Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Cuisine      (10764 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nouilles soba au confit de canard, à l'orange et au gingembre

Témoignage d'internaute trouvé sur confidentielles
Mail  
| 421 lectures | ratingStar_57219_1ratingStar_57219_2ratingStar_57219_3ratingStar_57219_4

NOUILLES SOBA AU CONFIT DE CANARD, À L'ORANGE ET AU GINGEMBRE.

2 à 3 portions.

2 c. À soupe de gras de canard.

225 g (8 oz) de champignons shiitake, pleurotes ou de Paris, émincés.

5 ml (1 c. À thé) ou + de gingembre frais râpé.

Zeste râpé de 1/2 orange.

Jus de 1 orange.

1 c. À soupe de sauce soya ou tamari.

Au goût Sambal oelek ou piment de Cayenne.

2 cuisses de canard confites, désossées*

230 g (8 oz) de nouilles Soba.

125 ml (1/2 tasse) de feuilles de coriandre fraîches.

60 ml (1/4 tasse) de ciboulette fraîche, ciselée.

Sel, poivre du moulin.

Dans une grande poêle, fondre le gras de canard à feu moyen / élevé.

Sauter les champignons 2 minutes, poivrer.

Ajouter le gingembre, le zeste et le jus d'orange, la sauce soya ou tamarin, le Sambal olek et le canard.

Réduire la chaleur, réchauffer pendant la cuisson des pâtes. Ajouter du jus d'orange au besoin.

Dans un grand chaudron, cuire les nouilles dans de l'eau bouillante salée le temps indiqué par le manufacturier. Récupérer un peu d'eau de cuisson des pâtes pour allonger la sauce au besoin.

Égoutter les nouilles, les ajouter à la sauce avec la coriandre et la ciboulette.

Bien mélanger. Si la préparation semble un peu sèche, ajouter quelques cuillerées de jus d'orange ou d'eau de cuisson des pâtes.

Rectifier l'assaisonnement au besoin.

Note : Pour utiliser un confit de poulet, Joje vous sée di suggère de parfumer généreusement le gras avec 6 anis étoilés, 2 c. À soupe de poivre de Sichuan, environ 5 cm (2 po) de racine de gingembre tranchée et 3 ou 4 gousses d'ail entières.

Lire attentivement les Notions de base pour réaliser un confit ainsi que la recette de Cuisses de canard confites que j'ai postées il y a quelques temps :

http://www.confidentielles.com/ttopic-48227.htm

Nouilles SOBA.

Les Japonais raffolent des nouilles. La nouille ramen est certes un grand favori, mais lorsque nous disons “nouille,” nous pensons très probablement udon ou soba.

La nouille udon est faite de farine de blé, eau et sel, tandis que la nouille soba est un mélange de farines de sarrasin et de blé, et d'eau bien sûr. La pâte ainsi obtenue est malaxée, roulée, triturée, laminée, et finalement découpée en fines lanières.

Le sarrasin, ou blé noir, vient rapidement sous climat froid et n'exige nullement un sol fertile. Présent dans le monde entier, il constitue l'ingrédient de base de plus d'une spécialité régionale, à commencer bien sûr par la célèbre crêpe bretonne.

Au Japon, des documents de la période de Nara (710-794) nous apprennent l'usage que faisaient du sarrasin les gens de l'époque.

Soit l'on faisait bouillir les grains pour les manger, comme le riz, soit on les réduisait en farine pour en faire des boulettes et des gâteaux non sucrés.

Lorsque la récolte de riz avait été mauvaise, on avait toujours le sarrasin pour joindre les deux bouts (le sarrasin étant une plante bien moins difficile que le riz).

La nouille de soba que nous consommons aujourd'hui apparut vers la moitié du XVe siècle.

Plaisante à manger, déjà vers 1600 les Japonais d'un peu toutes les régions en consommaient.

Car c'était la grande période où bâtisseurs de châteaux, terrassiers et charpentiers s'affairaient en Edo (aujourd'hui Tokyo) pour en faire cette ville qui atteindrait bientôt son million d'habitants.

L'appétit féroce de tous ces hommes de métiers, joint à celui de l'homme de la rue, créa une forte demande pour des lieux de restauration, et c'est ainsi que l'on vit surgir des restaurants et échoppes le long des routes pour les assouvir.

Certains de ces commerces proposaient des nouilles soba étuvées (mushi-soba) , un repas léger qui allait rapidement devenir très populaire.

Le mushi-soba s'obtenait en rinçant rapidement dans l'eau tiède les nouilles une fois bouillies, puis en les étuvant dans un panier à vapeur. Tout comme les soba aujourd'hui, on les dégustait en les trempant dans une sauce légère de soja.

À Edo, les nouilles soba était un excellent matefaim à s'envoyer sur un estomac vide, puisqu'en ce temps, les gens ne prenaient généralement que deux repas par jour. Le soba s'imposa donc comme la restauration rapide pour caler les petites faims d'entre les repas.

Plus tard, le soba évolua dans différentes directions pour répondre à une diversification des goûts.

Deux grands choix donc se présentent à l'affamé : mori-soba (les nouilles, rincées dans l'eau glacée après cuisson, sont servies sur un mignon petit clayon de bambou) , ou kake-soba (les nouilles sont versées fumantes dans un grand bol puis généreusement arrosées d'un bouillon brûlant et odorant).

Une variante plus récente, celle-là, le tane-mono (aux nouilles s'ajoute une garniture de tempura, fines tranches ou “peau” de tofu frites, plantes et herbes odorantes, morceaux de canard, etc.).

Il est devenu d'usage commun de consommer chez soi des nouilles soba minute, lyophilisées ou congelées de longue garde. Mais l'on trouve de plus en plus de gens prenant plaisir à les confectionner eux-mêmes à la main.

Ce n'est pas toujours facile, mais un peu d'entraînement vient vite à bout des difficultés, et quelle récompense que de pouvoir varier la forme ou la recette à sa fantaisie, et de faire goûter ses trouvailles aux amis.

Le sarrasin abonde en vitamines B1 et B2, de même qu'en rutine et choline, si bien qu'un nombre croissant de gens voit dans le soba un aliment diététique parfait.

Si certains éléments nutritifs s'échappent dans l'eau de cuisson, on les récupère en suivant la coutume japonaise qui est de verser l'eau de cuisson — qu'on vous sert à volonté dans une théière — dans un bol avec le reste de sa sauce d'assaisonnement, et de boire le mélange.

Ainsi rien ne se perd, ce qui est très malin aussi car ce breuvage est délectable, très doux et également très nourrissant.
  Lire la suite de la discussion sur confidentielles.com


57219
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bonnes fetes de l'aid el adha (el kebir) a tous!

image

Nous arrivons à la fin de notre série sur les méfaits du gluten, et j'attaque "comment manger sans gluten" ou même "comment se régaler sans gluten" . Avant d'entrer dans le vif du sujet, permettez-moi un court rappel sur Santé Nature Innovation...Lire la suite

Cuisine equipee chez hygena vos commentaires svp!!

image

Bonjour, Ce post date mais je tiens quand même à faire partager mon expérience personnelle sur Hygena. Je précise que je ne juge pas toute l'enseigne mais le magasin où je l'ai acheté à savoir Barentin. Point positif : les livreurs vérifient...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Briouates aux crevettes - Recette de Monica
Sur le même thème
Nems - Recette de Monica
Patisserie Orientale - Les Makrouds
Voir tous les  autres témoignages