Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Banques      (1502 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les peines pour un chèque sans provisions au Maroc

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 900 lectures | ratingStar_227405_1ratingStar_227405_2ratingStar_227405_3ratingStar_227405_4
a- Selon le code pénal Trois articles du code pénal traitent de la matière (543, 544, 545). D'abord, l'article 543, puni d'un à 5 ans d'emprisonnement et d'une amende de 500 à 5000 dh sans que cette dernière puisse être inferieure au montant du chèque ou de l'insuffisance, quiconque de mauvaise foi: - A soit émis un chèque sans provision préalable et disponible ou avec une provision inférieure au montant du chèque, soit retiré après l'émission tout ou partie de la provision, soit fait défense au tiré de payer. - Accepte de recevoir un chèque dans les conditions prévues à l'alinéa précédent. Ensuite, l'article 544, traite de l'émission et de l'acceptation du chèque à titre de garantie et punis les auteurs de cette infraction de la même peine que l'article 543. Enfin, l'article 545, réprime la contrefaçon ou la falsification du chèque ainsi que l'acceptation de recevoir ce type de chèque. En ce qui concerne les peines, l'article fait un renvoi aux articles 357 et 358 en posant le principe du respect des distinctions prévues par les dits articles. Les deux articles établissent une distinction entre le faux en écriture de commerce ou de banque qui est puni de l'emprisonnement d'un à 5 ans et d'une amende de 250 à 20000 dh, avec possibilité d'interdiction de séjour pour une durée qui ne peut excéder 5 ans. Cette peine est portée au double du maximum, lorsque le coupable est un banquier, administrateur de société ou personne ayant fait appel public à l'épargne (art 357). Tandis que l'article 358 puni le faux en écriture privée de l'emprisonnement de l à 5 ans et une amende de 250 à 2000dhs. La question se pose alors de savoir si le chèque peut être considéré comme une écriture privée? Et quelles sont les critères de cette distinction ? Et puis, quelle est la raison d'être de cette disposition (distinction) ? Car à notre sens, le chèque sera un écrit de commerce lorsque l'opération est commerciale, et même si l'opération n'est pas commerciale, le chèque sera une écriture de banque puisque les formule sont délivrées exclusivement par les banque et parce que aussi le tiré ne peut être qu'un établissement bancaire. Rien n'est précis et les juges demeurent souverains de la qualification. Il faut également remarquer que les deux articles punissent la tentative de la même peine. Pour la récidive la peine est portée au double (article 157 et 158 du code pénal). La complicité est punie de la même peine.
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


227405
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Lordon-todd : les intellectuels vont devoir parler au peuple - actualites : politique

image

Face au naufrage de l'Union européenne, Emmanuel Todd et Frédéric Lordon, deux grands adversaires de l'euro débattent d'une possible sortie de crise et en appellent à la souveraineté populaire contre le pouvoir des banques. Marianne : Pourquoi...Lire la suite

27/07/2013 antiquite greco-romaine plus qu'une semaine

image

Alors je ne sais pas exactement pour le pays où tu vas mais concernant les sous à l'étranger j'ai eu quelques mésaventures. En Belgique un distributeur sur 2 ne prend pas ma carte visa car l'impression des chiffres en relief bloque… Elle ne...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages