Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Bien être      (248 témoignages)

Préc.

Suiv.

Matières grasses : ses bienfaits

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo 55 ans
Mail  
| 418 lectures | ratingStar_150459_1ratingStar_150459_2ratingStar_150459_3ratingStar_150459_4

Il y a quelques années, pendant plus d'un an, je me suis quasiment privée de matières grasses (maximum,2 cuillerées à café d'huile par jour, pas de beurre et pas de nourriture grasse ; résultats des courses : j'ai eu des pertes de mémoire énormes, manque de concentration, confusion.J'ai fait, après des recherches sur ce thème, une expérience en prenant des acides gras (granulés de lécithine de soja) ;le résultat ne s'est pas fait attendre ! J'ai retrouvé une bonne mémoire, une bonne concentration psychique ; et depuis, j'ai remis des matières grasses de bonne qualité (et des acides gras saturés également, mais pas trop) dans mon alimentation ; je ne m'en porte que mieux ; j'ai mis ma balance en "stand by",je ne culpabilise plus devant une excellente saucisse de Montbéliard aux lentilles, je fais du sport (jogging, gym et muscu) ,et je préfère avoir repris quelques kilos et être super bien dans ma tête, au lieu de chipoter et de m'angoisser comme je le faisais il y a quelques années quand j'étais invitée chez quelqu'un.Le corps de la femme est fait pour avoir quelques réserves de graisses (sans trop exagérer, bien sûr) ;c'est une mesure de protection physiologique (réserve en cas de maternité, dans la période jeune et féconde de la femme). Les dépôts graisseux servent aussi de réserve à oestrogènes après la ménopause ; donc, il ne faut pas faire l'erreur de vouloir les éliminer à tout prix, sous peine de s'attirer de nombreux déboires (aménorrhée, perte de mémoire, moins de résistance au froid, constipation, non fixation des vitamines liposolubles…) j'en passe, et des meilleures ; Nous ne sommes pas forcément obligées d'obéir à l'idéal féminin de couturiers qui veulent absolument nous faire ressembler à des hommes (pas de poitrine, pas de fesses, pas de rondeurs, même "minimalissimes",bref, une "planche à repasser" sur laquelle les vêtements qu'ils conçoivent tombent parfaitement ; (regardez ces pauvres manequins anorexiques, et qui "tiennent" à coup de substances plus ou moins toxiques) ;est-ce là le sort qui doit nous échoir ? Non ! Alors foncez chez votre charcutier, et pour la première fois depuis bien logtemps, achetez-vous un peu de rillettes d'oie, un bon pain de campagne, et dégustez ! (mais faites quand même une activité physique pour contrebalancer, et souvenez-vous : il faut user, sans abuser ; on peut s'offrir un plaisir de temps en temps sans culpabiliser, mais il ne faut pas non plus exagérer, et rentrer dans une phase de pléthore !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


150459
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire oubliée des indigenes de paris

image

Sans arrêt vous poussez la turquie à reconnaître un génocide, mais la france ne parle pratiquement pas du 17 octobre 1961 (journée portée disparue). C'est vrai qu'en tant qu'Algerien on dit que le chameau regarde la bosse de son voisin, mais...Lire la suite

Simple controle routier ou racisme?

image

Mon mari à été soumis a un controle routier au centre ville par des CRS il y a quelques jours et on lui a demander les papiers du vehicule, ses propres papiers ils ont inspecté le vehicule et ne trouvant rien à redire on lui a ordonner d'enlever...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages