Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Bien être      (248 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'en ai assez de la routine dans ma vie

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 468 lectures | ratingStar_216812_1ratingStar_216812_2ratingStar_216812_3ratingStar_216812_4

Je crois qu'en fait ma vie ressemble à ce que je ne voulais pas qu'elle soit ou qu'elle devienne. Je vais au boulot et puis, je rentre chez moi, me retrouver en tête-à-tête avec moi-même, à me demander ce que suis en train de devenir, ce que je suis en train de vivre et combien de temps je vais encore tenir comme ça. Voilà ! Parfois je vais au ciné, seule ou avec le seul copain ou la seule copine que je me sois faits dans le nord en un an et demi. J'ai pris de cours de salsa l'an dernier que je n'ai pas pu poursuivre cette année à cause de problèmes de santé, mais de toute façon, ils ne m'ont apporté qu'un seul contact intéressant avec le copain dont je parle plus haut, rien de plus. L'an dernier, je me suis forcée à sortir seule, dans le seul bar sympa de la ville, en week-end.

Résultat : néant ! Cette année, je me suis mise au théâtre et il se passe la même chose qu'à la salsa, à la sortie du cours, chacun rentre chez soi. J'ai déjà proposé d'aller prendre un verre, à la prof par exemple. On l'a fait une fois toutes les deux. Une fois avec deux mecs du cours aussi. Mais aucune relance. Résultat, je n'ai plus envie. Je reste chez moi.

Et je sombre peu à peu… Je le sens, c'est concret. Je suis à cran. Je suis irritable. Je suis triste aussi ! J'envisage de déménager sur Lille, ville bien plus dynamique que Valenciennes. Mais, concrètement, je n'en ai pas les moyens (cela suppose beaucoup de frais d'essence pour faire les 150 kms par jour qu'il y a entre Lille et le collège où je bosse) et je risque de devoir renoncer à la seule soupape de sécurité que j'aie : mon voyage estival, quand je pars à l'aventure de l'Amérique Latine, avec mon sac à dos et mon appareil-photo, ma curiosité, ma joie de parler espagnol, mes sens en éveil, etc. Certains me disent : "Mais te rends-tu compte à quel point tu as évolué ces dernières années ? "… Oui… Ouais… J'évolue. J'ai arrêté la clope il y a plus de six mois maintenant, ça ne me manque pas, vraiment !!! Je n'ai nullement l'intention de reprendre. Je n'en ressens ni l'envie ni le besoin en fait, c'est simple. J'ai pris 6 kilos depuis que j'ai arrêté et j'ai commencé un régime il y a une semaine à présent, régime que je maintiendrai jusqu'à ce que je les aie perdus et aie réussi à stabiliser mon poids. Mais demain, je m'en vais faire un tour en Hollande car je suis totalement à cran et que j'ai besoin de "fumer" un peu d'herbe magique, un peu d'herbe folle, la seule chose qui pourrait, je crois, me détendre un peu, m'offrir une petite pause à un état d'esprit peu ouvert et pas vraiment joyeux ! Je n'aime ce que je deviens depuis que je suis dans le nord, j'ai l'impression de "mourir" à petit feu en moi-même, pas facile à expliquer mais bon… Ce soir, j'écoute Starmania. "J'ai la tête qui éclate, je voudrais seulement dormir… "
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


216812
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire oubliée des indigenes de paris

image

Sans arrêt vous poussez la turquie à reconnaître un génocide, mais la france ne parle pratiquement pas du 17 octobre 1961 (journée portée disparue). C'est vrai qu'en tant qu'Algerien on dit que le chameau regarde la bosse de son voisin, mais...Lire la suite

Simple controle routier ou racisme?

image

Mon mari à été soumis a un controle routier au centre ville par des CRS il y a quelques jours et on lui a demander les papiers du vehicule, ses propres papiers ils ont inspecté le vehicule et ne trouvant rien à redire on lui a ordonner d'enlever...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages