Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Démarches administratives      (1826 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai une vision particulière de la justice

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 389 lectures | ratingStar_225166_1ratingStar_225166_2ratingStar_225166_3ratingStar_225166_4
sur le fait que c'est un processus de reconstruction personnel, qui ne peut être enclenché qu'une fois la victime reconnue comme ayant été lésée. Le problème c'est sur la manière d'obtenir réparation. La seule réponse qu'on ... est : la prison ou la peine de mort. Aucun des deux n'efface le préjudice subit ni ne ramène les morts à la vie. Il y a le dédommagement financier, personnellement je trouve ça pire, c'est tenter de tirer profit d'un traumatisme. Je n'ai aucune idée de la manière correcte dont une victime devrait être dédommagée, mais je trouve gonflé d'apposer le raisonnement "prison" comme solution universelle à la souffrance d'un individu, et la réponse "on n'a pas trouvé mieux" ne me satisfait pas davantage. Il y a des gens qui refusent de porter plainte. Un écrivain espagnol avait refusé de lancer la police derrière les deux hommes qui ont violé et tué sa femme et sa fille, parce que c'était contraire à ses convictions et à son éthique et que ça ne les ramènerait pas à la vie. Il a bien sûr été taxé de monstre qui était sans doute ravi que sa femme et sa fille soient tuées... On n'échappe pas à la dualité, si tu es contre l'un c'est que tu es pour l'autre, merveilleuse vision manichéenne. Mon topic ne s'arrête pas au pervers sociopathe, je parle de prison comme seule réponse possible au préjudice, l'isolement et le confinement poussent à la folie et la justification de l'univers carcéral comme endroit ou l'autre peut "réflechir" à ses actes est aussi valide que les camps de concentration pour permettre de réeduquer la vermine feuge ou tzigane. Et mon amalgame le voleur de scoot va cotoyer du chien enragé est parfaitement de circonstance et reste bien dans mon optique, de plus le casier te suit à vie, et tu veux qu'on parle de la réinsertion sociale des anciens détenus ? Et épargnons nous les reportages à la Villeneuve sur Ze gars qui a suivi des cours par correspondance en taule et est devenu spécialiste en droit des familles, hein, dans la réalité le taulard qui veut occuper son temps fabrique des emballages à flacons de parfums pour des grandes sociétés qui les paient au tiers du prix.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


225166
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Demande de remboursement possible ? - impots

image

Bonjour, Je vous explique vite fait, cela fait un an que je vis avec mon copain en concubinage. Je travaille depuis peu mais ne suis pas imposable je pense car je suis en contrat pro et gagne pas beaucoup. Mais il y a peu de temps mon chéri a reçu...Lire la suite

La reconstruction - entraide et associations locales, ville par ville

image

Bonjour a tous ; voici une belle histoire l histoire d'un homme mal chanceux ! Après dix ans de concubinage une petite fille du nom de mathilde née en 2006 .3ans après la naissance de ma fille j'ai pris l'initiative d'acheter un terrain et de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages