Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Banques      (1502 témoignages)

Préc.

Suiv.

Menu du jour

Témoignage d'internaute trouvé sur le-figaro - 25/01/12 | Mis en ligne le 15/04/12
Mail  
| 340 lectures | ratingStar_241786_1ratingStar_241786_2ratingStar_241786_3ratingStar_241786_4
Que lisent mes yeux ébahis dans "les Echos" du 11 courant, sous la plume de Guillaume Delacroix, correspondant à Rome de ce journal peu réputé pour sa fantaisie ? … "En clair, il s''agit pour elle (l''Italie) de reporter au-delà de 2014 la mise en route du futur régime européen de désendettement. Un moratoire de trois ans qui ne dit pas son nom et auquel les Allemands risquent fort d''opposer leur veto, appuyés par les pays du Nord. Mario Monti peut-il se permettre de rentrer bredouille de Berlin ? "Il risque de se retrouver dans une impasse" , selon le "Corriere della Sera" . Il y a un mois, 57 % des Italiens se déclaraient satisfaits des premiers pas du gouvernement Monti mais déjà 55 % des personnes interrogées par Ipsos jugeaient négativement les mesures d''austérité alors en cours d''adoption." 1°) MORATOIRE donc, déguisé, qui promet, vu l''état d''incomplétude de l''examen de la dette souveraine italienne, d''être soit allongé, soit alourdi. Probablement les deux. Solution pourtant incontournable, l''addition finale devant dépasser les 2000 milliards d''euros. Si l''on peut (ce qui ne semble d''ailleurs pas se concrétiser) effacer une partie de la petite dette grecque, faire de même avec l''italienne ruinerait les banques créancières. Il faut donc trouver une astuce comptable : le moratoire qui permet de ne pas grever le passif des bilans. 2°) Préférentiellement à l''égard des banques extra-européennes, c''est-à-dire en clair anglo-saxonnes. Parce que ce sont elles, Goldman Sachs en tête, qui sont à la base de l''empoisonnement de l''économie aux produits dérivés toxiques, sources de la crise à rebondissements déclarée en 2007. Et puis, toutes les institutions étant liées en Europe, à quoi servirait-il de pénaliser nos banques dont on attend aide et reprise (très incertaine) ? Le serpent monétaire se mordrait la queue… On applique donc le principe "pollueur-payeur". Washington ne va pas nous iraniser pour si peu. Et Londres (la City) peut crever, l''Europe ne s''en portera que mieux ! 3°) Mr Monti n''est plus l''homme de la situation. Utile pour succéder à l''inneffable Belusconi, il était hautement capable pour prendre les décisions techniques d''économie de première urgence. Maintenant qu''il faut passer à une seconde étape, plus douloureuse et plus subtile, il lui manque tout à la fois crédibilité et soutien. Crédibilité, car, en tant qu''ancien cadre dirigeant de la banque Goldman Sachs, il est mal venu pour rembourser un cent à cette institution. Pour le moins, conflit d''intérêt. Soutien, car celui du peuple italien va lui faire totalement défaut à brève échéance. Il faudra en repasser par des élections. Dans cette perspective - mais n''étant pas un spécialiste de l''Italie, je puis m''égarer - Mr Fini me semble la figure la plus fédératrice pour mener une politique impopulaire et de longue haleine. Sur ce, Messieurs les sinistres intègres (?) , un pousse-café avant l''addition ?
  Lire la suite de la discussion sur forums.lefigaro.fr


241786
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Lordon-todd : les intellectuels vont devoir parler au peuple - actualites : politique

image

Face au naufrage de l'Union européenne, Emmanuel Todd et Frédéric Lordon, deux grands adversaires de l'euro débattent d'une possible sortie de crise et en appellent à la souveraineté populaire contre le pouvoir des banques. Marianne : Pourquoi...Lire la suite

27/07/2013 antiquite greco-romaine plus qu'une semaine

image

Alors je ne sais pas exactement pour le pays où tu vas mais concernant les sous à l'étranger j'ai eu quelques mésaventures. En Belgique un distributeur sur 2 ne prend pas ma carte visa car l'impression des chiffres en relief bloque… Elle ne...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages