Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Démarches administratives      (1826 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les obligations d'un tuteur légal

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 823 lectures | ratingStar_154872_1ratingStar_154872_2ratingStar_154872_3ratingStar_154872_4

Face à tous les actes de la vie quotidienne, ce qui était important pour moi, c'était essentiellement toute la gestion des comptes, comme je le faisais avant de mettre ma mère sous protection… et, notamment à partir d'internet. Voulant être à la fois protecteur et honnête, je me suis disons piégé moi-même, même si je comprends parfaitement toutes les précautions prises par les banques.

On pourrait en conclure facilement que ne rien faire, m'aurait permis de continuer la gestion. Et, je pense que c'est ce que font, sans généraliser, les personnes. Comme cela, ni vu, ni connu,… aucun contrôle. Ma position est tout autre… Il vaut mieux privilégier la protection par un membre de la famille que par un tuteur d'état. Il vaut mieux donner au ";tuteur légal"; les moyens de sa tâche, lui faciliter la vie en utilisant les moyens technologiques actuels. N'oublions pas, qu'un ";tuteur légal"; a obligation de rendre des comptes, que sa gestion est contrôlée… et que toute banque a les moyens, à tout moment, de contrôler les mouvements et dire stop. Alors, pourquoi, certaines banques que j'ai appelé dont notamment ma banque personnelle, sont coopératives sur ce type de gestion en ligne alors que d'autres font totalement autrement. ";Etre Tuteur Légal"; est un engagement, une responsabilité énorme.

C'est aussi un choix personnel, de se substituer à la personne malade, handicapée pour que sa vie continue… C'est un accompagnement basé sur la confiance, que le juge a prononcé à travers une ordonnance d'état. D'un côté, une ordonnance officielle, une confiance totale faite au tuteur… et de l'autre côté, un empêchement d'exécuter sa tâche quotidienne, excepté en utilisant comme je le disais, la bonne vieille méthode des années 1980. Est ce une question de mentalités, d'évolution, de règles strictes à faire évoluer, je ne sais pas… mais si je peux faire avancer cela, je suis partant. Maintenant, agence HSBC Bordeaux ou Paris, sauf si répartition indépendante par région, je pense que la politique globale de la maison mère est la même.
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


154872
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Demande de remboursement possible ? - impots

image

Bonjour, Je vous explique vite fait, cela fait un an que je vis avec mon copain en concubinage. Je travaille depuis peu mais ne suis pas imposable je pense car je suis en contrat pro et gagne pas beaucoup. Mais il y a peu de temps mon chéri a reçu...Lire la suite

La reconstruction - entraide et associations locales, ville par ville

image

Bonjour a tous ; voici une belle histoire l histoire d'un homme mal chanceux ! Après dix ans de concubinage une petite fille du nom de mathilde née en 2006 .3ans après la naissance de ma fille j'ai pris l'initiative d'acheter un terrain et de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages