Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Banques      (1502 témoignages)

Préc.

Suiv.

Conseils de placement selon l'âge

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 601 lectures | ratingStar_14607_1ratingStar_14607_2ratingStar_14607_3ratingStar_14607_4

Pour repondre a ta question il faut que tu reflechisses a ta situation. Quel age as tu ? Quel est ta situation au niveau de l'emploi (niveau de salaire et securite de l'emploi) ? Tes besoins de defiscalisation ? Plutot cigale ou fourmis ? As tu des projets, des grosses depenses previsibles (scolarite des enfants) ?

Le PEA c'est une enveloppe qui genere de la defiscalisation, mais on peut y mettre ce qu'on veut (ou presque) dedans. L'argent est bloque, donc si le cote defiscalisation ne t'interresse pas il peut être judicieux d'ouvrir un simple compte action.

En bourse il faut bien integrer le fait que plus on prend des risques de perdre gros plus on a des possibilites de gagner gros (si un cours te semble bon marche c'est qu'il y a un risque imortant que la societe recontre des difficultes). La deuxieme regle est que l'on mise uniquement l'argent dont on a pas besoin (prevoir une bonne couverture maladie / assurance chomage si les economies sont investies a un horizon de 8 ans). La troisieme regle est que toutes les news et analyses possibles sont deja integrees dans les cours de bourse (miser sur Orpea a cause du vieillissement de la population est inutile, les cours en bourse integrent deja cette donnee).

Maintenant il faut aussi considerer la bourse comme un moyen parmis d'autre d'augmeneter son patrimoine, au meme titre que le livret A (peu de risque) , les obligations, l'achat d'immobilier, la reprise de societes, les warrants et autres produits derives (beaucoup de risques et cela ne rentre pas dans un PEA) , les spreads (perso c'est trop d'adrenaline, trop de risques, je deconseille fortement parce que les pertes peuvent être plus importantes que les sommes engagees).

Le plus simple c'est de laisser son argent sur son livret A, ça rapporte (presque) rien, mais ça demande aucun effort. Si tu cherches des rendements superieurs soit tu passes du temps a faire quelques recherches (c'est pas si complique, et on tu peux rejoindre un club d'investissement) , soit tu confies la gestion a des professionnels qui prendront leurs marges (Ta banque ne fais que vendre des produits financiers, il n'y a aucune expertise au guichet, d'ailleurs souvent les fonds sont envoyes a d'autres institutions qui prendront aussi leurs marges…).

Quelle que soit ta decision, il est bon de comprendre les mecanismes de base.

Plus tu es jeune, plus il faut être agressif (miser plus sur les actions que les obligations, parce qu'on a le temps de se refaire en cas de tuile) , plus tu arrives vers l'age de la retraite plus il faut preserver ton patrimoine et donc miser sur des obligations.

Les obligations c'est simplement jouer le role d'une banque, tu pretes de l'argent a un certain taux a une entreprise, elle te rembourse si elle ne fait pas faillite mais tu as une priorite de remboursement sur les actionnaires. Les deux variables a prendre en compte c'est l'evolution des taux d'interet de la banque centrale (tu n'as pas envie de preter a 1% si tout le monde peut recevoir 2%) , et de l'inflation (l'inflation c'est que l'argent perd de la valeur : tu n'as pas envie non plus de preter une grosse somme d'argent qui ne pourra plus servir a acheter grand chose quand l'entreprise te la remboursera).

Au niveau des actions, il y a differentes manieres d'investir, voici comment je vois les choses :

Je proscris le court terme parce que c'est jouer a la roulette russe ou les regles du genre vendre quand les cours montent de X%, c'est sans fondement.

Les actions c'est être implique dans une entreprise parce que tu en es propritaire. L'idee est de selectionner une petite liste de 3 a 8 entreprises qui te semblent avoir de bonnes perspectives de developpement (mois c'est mettre tous ses oeufs dans le meme panier, plus c'est s'eparpiller et payer des frais bancaires - par transaction - a gogo). C'est une bonne idee de selectionner des entreprises qui prosperent dans des conditions differentes (par exemple Lafarge a une forte exposition aux marches emergents et a la construction, a compenser par une societe tres locale dans l'agroalimentaire - ce ne sont que des exemples, mais il y a peu de chance que ces deux secteurs soient au plus bas en meme temps le jour ou tu veux retirer tes fonds). Il faut aussi avoir un bon equilibre dans ton portefeuille entre les actions qui versent des dividendes importants pour avoir un actionnariat fidele (qui resistent mieux aux crises, ce sont des entreprises etablies au revenus previsibles comme EDF…) , et des societes en pleine croissance (le petit business local qui monte, mais qui risque de disparaitre quand la les banques refusent des prets en periode de crise). C'est vraiment des criteres de bon sens. Ensuite il faut rester a l'ecoute de ces entreprises et plus les decisions prises sont prometteuses pour l'avenir (et plus l'avenir est prometteur) , plus il faut renforcer ses positions, et inversement. Ce n'est pas tout a fait la meme chose que de suivre le cours de bourse, si tu penses que l'entreprise prend des bonnes decisions pour le long terme, certains actionnaires qui esperaient des gains a court terme peuvent se decourager, et les cours baisser. C'est alors le bon moment de renforcer sa position ! Cela s'appelle faire une moyenne a la baisse : en achetant des actions sur des replis de cours cela reduit le prix moyen de ce que tu as paye pour acheter tes actions (donc pour un prix d'action identique cela augmente tes benefices).

