Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Bien être      (248 témoignages)

Préc.

Suiv.

Hygiène et pudeur à la piscine

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 471 lectures | ratingStar_121110_1ratingStar_121110_2ratingStar_121110_3ratingStar_121110_4

Le fait de se laver avant d'utiliser des espaces communs dans lesquels différentes excrétions, substances, particules émises par le corps vont se mélanger est une question personnelle à laquelle chacun réagira différemment. D'aucuns n'y verront aucun inconvénient, d'aucuns éviteront les piscines publiques pour ces même raisons (ce que je fais). Cependant, personne ne se pose autant de questions lorsqu'il s'agit de se baigner dans la mer, dans un lac ou dans une rivière, dont les eaux ne sont pas traitées pour parer aux infections mais pas forcément plus dangereuses ! D'un point de vue technique, le corps est résistant à ces eaux, qui même remplies d'urine, de cheveux pouilleux et de particules fécales, neutraliseront (de part leur traitement, systématique en piscine) le développement de bactéries nuisibles à l'organisme. On ne se baigne pas dans des égoûts. Personnellement, je suis plutôt favorable à ce que les piscines publiques devraient encourager la douche complète, et avant tout des parties intimes - je serais moins dégoûté de savoir que les gens ne se lavent pas le dos avant de nager que je ne le suis de savoir qu'ils se rincent rapidement sans ôter leur maillot de bain. Les douches fermées devraient êtres disponibles pour les "pères-filles" et "mère-fils" ainsi que pour toute personne gênée à l'idée de s'exposer nue en publique. Et pour répondre à une personne qui "nage depuis ses 11 ans et pense que la nudité ne devrait exister que pour les plastiques avantagées" je pense qu'au contraire, libérer la pensée commune de ce genre de foutaises, et faire prendre conscience à ses enfants (et à soi même) que les plastiques parfaites sont une invention informatique aiderait quiconque à relativiser quant à ses propres défauts et à accepter son propre corps. Je suis moins gêné devant une dame bien en formes et sûre d'elle que je ne le serais devant n'importe quelle icône féminine naturellement avantagée qui se retrouverait nue devant moi. Et je pense également que notre société rigide et pudibonde y gagnerait à dédiaboliser la nudité (comme les Allemands et les Scandinaves, déjà cités comme exemple dans un autre domaine) , non pas dans l'optique d'une décadence sexuelle ou perverse (bien en marche à lire les messages de certains plus haut) mais dans l'optique d'un monde plus à l'aise dans son corps, en réaction aux images de perfection apparente dont nous sommes harcelés à longueur de pub.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


121110
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire oubliée des indigenes de paris

image

Sans arrêt vous poussez la turquie à reconnaître un génocide, mais la france ne parle pratiquement pas du 17 octobre 1961 (journée portée disparue). C'est vrai qu'en tant qu'Algerien on dit que le chameau regarde la bosse de son voisin, mais...Lire la suite

Simple controle routier ou racisme?

image

Mon mari à été soumis a un controle routier au centre ville par des CRS il y a quelques jours et on lui a demander les papiers du vehicule, ses propres papiers ils ont inspecté le vehicule et ne trouvant rien à redire on lui a ordonner d'enlever...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages