Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Autres      (1352 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'arrogance américaine

Témoignage d'internaute trouvé sur france3
Mail  
| 367 lectures | ratingStar_53519_1ratingStar_53519_2ratingStar_53519_3ratingStar_53519_4

Bonsoir.

Alex, j'en viens a me demande si nous avons en fait la même définition de ce qui constitue ou non une notion de propagande. La liste des points négatifs que j'ai émis sur l'Amérique découle directement des reportages de Faut pas rêver. L'intention n'était pas de faire une liste non exhaustive des points négatifs de ce pays. Je voulais simplement souligner le fait, par rapport a votre premier commentaire, que si vraiment Faut pas rêver avait voulu accentuer des points négatifs des USA, ils auraient probablement dérive sur ceux que j'ai listes. Les points auraient été certes négatifs, mais ils n'auraient pas constitue une quelconque sorte de propagande puisqu'il s'agit de faits avérés qui relèvent donc de l'ordre de l'information et non de la propagande. A moins évidemment que les médias américains et étrangers ne racontent que des salades sur les sujets qu'ils abordent. Les gens apparaissant dans les reportages de l'émission ne me semblaient pas avoir été briefes et exprimaient donc leurs propres pensées. La preuve en est, l'un des officiers immigration interroge a refuse de répondre a une question du journaliste, car cela l'aurait certainement amené a dire que ces ancêtres mexicains avaient traverse la fameuse frontière de façon illégale, ce qui de toute évidence au vu de sa profession l'aurait place sans doute dans une situation embarrassante. Les reportages ne m'ont donne a aucun moment l'impression de détourner quoique ce soit. Il me semble que les américains présents dans ces reportages ont pu s'exprimer avec toute la liberté qu'on leur a donne. Qu'ils ne soient pas représentatifs d'une majorité d'américains, la c'est une autre histoire.

Je pensais que le sujet était le Faut pas rêver en Amérique et non pas la France, son racisme et sa politique de colonisation passée. Votre vision de la France me semble assez manichéenne. Mais soit, élargissons la discussion. Je ne défendrai absolument pas la colonisation, car il n'y a rien de défendable dans ce procède. Je me permettrai toutefois de remettre quelques petits points a leur place. Les 3 premiers territoires auxquels vous faites allusion font partie d'une première phase qui a entraine la mise en place sous protectorat français de ces derniers au XVIIeme siècle a une époque que je qualifierais de colonisation de découverte. Il est a noter d'ailleurs que la Réunion était inhabitée lorsqu'elle fut découverte et les premiers habitants furent européens. Les autres pays que vous citez font partie d'une colonisation que je caractériserais de plus agressive aux XIX/XXieme siècles et poussée par une bataille a la course de possession de territoires entre les anglais, les allemandes, les français et les belges. Il est a noter qu'a l'heure ou les fortes demandes d'indépendance ont sonne, les 3 premiers territoires ont décidé de demeurer des territoires français d'outre-mer (je ne discuterai pas de leurs conditions actuelles car la n'est pas le sujet) ; alors que tous les autres ont retrouve leur indépendance (au fait, dans la liste des pays et territoires que vous avez listes pour la France, vous avez notamment oublie Madagascar. La bas non plus il ne s'est pas passe des choses jolies-jolies. Il n'y a pas de quoi être fier de tout ça). Chaque pays a son histoire et ces mauvaises actions on va dire, mais je constate simplement qu'au jour d'aujourd'hui ceux qui sont les seuls a pouvoir revendiquer leurs terres (les indiens d'Amérique) demeurent parques dans des réserves. Votre territoire (je me permets de dire "votre territoire" dans la mesure ou il me semble que vous avez dit être vous-même américain) est pourtant suffisamment assez grand pour accommoder tout le monde il me semble. Sur le plan des colonies, je pense que l'Amérique a son lot d'attitudes peu glorieuses si l'on se réfère par exemple a la guerre hispano américaine de 1898 qui s'est déroulée sur 2 fronts à Cuba, dans les Caraïbes, et en Asie, aux Philippines. L'Amérique est entrée en guerre pour "libérer Cuba" et évidemment les Philippins ont soutenus cette intervention. Les américains ont décime l'armée espagnole dans la baie de Manille et alors que les Philippines proclamait leur indépendance considérant les américains comme des libérateurs, ces derniers ont en fait agi sournoisement et les ont poignarde dans le dos en se substituant aux espagnols en tant que puissance tutélaire et en rachetant la colonie. Je me permettrai de citer Mark Twain à propos de la guerre aux Philippines : "Nous avons pacifié des milliers d'insulaires et nous les avons enterrés. Nous avons détruit leurs champs, incendié leurs villages et expulsé leurs veuves et leurs enfants." C'était le premier Vietnam de l'Amérique en quelque sorte a une plus petite échelle, et les USA n'ont vraiment lâche totalement le morceau avec les Philippines qu'en 1992. Ça ne fait pas si longtemps que ça. Alors vous voyez sur le plan de la colonisation, je crois que personne n'a de leçon a donner a personne.

Je trouve excessif que vous généralisiez la France a une nation raciste. Tous les français sont loin d'être racistes. Si vos renseignements étaient exacts vous sauriez que nos banlieue ne sont pas uniquement habitées par des minorités et je ne dirais pas qu'elles raisonnent avec les resserves indiennes. Il se trouve que les banlieue ont toujours offert des logements moins onéreux et attire toutes sortes de gens ayant moins de moyens que d'autres, y compris des caucasiens. Mais je vous accorde que les minorités sont majoritaires dans les banlieues et que les avis sont partages selon les banlieues considérées quant a la notion "d'il fait bon y vivre". Il me semble que les afro américains, les latino américains etc sont concentres aussi dans des quartiers bien spécifiques aux USA. Quartiers ou bien souvent d'autres nationalités ne songeraient même pas a mettre les pieds. Il est amusant que vous ayez utilise le terme de "quasi guerre civile". Si mes souvenirs sont exacts c'est le terme qu'a utilise la presse américaine. Une notion de propagande peut-être ? Dans l'affaire Rodney King, je pense que l'Amérique avait qualifie la rébellion qui a suivi son agression d'"émeutes", alors que le couvre feu était en vigueur et que Los Angeles a frôlé la mise a feu et a sang. Ça sonne presque comme une guerre civile vous ne trouvez pas ?!

L'Amérique a du certainement employer le même genre de termes lors de la grande époque de la ségrégation. Je ne dirais pas que la France n'a pas d'orientation raciste, par contre il faut reconnaitre que nous n'avons jamais interdit l'accès aux universités aux minorités sur notre territoire, nous ne leur avons jamais impose de s'assoir dans un endroit particulier dans les bus et nous ne les avons pas non plus lynches au nom d'une association telle que le Ku Klux Klan. La encore il me semble que sur la question du racisme, aucun pays n'a de leçon a donner a personne. Et ce n'est pas parce que les américains viennent d'élire un président noir (ou plutôt métis pour être plus précis) que soudainement certains américains ont cesse d'être racistes. Un scandale d'ordre raciste d'ailleurs anime les USA en ce moment même. Mais je vous accorde que bons nombres de minorités en France ne trouvent pas de travail ou de logement sur la simple base du nom qu'ils portent, et ceci est loin d'être défendable. Pour clore le sujet, je travaille personnellement en étroite collaboration dans une division ou on trouve un véritable melting pot de races et de nationalistes (indiens, malaisiens, nigériens, maghrébins) et l'une de mes meilleures amies est de Madagascar alors ne me dites pas que LA culture française est raciste, car le racisme dans un pays est loin d'être une généralité.

Je ne sais pas quelle définition vous donnez a la télévision publique française. Faut pas rêver ne s'est jamais voulu être un simple guide touristique comme vous semblez suggérer dans votre mail a Xav qu'il devrait en être le cas. Cette émission existe depuis presque 20 ans, et a toujours propose d'aller a la rencontre des peuples et des gens d'un pays, souvent ceux qu'on ne rencontre pas d'ailleurs quand on signe pour un circuit voyage par exemple de la cote Ouest ou Est des USA. Vous semblez suggérer que les français ne savent que critiquer les autres pays (si tant est que Faut pas rêver critique) alors qu'ils feraient mieux de faire le ménage chez eux et que la télévision publique française n'adresse pas les problèmes français embarrassants pour reprendre votre terme. Je vous recommande donc de regarder des émissions telles que Les 100 qui font bouger la France, Mots croises ou encore C' ds l'air (quand le sujet s'y prête) et vous verrez que nous ne sommes pas tendres envers nous mêmes, les problèmes qui s'accumulent et nos dirigeants qui n'aident pas a régler grand chose.

Pour les grèves, je vous l'accorde sans aucune hésitation, nous sommes effectivement les leaders dans ce domaine. Et je pense qu'entre les gens qui subissent les oppressions et impositions en tout genre et les français qui se mettent en grève a la moindre incartade, il doit y avoir effectivement un juste milieu. Les gens ne font pas forcement grève a la légère comme les autres pays semblent le penser. Une journée de grève est une journée de salaire perdu, et ce ne sont jamais les gens les mieux payes que l'on retrouve sur les bancs de grève. Quand on entend par exemple que l'État français a donne des millions a un grand constructeur automobile pour qu'il gèle les licenciements, que ce même constructeur n'a pas respecte la donne, a effectivement licencie et a ensuite investi des millions dans une usine en Argentine, je pense qu'il n'est pas difficile de comprendre que les gens aient du mal a avaler la pilule et se révoltent avec les moyens qu'ils ont. Ceci étant malheureusement un exemple parmi tant d'autres. Très souvent, il faut reconnaitre que même s'ils ne récupèrent que quelques cacahuètes, le système de grèves fonctionne plus souvent qu'il n'échoue complètement. Le cote négatif évidemment c'est que ça enquiquine plus des gens qui ne souhaitent qu'une chose c'est se rendre a leur travail, plutôt que d'enquiquiner les véritables personnes concernées.

Je ne pense pas frôler l'ignorance en ce qui concerne les banques comme vous pouvez le penser. J'ai simplement raccourci l'idée histoire de ne pas faire "thèse" (comme la tournure que semble prendre ce message d'ailleurs). Je sais effectivement que certaines banques ont rendu l'argent a l'État. Mais pourquoi ? Tout simplement parce que ce dernier avait mis son veto au sujet des paiements des bonus. Pour se libérer de ce veto, les banques ont donc rendu l'argent pour justement n'avoir de compte a rendre a personne. Une interrogation se pose tout de même : comment des banques qui étaient au bord de la faillite (faillite n'étant pas un vain mot) il y a quelques mois, se retrouvent dans la position de rendre les milliards qu'on leur a donnes, et en plus dans la position d'avoir plusieurs milliards afin de payer ces bonus. Une banque dont je tairai le nom (et je suis encore désolée mais elle est américaine) va tout de même distribuer en bonus le montant exact que le G8 alloue pour la lutte contre la faim dans le monde soit 20 milliards. Une paille ! Un autre commentaire qui s'impose c'est que ces mêmes banques n'auraient certainement pas hésite a garder l'argent de l'État s'il n'y avait pas eu ce fameux veto et a distribuer les bonus. En attendant, les plus démunis continuent a se retrouver dans la misère. Petite histoire qui en dit long : un riche homme d'affaire américain voulait mettre en place un système de sante dont tous les enfants américains les plus démunis pourraient bénéficier. Idée plus que louable. Quand on lui a annonce l'investissement que nécessiterait un tel projet, il a abandonne l'affaire car trop couteux. Par contre quelques mois plus tard, dans un but désespère de tenter de sauver la banque Lehman Brothers, il n'a pas hésite a investir plus de 3 fois la somme que le programme de sante nécessitait. Je pense que vous serez d'accord et qu'une telle attitude se passe de commentaires. Pour ce qui est de la crise, je n'ai rien invente, elle est bien partie des USA et du fameux système des sub-prime a l'origine. L'effet boomerang a entraine des conséquences sur les marches européens et mondiaux (le Japon est d'ailleurs le pays le plus affecte par la crise financière). A la suite de la crise de 1929, Roosevelt avait eu la riche idee d'imposer certains contrôles sur les places de marches comme Wall Street pour éviter des débordements comme ceux que nous venons de connaitre. Il est fort dommage que Clinton ait supprime ces contrôles au nom constamment inassouvi du sacro saint dollar et d'en posséder toujours de plus en plus. Alors appliquer le paiement des bonus destines a récompenser des banquiers pour leurs prises de risques importantes, quand bien même les profits originels se transforment en pertes colossales, il me semble qu'on ne peut trouver que choquantes ces primes à l'avidité. Je ne serais pas contre l'idée que vous précisiez ce que vous entendez par l'avarice de nos banques et de nos entreprises françaises.

Je reste aussi assez perplexe sur cet anti-américanisme dont, selon vous, les français abuseraient de manière constante. Nos salles de cinéma sont envahies de films américains (ceci dit dans votre message a Xav, vous dites que l'industrie du cinéma américain est la plus importante du monde. Je suppose que vous parliez de son rayonnement international, car sur le plan de la production et des bénéfices rapportes, l'industrie du cinéma la plus importante du monde est en Inde) ; nos chaines de télé débordent de séries américaines (la plupart fort excellentes d'ailleurs, je suis personnellement très fan, et au vu des audiences de ces séries lors de leur diffusion, il semblerait qu'il n'y ait pas que moi) ; les élections américaines ont été suivies avec plus de ferveur et d'intérêts presque que nos dernières élections présidentielles qui pourtant ont suscite bien plus d'intérêts que d'habitude ; avez-vous vu l'enthousiasme des français quand Obama a été élu, on aurait presque dit qu'il devenait aussi le président des français (je n'hésiterai pas un seul instant d'ailleurs a accepter cette idée ! ). Alors ou se trouve l'anti-américanisme excessif auquel vous faites allusion ? Il me semble qu'on peut davantage parler du cote anti-français de l'Amérique. Celle-ci n'hésite pas a immédiatement boycotter tous nos produits des qu'une parole ou une action ne convient pas aux américains (un exemple parmi tant d'autre le refus intelligent de notre président de l'époque de rentrer en guerre contre l'Irak). D'où tenez-vous qu'une majorité de français pense que les américains marchant sur la lune est un trucage ? Autant que j'ai pu l'entendre on est plus dans ce que j'appellerais le syndrome Kennedy ou les français sont enclin a aimer dire qu'ils savaient exactement ou ils étaient quand ils ont vu ou entendu parler de cet évènement. N'oublions pas de toute façon que les premières théories de trucage sur l'homme sur la lune sont venues d'un américain en 1974, et ont été ensuite reprises par d'autres américains et bien sur comme tout ce qui touche de près ou de loin a l'Amérique toutes ces théories ont traverse l'atlantique et ont fait le tour du monde. Pour 9/11 encore une fois, la théorie du complot est largement défendu par de nombreux américains. J'ai vu beaucoup de documentaires sur le sujet et la plupart avait été fait par des américains. Et devant certains états de fait on ne peut pas blâmer les gens de devenir soupçonneux. Les français pour l'essentiel ont plutôt doute de l'avion qui s'est écrase sur le Pentagone. On ne peut pas nier qu'il y a eu de sérieux dysfonctionnements dans l'affaire du 9/11. Le premier étant certainement de se demander comment les pirates de l'air ont pu obtenir un visa pour entrer en Amérique. Étant de la partie, je peux vous dire que des la première ligne leur demande de visas ne remplissait absolument pas les critères. Pour Lance Amstrong, vous êtes il me semble de mauvaise foi, car il aurait pu être de n'importe quelle nationalité, le soupçon de dopage aurait resurgi de la même façon. Le tour de France est jalonne d'histoires de dopage depuis des décennies. Et la nationalité des cyclistes n'a absolument rien a voir la dedans.

Si les français ont comme vous le dites un complexe de supériorité, alors nous avons plus de choses en commun avec les américains que nous le pensions. Car s'il y a bien un pays qui s'est plus souvent qu'a l'ordinaire considère comme le plus grand, le meilleur et le plus fort, c'est bien les États-Unis. Mais peut-être qu'un jour la musique changera quand des pays comme l'Inde et la Chine atteindront un statuts de puissance mondiale vers lequel ils se dirigent a grands pas. Je pense que quand ce sera la Chine tout le monde regrettera amèrement l'arrogance américaine !
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


53519
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Or*nge change mon contrat sans mon accord... bonjour free ! - mobiles et operateurs

image

Hello siropmenth​e ; Moi aussi je suis chez O****e et, comme toi, il y a quelques temps j'ai reçu un texto ( + courrier entre temps ) me disant que je passerais au forfait M6 mobile ( kif-kif niveau prix par rapport à mon ancien forfait ; mais en...Lire la suite

Stigmatise! le mot a la mode dans notre bon pays !! - actualites : politique

image

Si, si c'est Ali. Mais toi qui es si douée pour retrouver des documents introuvables … là je te fais confiance tu va sûrement rien trouver. De même que tu n'a sûrement pas remarqué que depuis quelques années plus un mot sur l'origine des...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Comment repasser une chemise et la plier
Sur le même thème
Chouquettes - Recette de Monica
Bénévolat
Voir tous les  autres témoignages