Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Banques      (1502 témoignages)

Préc.

Suiv.

Crise du crédit inter-bancaire

Témoignage d'internaute trouvé sur france3
Mail  
| 392 lectures | ratingStar_51558_1ratingStar_51558_2ratingStar_51558_3ratingStar_51558_4

Aux USA, les crédits sont beaucoup moins réglementés qu'en france (pour les particuliers). Certains courtiers ont proposé aux ménages des crédits immobilier a taux variable. Un taux fixe dans un premier temps (on va dire pour attirer les gogos) … puis une réévaluation tout les ans, ou tout les 2ans. Le problème est que la partie variable est indexée sur le prix de la maison (prix sur le marché immobilier - principe du crédit hypothèque). Ces prêts pourris ont été "titrisés", c'est à dire intégrés et élangés au sein de produits financiers complexe (les CDO) , le paris étant de penser que 1. Les prix monteraient toujours (débile ça mais bon) , et que si on regroupe tout les crédits foireux, le risque est moindre… les chances que tous ne remboursent pas est réduit (en théorie…).

Donc ça a commencé comme ça. Problème : comme j'ai dit plus haut, du pt de vue des banques, crédit = argent crée… et de l'argent, il en faut pour financer le système capitaliste. Les fameux crédits subprimes ont été distribués comme des petits pains, sans être regardant sur la solvabilité des ménages. Et comme ces crédits ont été très nombres, le nombres de maisons construites aussi, donc + de maisons = baisse des prix des maisons.

Quand le taux fut réviser, BOOOM la bombe s'enclenche. Les taux explosent (passer de 1% à 4% ça fait mal) , les ménages ne peuvent rembourser les traites (détails : et se retrouvent tous a la rue). La banque elle… bah elle récupère son bien, c'est a dire la maison, et tente de la revendre… d'un coup en quelques mois, le nombre de maison en vente à exploser… ce qui a entretenu la baisse du marché immobilier. Les banques vendant à perte, la différences est une perte de capital… c'est à dire une évaporation des fonds propres des banques (les fonds propres d'une banque est constitué des emprunts accordés) …

Et le problème également, est que ces crédits étaient titrisés, c'est à dire mélangés à d'autres produits. Bref, noyés dans la masse. Personne ne savait vraiment ce qu'il avait vraiment… les banques se sont méfiées de ses copines… d'où crise de confiance, d'où crise du crédit inter-bancaire, et d'où les conséquences que nous avons vu (Faillite de LB, etc…).
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


51558
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Lordon-todd : les intellectuels vont devoir parler au peuple - actualites : politique

image

Face au naufrage de l'Union européenne, Emmanuel Todd et Frédéric Lordon, deux grands adversaires de l'euro débattent d'une possible sortie de crise et en appellent à la souveraineté populaire contre le pouvoir des banques. Marianne : Pourquoi...Lire la suite

27/07/2013 antiquite greco-romaine plus qu'une semaine

image

Alors je ne sais pas exactement pour le pays où tu vas mais concernant les sous à l'étranger j'ai eu quelques mésaventures. En Belgique un distributeur sur 2 ne prend pas ma carte visa car l'impression des chiffres en relief bloque… Elle ne...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages