Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Crédits / Surendettement      (1568 témoignages)

Préc.

Suiv.

Prêt relais

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 1283 lectures | ratingStar_51919_1ratingStar_51919_2ratingStar_51919_3ratingStar_51919_4

Entre 1998 et 1999, mes parents ont acheté un fond de commerce ; l'Hôtel les Vignaux. Ils avaient contracté alors un prêt au Crédit Lyonnais, à l'agence de Bagnères de Bigorre, dans les Hautes Pyrénées.

Cette agence du Crédit Lyonnais gère depuis toujours les finances de mes parents. Puisqu'elle est dépositaire de tous les bilans de l'affaire depuis le début. Elle est, de ce fait, parfaitement au courant de la situation financière de mes parents. Celle-ci ne permet pas de folie même passagère !

12 ans plus tard, je suis très surpris de découvrir aujourd'hui, un curieux nantissement sur le fonds de commerce pris en février 2006 pour un montant de 45.000 euros.

Je ne suis pas au bout de mes surprises car en août 2006, le Directeur de l'agence Crédit Lyonnais d'alors, a accordé un prêt relais à mes parents d'un montant de 270.000 euros frais compris, pour l'achat d'une maison d'une valeur de 235.000 euros.

-Avec la condition, le remboursement intégrale des 270.000 € en une seule et unique échéance à la date du 10.9.2008.

-A défaut, le taux d'intérêts passe de 4.90 à 15% (4.90 + 3 points + 7% du capital plus intérêts).

Et cela pour un simple prêt d'immobilier !

L'actuelle directrice de la dite agence m'a répondu : "moi aussi j'ai acheté un bien personnel à plus de 15%" Or tout le monde sait que le personnel du Crédit Lyonnais bénéficie d'avantages particuliers du fait de leur position de salarié de l'entreprise. Ma mère a été employée au Crédit Lyonnais durant 25 ans, avant de bénéficier d'un plan de licenciement que mes parents ont investi dans l'achat de l' hôtel- restaurant et se mettre à leur compte. Une fois encore le Crédit Lyonnais la laisse tomber.

Aujourd'hui, nous sommes au-delà de la date fatidique du 10 septembre 2008. Et mes parents n'ont jamais été en mesure d'honorer ce prêt relais. Le directeur de l'agence en parfaite connaissance de cause, n'a pas observé son rôle de bon conseiller auprès de mes parents. Mais il a plutôt cherché à être un simple commercial pour les pousser à la consommation quitte à les ruiner et saisir leurs biens.

Mais je suis quelque peu rassuré par les propos de la directrice ce mardi 7 octobre 2008 : "je pense que nous vous laisserons 6 mois avant la saisie de la maison et du fonds de commerce"

Je suis très peu rassuré… Voire pas du tout rassuré. La directrice refuse de s'engager par écrit. Sa hiérarchie de Bordeaux qu'elle a contactée par téléphone devant moi encore moins. En effet la voix de son interlocuteur arrivait comme une massue dans mon oreille : "surtout pas d'écrits… Surtout pas d'écrits" et la directrice d'opiner du chef : "Très bien… Très bien"

Je comprends le respect que manifeste Madame la directrice pour les consignes de sa hiérarchie. Je me demande si son prédécesseur à user du même respect quand à la signature de ce prêt relais malgré la situation financière de mes parents.

Aujourd'hui, nous sommes au-delà de la date fatidique du 10 septembre 2008. Je ne sais plus ce que ma mère doit encore à votre banque. J'ai donc demandé, les choses étant ce qu'elles sont aujourd'hui, si le taux qui s'applique est bien le taux initiale, c'est-à-dire 4.90 % libéré de toutes majorations.

Après un deuxième coup de file à sa hiérarchie de bordeaux, la directrice de l'agence de crédit lyonnais : "les taux applicables à ce jour, sont de 4.90%" me rassure-t-elle, mais reste très évasive voire contradictoire quant aux éventuelles majorations. Je lui ai donc demandé de me rassurer par écrit. Ce à quoi elle se réfère une troisième fois à Bordeaux : "je ne suis qu'une simple directrice. Je n'ai pas de pouvoir" sous entendu, je n'ai pas le pouvoir de m'engager dès lors que ses patrons le refusent expressément.

Ça n'est pas tout ! …

A la question "que devient la police d'assurance vie inhérente à ce prêt relais ?

-Réponse de la directrice : "tout s'arrête à l'échéance… " alors que le remboursement est toujours d'actualité. Et que faire des deux mois après l'échéance ?

A la question : "que devient la police d'assurance vie liée la carte de crédit ?

-Réponse : … silence radio.

Alors si j'ai bien compris le système du Crédit Lyonnais : je dois avoir une totale confiance en ma banque sans la possibilité d'exiger de celle-ci des garanties autres que la parole d'une banquière sans pouvoir et une hiérarchie sans engagement. Je me demande et vous pose la question ; le crédit lyonnais a-t-il le droit d'abuser de la confiance de ses clients de la sorte en toute impunité ?

Ça n'est pas tout ! …

Pendant que le délai de la date fatidique du 10 septembre 2008 coure…

1.Le 30/07/2008, mes parents subissent un drame dans la perte de mon frère, décédé à l'âge de 34 ans.

2.Suite à ça, ma mère fait deux tentatives de suicides, avec coma.

3.Elle est depuis internée dans une clinique psychiatrique de Pietat.

4.Vous en avez profité pour vider et bloquer tous les comptes personnels de mes parents.

5.Vous avez sommé mon père de se rendre à votre rendez-vous du 1/10/2008 à 13h30. Je ne connais pas le contenu de l'entretient qu'il a eu avec la directrice de l'agence, mais… je peux le deviner. Puisque, sur le chemin du retour,
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


51919
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dossier de surendettement

image

Bonjour. Voilà je vous lis depuis quelques temps et je pense que je vais devoir déposer un dossier de surendettement : - ( Cela fait plusieurs mois que j'y pense mais à chaque fois on trouve une solution donc je recule mais je dois me rendre à...Lire la suite

Cheque : traitement anormalement long, idees? - finances

image

Bonjour, J'ai déposé un chèque de 600e, sachant que j'ai 600e de découvert et des chèques émis, vendredi a 17h45 au guichet de ma banque Société Générale. A chaque fois que j'ai déposé un chèque dans la boîte faite pour mon chèque...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages