Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Pouvoir d'achat      (96 témoignages)

Préc.

Suiv.

Economie pourquoi les Français n'ont pas le moral ?

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 413 lectures | ratingStar_58536_1ratingStar_58536_2ratingStar_58536_3ratingStar_58536_4

Bonjour,

Serrer les dents et sourire, voilà tout ce qu'il nous reste à faire pendant ses 4 prochaines années. Pas question de se reposer sur ses lauriers, la ministre de l'économie a dit qu'il fallait réapprendre le goût pour l'effort et le mérite individuel.

Mais c'est mésestimer l'insoumission de ceux qui ne veulent pas que la France se transforme en une société du chacun pour soi où ce sont les plus forts qui font la loi.

Je vais donc m'attarder quelques instants sur les fantasmes que véhicule la droite et qui veut nous imposer sa vision rétrograde de la société, avec son cynisme habituel.

Fantasme n° ; 1 : Les français ne travaillent pas assez.

Réalité : En France, la durée hebdomadaire effective de travail est supérieure à la plupart des autres grands pays européens (36,3 heures en France contre 36,2 en Italie, 33,6 en Allemagne, 33,2 en Espagne, 31,7 en Grande-Bretagne). Ce qui dément formellement l'argument qui consiste à dire qu'on travaille moins en France que partout ailleurs. Cette spécificité française est principalement due au fait que la grande majorité des emplois en France sont des CDI et qu'il y a très peu d'emplois à temps partiel, contrairement à nos voisins. Mais cette vertu française en terme de sécurité de l'emploi est en train progressivement de s'éroder à cause des réformes menées depuis quelques années et qui vont dans le sens d'une précarisation généralisée de l'ensemble des salariés. Le gouvernement actuel se vante qu'il fait baisser le chômage et qu'il crée beaucoup d'emplois, mais quand on regarde de plus près, on s'aperçoit que ce sont plutôt des créations d'emplois précaires (intérim, temps partiel subi, emplois saisonniers, etc…) et que la baisse du chômage a des raisons démographiques.

Quant à la productivité des salariés français du privé comme du public, elle est parmi l'une des meilleures du monde, grâce notamment aux 35 heures, qui ont donné du temps libre aux salariés tout en permettant aux entreprises de rationnaliser le temps de travail en vue d'une meilleure efficacité et d'un meilleur rendement de la production.

Fantasme n° ; 2 : Le taux de chômage élevé est du au laxisme de l'ANPE à l'égard des chômeurs.

Réalité : On nous explique qu'il y a 500.000 emplois non prouvus en France, tout en insinuant que si les chômeurs ne trouvent pas d'emplois, c'est parce qu'ils ne veulent pas travailler, qu'ils n'ont pas le "goût de l'effort", et qu'ils préfèrent rester dans "l'assistanat". Outre le fait que ce genre de discours de plus en plus courant est insultant et caricatural, c'est aussi un énorme mensonge qui relève de la malhonnêteté intellectuelle la plus évidente. En effet, les sanctions contre la toute petite minorité de chômeurs profiteurs n'ont jamais été aussi dures et systématiques qu'aujourd'hui, même avant les réformes injustes que se préparent à mettre en place le gouvernement dans ce domaine et qui vont pénaliser tout le monde, y compris les plus honnêtes qui vont devoir accepter des postes qui ne correpondent pas du tout à leur profil, tant au niveau de la qualification, qu'au niveau de la rémunération, qu'au niveau de la localisation.

Aussi, il ne faut pas prendre au pied de la lettre ce chiffre falsifié de 500.000 emplois non pourvus. Par exemple, dans l'entreprise où je travaille en ce moment et qui est en pleine expansion (plus de 150 salariés aujourd'hui contre 100 il y a un an) , il arrive souvent que les Ressources Humaines balancent des offres d'emplois à l'ANPE et à d'autres sociétés (intérim, prestataires) même si l'entreprise a décidé de recruter en interne. Et il arrive souvent que l'annonce reste plusieurs semaines sur les tablettes de l'ANPE, même si le poste a déjà été pourvu.

Fantasme n° ; 3 : Il faut simplifier le code du travail dont la complexité bloque les embauches.

Réalité : Le code du travail est un ensemble de règles qui assurent l'équilibre des droits accordés et des devoirs exigés aux salariés et aux employeurs. Le risque quand on décide de simplifier un règlement, c'est toujours que l'équilibre se déplace d'un côté ou de l'autre et que l'une des deux parties se retrouvent lésés et privés de droits essentiels. De la part d'un gouvernement de droite comme celui qu'on a actuellement et qui se déclare plus ou moins ouvertement du côté du MEDEF, il y a fort à parier que ce sont les employeurs qui seront favorisés au détriment des salariés qui seront les dindons de la farce. C'est d'ailleurs le cas puisque le nouveau code du travail prévoit que c'est le salarié qui devra se charger de sa sécurité au travail.

Par ailleurs, il me semble que notre gouvernement se moque du monde. Il prétend vouloir simplifier le code du travail pour permettre une meilleure lisibilité, mais le nouveau code de travail compte en réalité 1.750 articles de plus que le précédent.

Fantasme n° ; 4 : Les 35 heures sont responsables de la faible croissance française par rapport aux autres pays européens.

Réalité : Comme l'a très bien dit l'économiste Daniel Cohen pendant l'émission, il n'y a jamais eu au cours du 20ème siècle autant d'embauches que pendant la période où les 35 heures ont été mises en place (1999-2001). Donc s'il y a un problème de croissance en Europe et en particulier en France, c'est plus du côté de la crise économique internationale qu'il faut regarder plutôt que les 35 heures ou je ne sais quel autre subterfuge populiste. Mais cela ne suffit pas à expliquer la différence qu'il existe avec nos voisins européens car ils ont les mêmes problèmes que nous et le même euro fort qui pénalise la balance du commerce extérieur. En fait, ce qui différencie la France de ses voisins, c'est l'absence totale de politique industrielle, ce qui explique en grande partie pourquoi la France est aujourd'hui considérée comme le mauvais élève de l'Europe en matière de croissance et de déficits publics. Mettre tous les maux économiques de la France sur le dos des 35 heures, comme le fait la droite depuis qu'elle au pouvoir, c'est surtout révélateur de leur incapacité et de leur incompétence à mener une politique industrielle digne de ce nom.

Fantasme n° ; 5 : les 35 heures ont donné une mauvaise image de la France à l'étranger.

Réalité : Contrairement à ce qu'a dit Christine Lagarde, la France reste un pays très attractif tant au niveau touristique qu'au niveau des investissements. Daniel Cohen a bien fait de rappeler que la France est le seul pays au monde où il y a plus de touristes chaque année que d'habitants. De même, en ce qui concerne l'attractivité des investissements étrangers, la France n'a pas non plus à rougir de ses performances puisqu'elle figure sur le podium de tête des pays du monde dans lequels les investissements étrangers sont les plus importants.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


58536
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Chômage et estime de soi

image

Pour ceux qui ont été, sont ou vont être au chômage… : Il n'y a pas très longtemps, quelqu'un avait dit sur un forum que ce qu'il y avait de plus difficile à garder pendant le chômage c'est l'estime de soi. Il y a des jours où on se dit...Lire la suite

Le pouvoir d'achat est-il en baisse ?

image

Une des causes du mécontentement actuel, qui pousse notamment les gens à la rue, est la faiblesse du pouvoir d'achat, en regard des bénéfices records des entreprises du CAC40. Mais selon vous, le pouvoir d'achat est-il en baisse ou en hausse en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages