Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Autres      (1352 témoignages)

Préc.

Suiv.

Banlieue : dialogue de sourds

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 355 lectures | ratingStar_99998_1ratingStar_99998_2ratingStar_99998_3ratingStar_99998_4

Si j'étais un jeune de banlieue sans préjugés à la con et sans avoir rien à me reprocher, je profiterai des contrôle de police pour discuter, pour faire connaissance avec le policier ou les gendarmes. Sachant que c'est toujours les mêmes équipes qui tournent dans les mêmes quartier, et finalement, ils finiraient par me connaître et ne plus me contrôler. :-) Pour ça, il faut un minimum d'intelligence et éviter d'insulter les flics quand ils font des patrouilles. Deuxièmement, j'ai vécu dans un banlieue nouvelle, pas vraiment dangereuse, mais des jeunes ont quand même sorti un couteau et menacé mon voisin alors qu'il leur demandait de quitter le hall d'entrée. J'ai eu droit aussi à "ben laden" gravé au cutter sur une porte du hall, ce genre de conneries qui embellit les lieux de vie pour les trasformer en ghettos, sans parler des garages fracturés et de quelques voitures brûlées. Quand c mêmes jeunes voyaient une patrouille de gendarme ou de police, alors même que celle-ci ne faisait que passer, ils gueulaient "nike la police" ou ce genre d'insultes qui font que les policier apprécient à leur juste valeur ces sympathiques jeunes gens. Je pose la question : Qui agresse l'autre dans ce cas là ? Qui manque de respect ? Ce qui leur manque à ces jeunes, c'est un père ou une mère qui sache leur mettre leur dire "non" quand il veulent aller traîner dans la rue les soirs de semaine, alors qu'ils ont école le lendemain. Dans ma petite banlieue à moi, la police ne patrouillait que le soir vers onze heure, minuit, ou en pleine nuit. Que faisaient ces jeunes de 13 à 17 ans dehors à cette heure là ? Qu'on ne me dise pas qu'ils sont en HLM, qu'ils n'ont pas de place chez eux, ou ce genre de connerie. Le quartier que j'habitais avait tout pour devenir un quartier modèle. C'était un mélange de petites copropriétés et de HLM. Mais petit à petit, suite à tout un tas d'incivilités, les propriétaires se sont mis à vendre et à quitter le quartier. J'ai aussi fini par vendre mon petit appartement. Les gens qui appelaient pour l'annonce me demandaient dans quel quartier se trouvait l'appartement et quand je donnais le nom du quartier, une personne sur deux me répondait que ça ne l'intéressait pas… Enfin bref, tout ça, c'est un beau gâchis…
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


99998
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Or*nge change mon contrat sans mon accord... bonjour free ! - mobiles et operateurs

image

Hello siropmenth​e ; Moi aussi je suis chez O****e et, comme toi, il y a quelques temps j'ai reçu un texto ( + courrier entre temps ) me disant que je passerais au forfait M6 mobile ( kif-kif niveau prix par rapport à mon ancien forfait ; mais en...Lire la suite

Stigmatise! le mot a la mode dans notre bon pays !! - actualites : politique

image

Si, si c'est Ali. Mais toi qui es si douée pour retrouver des documents introuvables … là je te fais confiance tu va sûrement rien trouver. De même que tu n'a sûrement pas remarqué que depuis quelques années plus un mot sur l'origine des...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Comment repasser une chemise et la plier
Sur le même thème
Chouquettes - Recette de Monica
Bénévolat
Voir tous les  autres témoignages