C'est aussi une histoire de mesure, quand tous les rats quittent le navire c'est peut être pas le moment de racheter le navire…

Avec un niveau de risque superieur encore tu as l'immobilier, c'est le meme principe : Etre proprietaire et toucher un dividende (appele loyer) , et esperer que le bien va croitre en valeur. Le risque c'est que le cout est tellement eleve que cela absorbe toutes les economies, c'est mettre toutes ses oeufs dans le meme panier. Le bon cote c'est qu'il y a un effet de levier (quand c'est dans le bon sens) , car on mise une fraction du cout du bien, le reste c'est la banque qui avance l'argent.

Avec un bonne dose de risque supplementaire, on a les warrants. En simplifiant a l'extreme, il en existe deux sortes : les calls (effet de levier a la hausse) et les puts (effet de levier a la baisse). Les warrants sont tellement volatiles qu'il faut surveiller leurs evolutions en permanence. Il est rare de les mener a terme, on les garde quelques heures, jours ou semaine au max. On peut parier sur des actions, ou des matieres premieres.

Les Puts sont le seul moyen 'grand publique' de miser a la baisse en bourse. En gros si l'entreprise A vaut 100 et que tu as une tres forte conviction qu'elle vaudra 90 dans 6 mois, tu achetes le droit de vendre a 90 (la date et le prix d'exercice est fixe par la banque qui propose l'option) et ta banque couvre ta position en reservant des actions au prix actuel. Cela coute mettons 1 par contrat (c'est un peu plus complique dans la realite). Avec 1000 tu peux donc acheter 1000 contrats, si les actions valent 90 tu empoches pour chaque contrat la difference entre la couverture et le prix du moment moins le cout de l'option (soit au total (100-90) *1000 - 1*1000 = 9000) ça va tres vite. Maintenant dans le sens contraire, si les actions valent 110 il n'a y a aucun interet a vendre au prix de 90 (tu as achete un droit de vendre a 90) , cela n'intéressera personne de racheter tes droits puisque on peut vendre sur le marche a 110 et se faire 20 de benefice en plus, tes contrats ne valent plus rien, tu as tout perdu.

Au niveau des calls le principe est identique, mais on parie a la hausse. Il faut avoir un tres forte conviction, et pouvoir gerer de fortes doses d'adrenaline. On achete pour 1 le droit d'acheter la societe A au cours de 110. Si l'action vaut 105 sur le marche apres 6 mois, il faudrait être stupide pour les acheter a 110, il est inutile d'executer ton droit, tu perds les 1000 que tu as mise sur ce call. Si l'action vaut 100 apres 1 mois seulement, il y a encore une chance que le contrat rapporte de l'argent parce que le prix de l'action peut encore evoluer pendant les 5 mois restant avant l'expiration du contrat, mais il y a quand meme moins de chance que lorsque tu as achete l'option parcequ'il y a deja un mois de passe. Tu pourras donc revendre ton contrat (le call) sur le marche au prix de 0.8 (1 moins le cout du temps ecoule). Si a la fin du deuxieme mois le prix monte a 110, on peut anticiper un benefice d'au moins 10 par contrat, mais c'est pas certain, donc on peut vendre le call a un prix un peu moindre de 8 par exemple (benefice effectivement realise pour toi de 8*1000).

L'effet de levier est tres net car si tu avais investi en action a la place du call, avec 1000 tu aurais achete 10 actions (10*100=1000) et tu aurais gagne seulement 100 (10 par action) dans le meilleur des cas ou le prix monte a 110. Par contre si le prix descendait a 90 tu limitais tes pertes a 100 en action au lieu de tout perdre en warrant.

Les warrants peuvent aussi être utilises en tant qu'assurance : on mise par exemple sur Michelin (le secteur du transport est sensible a l'evolution du cours du petrole) en action et on prend un (leger) call sur une livraison de petrole. Si le petrole baisse, le secteur du transport se porte bien, on gagne sur l'action Michelin plus que la perte qu'on a fait sur la petite quantite de call qui ne vaut maintenant plus grand chose. On est gagnant. Si le petrole monte, le call prend de la valeur et Michelin perd vraisemblablement. Le benefice realise sur la vente du call permet de reduire les pertes globales. On peut pousser le vice a reinvestir ses gains dans Michelin qui est maintenant moins cher (on aura plus d'actions d'une societe qui nous inspire confiance dans le long terme, on se 'renforce sur un repli'). On est encore (relativement) gagnant malgres la baisse des cours.

L'ideal si tu as les moyens et que tu te sens confiant en bourse, c'est d'investir une fraction (2 ou 3 % ?) de ton portefeuille en warrant pour dynamiser ton patrimoine. Faut quand meme aimer les emotions fortes parce que l'argent disparait vite !

Voila, j'espere que j'ai pu aider un peu ta prise de decision, tous les noms de societes sont bien sur cites au hasard, je ne suis pas qualifie pour apporter des conseils en bourse et je souhaite seulement aider a une meilleure connaissance des marches. Les risques de perte sont importants et comme tu sera seul a en subir les consequences, je conseille de bien reflechir avant se lancer.

A bientot,

Patrick.
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


14607
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Lordon-todd : les intellectuels vont devoir parler au peuple - actualites : politique

image

Face au naufrage de l'Union européenne, Emmanuel Todd et Frédéric Lordon, deux grands adversaires de l'euro débattent d'une possible sortie de crise et en appellent à la souveraineté populaire contre le pouvoir des banques. Marianne : Pourquoi...Lire la suite

27/07/2013 antiquite greco-romaine plus qu'une semaine

image

Alors je ne sais pas exactement pour le pays où tu vas mais concernant les sous à l'étranger j'ai eu quelques mésaventures. En Belgique un distributeur sur 2 ne prend pas ma carte visa car l'impression des chiffres en relief bloque… Elle ne...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages