Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Autres      (3158 témoignages)

Préc.

Suiv.

Notre rapport avec l'argent

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 829 lectures | ratingStar_99931_1ratingStar_99931_2ratingStar_99931_3ratingStar_99931_4

Je crois que nos premières années conditionnent aussi énormément notre rapport à l'argent.

Lorsque nous étions enfants, mes parents gagnaient beaucoup d'argent : ils étaient immigrés, travaillant dans le textile : il fallait faire de très gros efforts pour s'en sortir.

Nous avons été élevés par nos grands-parents, car mon père et ma mère travaillaient facilement entre 15 et 18 heures par jour (ce qui me paraît complètement fou aujourd'hui ! ).

C'était les années 70 : l'économie d'avant les chocs pétroliers était florissante, on travaillait beaucoup mais on avait aussi beaucoup d'argent.

Ma mère me racontait qu'ils pouvaient dépenser 2000 francs pour faire les courses chez Métro (le magasin des artisans) tous les 15 jours !

Mon père pouvait parfois dépenser 10 000 francs le soir avec des bandits manchots dans de petits cafés parisiens !!! C'était une drôle d'époque !

Ensuite, la crise s'est installée, des déboires fiscaux, son plus gros client ferme ses portes. Ils ont acheté une maison dont le crédit a été pris avec un taux variable : au bout de 17 ans de galère (et d'oeufs à toutes les sauces) , notre famille a finalement explosé en vol…

Mais ce que j'ai retenu, c'est qu'en ayant vécu, même un petit bout de temps avec de l'argent, c'est que cette habitude, nous ne la perdons finalement jamais : même si aujoud'hui je me pose beaucoup de questions sur mon avenir professionnel, je sais que je m'en sortirai avec et sans argent…

L'année dernière, je faisais un stage de 6 mois payé 300 euros par mois (merci chéri) , le train de vie était beaucoup plus faible, cette année, je gagne 2200 euros par mois, et l'année prochaine ou dans 5 ans, je peux tout plaquer et faire un doctorat… > Je prends conscience petit à petit que les biens matériels sont éphémères, mais ma hantise de manquer n'est jamais vraiment partie.

Le jour de notre première traite pour la maison, nous avons failli être à découvert (la banque n'aurait rien dit) , mais pour moi, symboliquement, il était hors de question que notre vie commune commence avec des dettes. J'ai fait faire à mon mari le tour des banques pour en trouver une qui accepte les espèces ! En larmes au téléphone, je lui expliquais que je ne voulais pas reproduire le schéma de mes parents : trois ans auparavant, nous avions du vendre notre maison aux enchères pour pouvoir finir de payer les crédits qu'ils avaient contractés (en somme, ils avaient, avec les intérêts, payés leur maison 3 fois !!! :fou.

Voilà, ma vie est faite de hauts et de bas, je me dis que le pire et le meilleur sont toujours à venir, alors je profite au maximum de mon amour, de mes amis et de mon argent (chèrement gagné ! ).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


99931
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Garde de mes enfants au pere - droit de la famille

image

Bonjour a tous. Voila mon histoire. Le 1 er mars 2012 je suis partit avec mes deux filles âgée de 3 ans et 2 ans sans prévenir le père de mes filles car il m'aurai jamais laisser partir. Ma cousine qui habite a 400 kilométre d'ou j habiter et...Lire la suite

Vivre en foret - randonnee, trekking et aventure

image

Bonjour à tous ! Depuis maintenant plusieurs mois je pense à vivre en forêt pour une période indéterminée. Voici un texte expliquant pourquoi j'aimerais quitter la société afin de vivre plus librement : Pourquoi ? C'est une question parmi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages