Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Bien être      (248 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai des envies de vie à assouvir, j'en ai assez d'être prisonnier de mes rêves

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 342 lectures | ratingStar_216161_1ratingStar_216161_2ratingStar_216161_3ratingStar_216161_4

J'ai envie d'avoir envie, mes envies… j'en'ai boucoup, par exmple : j'ai envie de me reveiller tot un jours et regarder le lever de solier et aller ensuite boire un cafer avec ds amis et aprè midi aller chercher du travail par exemple… pfffffff je sai meme pas a kwa ressemble les gens du matain et je me demande pourquoi se reveillent ils si tot… mon monde a moi commence a 15h ou 16h de l'apre midi… c la ou je prend mon petit dejeuner, alor devinez a quel heur les autres repas… bref. J'ai envie d'aller au cinema oci… ou a la picine mais ça reste qu'un reve, j'ai envie d'avoir une coupine oci. Ah non je v trop loin la… pfffffffff tien j'ai oci envie de partire en sejour en pensions complete commes certains… mais comment ils font.?… j'ai'oci envie de prendre soin de moi… blanchir mes dents par exmple une petite seance lazer ou un tettartrage temp en temp ça fait pas de mal… manger equilibrè dormir tot netoyer ma chambre, passer l'aspirateur, plu souvent, achter des fleurs, decorer la maison faire du sport, inviter des amis. Construire un avnir, avoir une femme des enfants. Pffffffffff j'arrive meme pas a zaaper avec la telecommande pour changer de chaine… alor comment voulez vous que je me marie et que j'ssume une famille avec des momes qui crient et qui pleurent… bref faudra peu être deja trouver la maman et pour ça… vous connaissez la suite (telecomand tv). Bref j'en ai marre de cette situation de zombie esclave de son maitre et qui meurt a petit feu, je suis devnu un prisonier des mes reves alor que j'ai les clès de la realitè, depuis quand les fumeurs de cete… ont construit un avenir avenant. C normal dans le monde des zombie on reve trop mai on se contente de trè peu d moment que on a la trankilitè, on aime pas trop affrontè les souci, les baggare, les gros projet, le travail dur le revil tot ect… bref, et la parronoya je vous raconte pas, confiance a personne, la peur de tout c normal on assume pas. On le sait, alor autant limitès les frequentation et a la fin on se retrouve seul comme un con, isoler dans un zombieland assiegè par nos peurs et nos angoisses, pourtant mon beau vieu temp n'etait pas comme ça. Je me demande bien depuis quand j'ai eu cette malediction. Je vien de capter tout mais vraiment tout et surtout grace a ce site et vos temoinages.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


216161
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire oubliée des indigenes de paris

image

Sans arrêt vous poussez la turquie à reconnaître un génocide, mais la france ne parle pratiquement pas du 17 octobre 1961 (journée portée disparue). C'est vrai qu'en tant qu'Algerien on dit que le chameau regarde la bosse de son voisin, mais...Lire la suite

Simple controle routier ou racisme?

image

Mon mari à été soumis a un controle routier au centre ville par des CRS il y a quelques jours et on lui a demander les papiers du vehicule, ses propres papiers ils ont inspecté le vehicule et ne trouvant rien à redire on lui a ordonner d'enlever...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages