Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Autres      (3158 témoignages)

Préc.

Suiv.

On continue de s'enfoncer dans la crise

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 390 lectures | ratingStar_61661_1ratingStar_61661_2ratingStar_61661_3ratingStar_61661_4

Vous dites :

Alors, occupez-vous de la gauche en déroute et laissez les gens compétents agir au mieux possible.

Depuis l'été 2007 et le déclenchement de la crise des "subprimes" , Christine Lagarde tient fermement la barre du navire France, assurant à ses passagers que tout va globalement bien et que la crise financière épargnera la France. Malgré quelques périodes de doutes, en février-mars et en septembre 2008.

 

_17 août 2007, conférence de presse.

"L'économie française repose sur des fondamentaux qui sont solides [… ] Je ne conçois pas aujourd'hui de contamination à l'économie mondiale"

 

_17 août 2007, dans "Le Parisien"

"Ce n'est pas un krach [… ] Nous assistons aujourd'hui à un ajustement [… ] une correction financière, certes brutale mais prévisible"

 

_5 novembre 2007 sur "Europe 1"

"La crise de l'immobilier et la crise financière ne semblent pas avoir d'effet sur l'économie réelle américaine. Il n'y a pas de raisons de penser qu'on aura un effet sur l'économie réelle française"

 

_18 décembre 2007, sur "France-Inter"

"Nous aurons certainement des effets collatéraux, à mon sens mesurés. [Il est] largement excessif de conclure que nous sommes à la veille d'une grande crise économique"

 

22 janvier 2008, sur "Europe 1"

"[Un krach ? ] Il faut éviter les mots spectres, les mots angoisse comme ça [… ] Je crois qu'on a observé une correction brutale sur les marchés asiatiques, européens dans la foulée"

 

10 février 2008, au G7 au Japon.

"Nous ne prévoyons pas de récession dans le cas de l'Europe"

 

11 février 2008, dans "Le Figaro"

"Si les États-Unis devaient éviter la récession, leur croissance sera toutefois très faible. L'Europe sera elle aussi touchée" .

 

26 mars 2008, conférence de presse.

"L'environnement international est difficile […] La volatilité actuelle des taux de change et le niveau du dollar sont un risque pour notre croissance"

 

1er juillet 2008, dans "Le Figaro"

A l'orée de la présidence française de l'UE, Lagarde veut rester comme le ministre français ayant permis à l'Europe "d'éviter la crise financière d'après"

 

15 septembre 2008, sur "Europe 1"

"L'ensemble des autorités bancaires, le Trésor, les banques centrales se sont concertées pendant plusieurs jours, les mécanismes sont en place, il n'y a pas panique à bord"

 

16 septembre 2008, conférence de presse.

"[La crise aura] des effets sur l'emploi et sur le chômage [pour l'heure] ni avérés ni chiffrables"

 

20 septembre 2008, conférence de presse.

"Le gros risque systémique qui était craint par les places financières et qui les a amenées à beaucoup baisser au cours des derniers jours est derrière nous"

 

21 septembre 2008 sur "Europe 1"

"Je ne suis pas euphorique, pas plus que je n'étais catastrophiste […] La crise est loin d'être finie"

 

Le president NS disait pendant la campagne presidentielle :

"Les ménages français sont aujourd'hui les moins endettés d'Europe [… ] Je propose que ceux qui ont des rémunérations modestes puissent garantir leur emprunt par la valeur de leur logement. Il faut réformer le crédit hypothécaire. Si le recours à l'hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l'emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué."

 

La proposition ressemble furieusement aux "subprimes" américains qui ont fait basculer la planète financière dans une crise qui dure depuis plus d'un an. Pour en avoir le coeur net, 20minutes.fr a interviewé deux économistes sur le sujet.

 

Devant tant de competence et de clairvoyance de la droite que dire.

 

 questions :

_ comment peut on trouver des milliards pour racheter des banques quand le president expliquait il n'y à pas si longtemps aux francais  que les caisses etaient vide.

_d'ou vient l'argent ?

_qui va payer ses aides au banquiers.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


61661
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Garde de mes enfants au pere - droit de la famille

image

Bonjour a tous. Voila mon histoire. Le 1 er mars 2012 je suis partit avec mes deux filles âgée de 3 ans et 2 ans sans prévenir le père de mes filles car il m'aurai jamais laisser partir. Ma cousine qui habite a 400 kilométre d'ou j habiter et...Lire la suite

Vivre en foret - randonnee, trekking et aventure

image

Bonjour à tous ! Depuis maintenant plusieurs mois je pense à vivre en forêt pour une période indéterminée. Voici un texte expliquant pourquoi j'aimerais quitter la société afin de vivre plus librement : Pourquoi ? C'est une question parmi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages