats à la reprise. En 20 ans, elle veut aussi monopoliser l'eau du monde, selon les indications de son représentant Brzezinski.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


60480
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Garde de mes enfants au pere - droit de la famille

image

Bonjour a tous. Voila mon histoire. Le 1 er mars 2012 je suis partit avec mes deux filles âgée de 3 ans et 2 ans sans prévenir le père de mes filles car il m'aurai jamais laisser partir. Ma cousine qui habite a 400 kilométre d'ou j habiter et...Lire la suite

Vivre en foret - randonnee, trekking et aventure

image

Bonjour à tous ! Depuis maintenant plusieurs mois je pense à vivre en forêt pour une période indéterminée. Voici un texte expliquant pourquoi j'aimerais quitter la société afin de vivre plus librement : Pourquoi ? C'est une question parmi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages