Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Banques      (1502 témoignages)

Préc.

Suiv.

Emprunter avec risque aggravé

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 13/09/10 | Mis en ligne le 20/05/12
Mail  
| 302 lectures | ratingStar_257374_1ratingStar_257374_2ratingStar_257374_3ratingStar_257374_4
Bonjour, Je me permets juste de donner des nouvelles presque 1 an après de notre histoire. Finalement nous avons pu emprunter, voici les éléments positifs que nous avons reçu : => notre banque avait accepté de nous prêter avec leur assurance de banque qui n'assurait pas mon mari sur toutes les garanties (pas la garantie décès et, bien évidemment exclusion du risque aggravé) et nous demandait de prendre pour mon mari une assurance accident de la vie en sus (10 € / mois). Donc déjà on était soulagé, on était sûr de pouvoir concrétiser notre projet immobiliser. => après avoir aussi consulté pas moins de 7 assurances (indépendantes ou de banque) , 2 ont accepté d'assurer mon mari sur toutes les garanties (toujours en exclusion du risque aggravé) : un indépendante et une assurance de banque également. Donc nous avons demandé à notre banque d'accepter la délégation pour mon mari, ça a été un bras de fer, mais c'est passé. Voilà je veux juste dire en conclusion, pour ceux qui sont dans le même cas que nous : - consulter plein d'assurances, soyez hyper réactifs pour envoyer votre dossier et les résultats sont très surprenants (certaines refusent, d'autres acceptent partiellement et encore d'autres acceptent toutes les garanties, et les montants demandés ne sont même pas cohérents de l'une à l'autre). - faites jouer aussi la concurrence pour les banques, car même si elles n'ont pas le droit, beaucoup refusent la délégation alors que leur assurance propose des garanties moindres (et plus cher en plus). C'était le cas de notre banque : si nous n'avions pas présenté un dossier d'acceptation d'une concurrente, cela n'aurait pas marché, même en leur précisant qu'ils n'avaient pas le droit de refuser. Pour la convention AERAS, comme je le précisais, elle a le mérite d'exister, mais les banques ne jouent pas vraiment le jeu. Et Même quand elles font mine de "jouer le jeu", elles acceptent votre dossier à des tarifs hallucinants alors qu'il y a d'autres assurances moins chères et qui couvrent mieux. Après il faut se battre avec ces banques pour qu'elles acceptent la délégation, ce qui est tout a fait anormal. En tous cas merci pour votre aide de l'année dernière.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


257374
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Lordon-todd : les intellectuels vont devoir parler au peuple - actualites : politique

image

Face au naufrage de l'Union européenne, Emmanuel Todd et Frédéric Lordon, deux grands adversaires de l'euro débattent d'une possible sortie de crise et en appellent à la souveraineté populaire contre le pouvoir des banques. Marianne : Pourquoi...Lire la suite

27/07/2013 antiquite greco-romaine plus qu'une semaine

image

Alors je ne sais pas exactement pour le pays où tu vas mais concernant les sous à l'étranger j'ai eu quelques mésaventures. En Belgique un distributeur sur 2 ne prend pas ma carte visa car l'impression des chiffres en relief bloque… Elle ne...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages