Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Argent > Problèmes d'argent      (140 témoignages)

Préc.

Suiv.

problème d'argent : comment m'en sortir ?

Témoignage d'internaute trouvé sur forum-depression
Mail  
| 703 lectures | ratingStar_137985_1ratingStar_137985_2ratingStar_137985_3ratingStar_137985_4

Je suis actuellement décidée à vaincre ma dépression et à la fois mon obésité en état très très avancé grace au sport.

Le souci, c'est que je suis dans un cerle vicieux financier et au niveau de ma santé, je ne peux actuellement pas accéder à un travail "normal", même si j'adorerais, même un simple travail "alimentaire".

Je vais développer plus bas, mais je n'ai absolument pas les moyens d'enfin me lancer, cela fait des semaines que j'ai choisit la manière de m'en sortir, que tout est prêt, sauf l'aspect financier.

Je suis au RMI depuis des années, et chaque fin de mois, c'est l'enfer.

Je suis couverte de dettes, j'ai été à un cheveu d'être expulsée de mon appartement alors que je traversais l'enfer moralement.

Chaque fin de mois commence très tôt (je suis en plein dedans) , et dure jusqu'au versement de mon RMI qui n'intervient que le 8 au mieux.

J'ai longtemps été au 36ème dessous et la suggestion de plusieurs personnes m'a redonné un gros souffle d'espoir.

Etant non seulement en dépression depuis plusieurs années pour des motifs bien concrêts (agression, déces de mon compagnon etc…) , et étant en plus en état d'obésité morbide, on m'a indiqué qu'il y avait une possibilité d'entrer dans les critères d'une pension invalidité, ce qui me permettrait de me prendre en charge dans de bonnes conditions, plutôt que de simplement survivre difficilement la moitié du mois et d'avoir l'impression de tourner en rond depuis maintenant trop longtemps.

Si je demande cela, ce n'est absolument pas pour courrir l'allocation et ne pas travailler, très très loin de là.

Il y a 4 ans et demi, je ne trouvais pas de travail, alors étant travailleuse, j'ai crée une micro société très modeste qui consistait à vendre sur internet des petits objets de loisirs créatifs. Je l'ai crée avec quelqu'un qui m'a plantée, et je me suis retrouvée à travailler pour 2 sans aucun salaire pour payer des dettes et écouler le stock qui prenait la moitié de mon petit F2.

Les ventes se sont vite écroulées, et depuis je suis au RMI. Ce travail a été très sédentaire, d'autant plus que je travaillais pour 2, j'ai enlevé du temps à la personne que j'aimais le plus au monde, tout ça pour le perdre 2 ans après.

J'avais déjà une tendance à prendre du poids très facilement, et j'avais déjà 10 kilos de trop à l'adolescence, puis de plus en plus avec les années d'emplois sédentaires, mais ce travail que j'ai crée pour m'en sortir a fait exploser mon poids, et les problèmes de santé avec.

Il a encore augmenté après la perte de mon compagnon, j'ai traversé l'enfer et j'ai encore pris du poids pour arriver à l'obésité morbide.

Aujourd'hui, je ne peux quasiment plus m'habiller, j'ai 3 tenues que je porte tour à tour et qui sont identiques (pantalon sportswear, t shirt) , je ne peux plus mettre de chaussures normales car j'ai les pieds très très rapidement en feu, avec en plus un problème aux talons (épine calcanéenne) , j'ai également très mal au dos très rapidement au moindre effort, comme monter des escaliers, marcher ou rester debout sur place.

Je suis obligée d'acheter des baskets très chères et les changer très et trop régulièrement, car il n'y a qu'un modèle qui me soulage, je ne porte plus que ces baskets toute l'année.

C'est une grosse dépense d'environ 100 euros tous les 2 mois et demi en moyenne.

J'ai un mal de chien à marcher plus de quelques minutes, tout devient difficile et le seul fait de descendre les poubelles m'essoufflent et me casse le dos.

Bref, en plus de tous mes problèmes qui m'ont menée à la dépression, mon obésité me maintient fortement la tête sous l'eau.

Je ne tiens pas à prendre de traitement médicamenteux, pas pour le moment et j'espère jamais, je ne suis pas vraiment pour.

Je sais que le sport est un vrai traitement de la dépression, avec 'lavantage d'être un soin à long terme.

Comme je ne m'en sors absolument pas avec le RMI et qu'il me reste du stock de mon activité, j'essaie encore d'en écouler chaque mois, mais les ventes sont faiblissimes et malheureusement les acheteurs posent de plus en plus de lapins, n'envoient pas leur chèque etc… donc je ne gagne que très peu chaque mois, parfois rien.

Tout ce que je demande, c'est d'avoir un supplément même modeste à mon RMI pour pouvoir financer le club de sport qui ne demande "que" 50 euros par mois, c'est tout de même une somme et malheureusement toutes les salles sont alignées, dans ma région en tous cas.

Je sais que la dépression peut être une bonne raison d'obtenir une pension invalidité d'un montant moyen de 680 euros environ, et ça serait largement plus que nécessaire pour arriver à la fois à payer mon loyer tranquillement chaque mois et à financer mon sport sans avoir à travailler jusque 12h par jour sur internet pour rien du tout… vraiment rien…

Mon rêve est vraiment de ne plus courrir après quelques dizaines d'euros chaque mois pour compléter mon RMI et moins tirer la langue en fin de mois.

Je veux me consacrer à ma santé qui est plombé par des soucis de tous genres, parfois assez graves, et de pouvoir être assurée d'être aidée financièrement le temps de retrouver une santé assez robuste pour pouvoir recommencer à travailler et surtout à vivre.

J'ai tout essayé, j'ai réduit l'alimentation au maximum, j'ai dépassé mes envies de boulimie d'antant, j'ai essayé d'acheter un appareil à domicile, mais ils ne sont pas adaptés à mon poids etc etc…

J'insiste sur l'aspect alimentaire, car je n'ai jamais autant réduit de manière saine l'alimentation, et pourtant la balance ne cille pas, sans aucun doute car je suis trop sédentaire.

Je ne supporte vraiment plus cette monotonie depuis 2 ans, puisque je n'ai plus de vie sociale, je me contente de survivre mois après mois, j'ai peur de ne pas avoir d'enfants "à temps", les années passent horriblement vite, et je ne veux plus vivre cette journée sans fin.

Cette "idée" de pension invalidité est vraiment mon seul recours, après je ne saurais plus quoi faire.

Donc voilà, désolée pour ce roman, j'espérais faire moins long, mais je ne sais décidement pas faire…

Je voulais savoir si vous pensiez qu'une pension invalidité pour dépression ne risque pas d'être refusée, de par la difficulté à "vérifier" ce type d'état.

Je suis un peu parano sur ce point, je ne veux pas donner l'impression de courrir après une dot, surtout auprès de la sécu et des médecins.
  Lire la suite de la discussion sur forum-depression.com


137985
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Interdit bancaire suite a un contrat frauduleux - justice et droit

image

Bonjour, Tout d'abord ne sachant pas ou poster ma question je l'ai donc mise ici. Je vous explique donc mon histoire : Étant président d'un BDE (Bureau Des Étudiants) , j'ai signé un contrat pour l'organisation d'une soirée en coproduction avec...Lire la suite

Recuperer un objet donne

image

Bonjour à toutes et tous. Tout d'abord je tiens à vous préciser la situation actuelle avec mon père. Je suis en conflit avec lui depuis 1 an maintenant. Depuis septembre 2012 nous n'avons eu aucun contact visuel, verbal, téléphonique, bref le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages