Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Autres      (1352 témoignages)

Préc.

Suiv.

Discours Intégral de Nicolas Sarkozy devant les hommes d'affaires algériens

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 297 lectures | ratingStar_24086_1ratingStar_24086_2ratingStar_24086_3ratingStar_24086_4

En juillet dernier, j'avais demandé au Président Bouteflika ce qu'il attendait de la France. Il m'avait répondu : "aidez-nous à entrer dans le club des pays émergents" . Je n'ai pas oublié ce message. La première façon pour nous de le faire, c'est d'abord d'encourager nos entreprises à participer à l'effort de modernisation de l'Algérie et à y investir.

Les contrats que nous allons signés demain s'élèvent à plus de 5 milliards d'euros ! Il s'agit pour l'essentiel d'équipements structurants pour la modernisation de l'Algérie : tramways d'Oran et celui de Constantine, gestion du métro d'Alger, maîtrise d'oeuvre d'une autoroute, ligne ferroviaire, usine pétrochimique, barrages, centrale thermique. Demain, je l'espère : des TGV, des Airbus, des centrales nucléaires. Les entreprises françaises savent faire et répondront toujours "présent" quand on aura besoin d'elles.

Ces grands contrats concrétisent le "partenariat d'exception" que j'ai voulu avec le Président Bouteflika. Ce partenariat est centré sur des projets stratégiques pour l'avenir de nos deux pays. Ce partenariat concret et opérationnel pour nos citoyens. Pour moi, l'amitié ne se traduit pas par des mots, par des traités ou par des discours mais par des projets, par des actes, par des décisions.

Une Algérie qui souhaite rentrer dans le club des pays émergents, c'est aussi une Algérie qui dès aujourd'hui construit une stratégie de développement à long terme, qui dès aujourd'hui pense à l'après-pétrole. Et là encore, la France veut répondre présent. Nous avons décidé, avec le Président Bouteflika, de nous engager ensemble dans un immense chantier, un autre grand partenariat, celui de l'énergie nucléaire civile. Un accord sera paraphé devant nous pour concrétiser cette volonté.

Dans le message du Président Bouteflika, j'ai également entendu l'invitation faite aux entreprises françaises à investir davantage en Algérie, à l'aider à diversifier son économie, à l'aider à conforter par le résultat le bien fondé des réformes économiques jusqu'ici entreprises. Nous ne partons pas de rien : sur les trois dernières années, les investissements français en Algérie ont triplé, ils ont atteint 300 millions d'euros en 2006. Nous sommes le premier investisseur hors hydrocarbures. Cela, nous le devons aux efforts et à la détermination de celles de nos entreprises qui ont fait le choix de s'implanter en Algérie, dans des conditions parfois difficiles.

Mais il faut maintenant passer à la vitesse supérieure ! Au regard du potentiel offert par l'Algérie et de l'importance de nos relations, nous pouvons et nous devons faire beaucoup mieux ! J'appelle nos chefs d'entreprise à s'engager plus encore. Le marché algérien est riche de promesses. L'Algérie a aujourd'hui des finances parmi les plus saines du monde et un exceptionnel programme d'investissements : 180 milliards de dollars sur 5 ans ! Des réformes ont été engagées pour moderniser l'économie. Je salue les efforts d'ouverture accomplis depuis l'an 2000, avec la mise en oeuvre de l'accord d'association avec l'Union européenne et les négociations en vue d'une accession à l'OMC. La France soutient ces réformes. La France aidera l'Algérie, dans le respect des compétences de l'Union européenne, en vue de son entrée à l'OMC.

J'aurai aussi l'occasion de rappeler au Président Bouteflika que les entreprises françaises sont prêtes, depuis longtemps, à investir dans le cadre du programme de privatisation du gouvernement algérien, dans le secteur industriel, comme dans le secteur bancaire. Concrétiser ce type d'investissement, ce serait donner un signal formidable de notre volonté de travailler ensemble. La France veut travailler avec l'Algérie.

Certes, on me dit que les réformes prennent du temps et que des obstacles divers subsistent pour les investisseurs. Mais nous ne sommes pas là pour nous cacher derrière les problèmes. Nous sommes là pour en parler, pour avoir des échanges constructifs avec les autorités algériennes. C'est le sens du "livre blanc" qui a été rédigé. Je félicite les entreprises françaises présentes sur le terrain qui en sont à l'origine, car elles ne se sont pas contentées de faire la liste des difficultés. Elles ont, à chaque fois, en liaison avec leurs homologues algériennes qui rencontrent les mêmes problèmes, suggéré les solutions possibles.

Investir en Algérie, c'est d'abord faire confiance à l'Algérie pour se développer, et pour se réformer. Nous avons confiance et c'est cela la première signification de ma visite. Vous n'avez pas besoin d'amis pour les bons jours, qui vous laisseront tomber les mauvais jours. Dans la politique on est spécialiste de ce genre d'amis. Ce n'est pas cela que je suis venu proposer à l'Algérie. Je suis venu proposer qu'avec nos entreprises on crée des emplois en Algérie, on investisse en Algérie, parce qu'investir en Algérie c'est investir pour la stabilité de l'Europe et de la France, pas simplement pour la stabilité de l'Algérie.
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


24086
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Or*nge change mon contrat sans mon accord... bonjour free ! - mobiles et operateurs

image

Hello siropmenth​e ; Moi aussi je suis chez O****e et, comme toi, il y a quelques temps j'ai reçu un texto ( + courrier entre temps ) me disant que je passerais au forfait M6 mobile ( kif-kif niveau prix par rapport à mon ancien forfait ; mais en...Lire la suite

Stigmatise! le mot a la mode dans notre bon pays !! - actualites : politique

image

Si, si c'est Ali. Mais toi qui es si douée pour retrouver des documents introuvables … là je te fais confiance tu va sûrement rien trouver. De même que tu n'a sûrement pas remarqué que depuis quelques années plus un mot sur l'origine des...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Comment repasser une chemise et la plier
Sur le même thème
Chouquettes - Recette de Monica
Bénévolat
Voir tous les  autres témoignages