Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Banques      (1502 témoignages)

Préc.

Suiv.

Chèques sans provision : ma banque me prélève 200 euros de frais

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 1093 lectures | ratingStar_229068_1ratingStar_229068_2ratingStar_229068_3ratingStar_229068_4
Je viens vous demander conseil suite à des chèques que j'ai émis sans provision... Voici le déroulement de l'histoire......: J'ai émis 2 chèques, qui ont été refusé car mon compte ne disposait plus des fonds nécessaires en fin de mois de janvier... Mardi 25 janvier: J'ai reçu deux lettres (non recommandé) pour me prévenir du souci avec ces deux chèques. Vendredi 28 janvier: Je reçois une lettre (non recommandé) me rappelant le solde débiteur de mon compte. Je souligne le fait que je suis étudiant en alternance (ce que sait ma conseillère), je travaille dans la Sarthe mais réside à Nantes... J'étais donc dans la Sarthe lors de la réception des lettres, que j'ai toutes ouvertes en rentrant sur Nantes le vendredi 28 janvier. J'ai immédiatement appelé ma conseillère à qui j'ai laissé un message, en lui demandant de me recontacter des que possible pour résoudre le souci (sachant que ma paye ne tarderait pas à tomber). Elle ne m'a jamais rappelé......................... Lundi 31 février : je reçois deux lettres, une m'informant que je suis interdit d'émettre des chèques et une du même genre m'informant que ma carte est bloquée. Ce même jour, ma paye tombe !!! Youhou !!! Les choses devraient entrer dans l'ordre....... Jeudi 3 février : je suis en arrêt maladie. J'en profite le matin pour faire des courses (3-4 chèques) vu que mon compte est enfin créditeur. En rentrant le midi je trouve une lettre (la première en recommandée avec AR) qui datait de la veille (2 février), me signalant encore le rejet de chèque, et interdiction d'émettre des chèques. L'après-midi je file voir ma conseillère qui ne m'a jamais rappeler d'ailleurs..... Indisponible, je conviens d'un RDV pour le samedi 5 février. Samedi 5 février : rdv avec ma conseillère... qui n'était pas au courant ni de mon rdv, ni des soucis de chèques. On fait donc le point. Un des chèques est passé depuis ma paye, l'autre non, donc on bloque la provision nécessaire. Je fais remarquer à ma conseillère qu'elle aurait pu m'appeler pour m'informer de tout cela au plus vite, d'autant plus que je n'étais pas sur place lors de la réception des premières lettres. Elle n'était pas au courant, apparemment ils n'ont pas d'alerte pour les prévenir de la situation de leur client... admettons.... Je lui demande si elle peut me supprimer les frais pris sur les chèques. Ils m'ont taxé près de 200? au total, 30 par chèques de moins de 50?, et 50 pour les chèques de plus de 50?. Ils m'ont même taxé sur les chèques avec lesquelles j'ai fais les courses le jeudi 3 février avant lecture du recommandé. Impossible me dit-elle, le frais sont imposé et encaissés par la banque de France, eux ne peuvent rien y faire apparemment.... Volé jusqu'au bout.... Alors moi je ne comprends pas que personne ne m'ai appelé au lieu de faire trainer le truc en m'envoyant des lettres alors que j'étais en déplacement. Je ne comprends pas non plus pourquoi on me taxe sur des chèques émis alors que j'avais les fonds sur mon compte. Je ne comprends pas pourquoi ma conseillère ne m'a pas rappelé suite a mon message téléphonique... Je trouve que cela va très loin pour pas grand-chose..... il aurait suffit d'attendre quelques 5 jours Aujourd'hui, j'ai perdu 200? dans l'histoire, je suis fiche au FCC, je ne fais plus de chèques pour le moment, ma carte a été avalé, et même mon compte chez une autre banque est bloqué. Personne ne m'a rappelé........ En gros je me debrouille..... c'est pourquoi j'ai hâte d'avoir vos avis !!!
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


229068
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Lordon-todd : les intellectuels vont devoir parler au peuple - actualites : politique

image

Face au naufrage de l'Union européenne, Emmanuel Todd et Frédéric Lordon, deux grands adversaires de l'euro débattent d'une possible sortie de crise et en appellent à la souveraineté populaire contre le pouvoir des banques. Marianne : Pourquoi...Lire la suite

27/07/2013 antiquite greco-romaine plus qu'une semaine

image

Alors je ne sais pas exactement pour le pays où tu vas mais concernant les sous à l'étranger j'ai eu quelques mésaventures. En Belgique un distributeur sur 2 ne prend pas ma carte visa car l'impression des chiffres en relief bloque… Elle ne...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages