Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Démarches administratives      (1826 témoignages)

Préc.

Suiv.

Reprendre son nom de jeune fille ne coûte rien

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche - 25/04/10 | Mis en ligne le 26/02/12
Mail  
| 604 lectures | ratingStar_228086_1ratingStar_228086_2ratingStar_228086_3ratingStar_228086_4
Bien que la question date, mon commentaire a l'avantage d'être valable pour toutes les femmes qui rencontrent aujourd'hui encore de telles difficultés par méconnaissance de la loi rappelée ci-dessous et prennent connaissance des questions/réponses sur ce site en consultant le Net. Faire effacer le nom de son ex mari sur ses papiers ne coûte rien si vous n'avez jamais exprimé le choix volontaire de le porter en lieu et place de votre nom patronymique et doit être à la charge des services publics et fournisseurs privés qui vous ont imposés de ne pas faire apparaître votre nom de naissance. A ce sujet, je vous invite à prendre connaissance de la loi du 6 fructidor an II (23 août 1794) du Code Civil. Et les éditions du JURIS-CLASSEUR du 15 avril 2000, paragraphe ";Actes de l'état civil, articles 61 à 61-4, page 7";, rappellent que cette loi est toujours en vigueur. Les sanctions pénales également (articles 433-19 et 433-22 du Code Pénal - Livre IV - Titre III - Chapitre III -Sections 11 et 12) : ";Art. 1er. Aucun citoyen ne pourra porter de nom ni de prénom autres que ceux exprimés dans son acte de naissance: ceux qui les auraient quittés seront tenus de les reprendre 2. Il est également défendu d'ajouter aucun surnom à son nom propre, à moins qu'il n'ait servi jusqu'ici à distinguer les membres d'une même famille, sans rappeler les qualifications féodales et nobiliaires. 3. Ceux qui enfreindraient les dispositions des deux articles précédents seront condamnés à six mois d'emprisonnement et à une amende égale au quart de leur revenu. La récidive sera punie de la dégradation civique. 4. Il est expressément défendu à tous fonctionnaires publics de désigner les citoyens dans les actes autrement que par le nom de famille, les prénoms portés en l'acte de naissance, ou les surnoms maintenus par l'article 2, ni d'en exprimer d'autres dans les expéditions et extraits qu'ils délivreront à l'avenir. 5. Les fonctionnaires qui contreviendraient aux dispositions de l'article précédent seront destitués, déclarés incapables d'exercer aucune fonction publique, et condamnés à une amende égale au quart de leur revenu. 6. Tout citoyen pourra dénoncer les contraventions à la présente loi à l'officier de police dans les formes ordinaires. 7. Les accusés seront jugés pour la première fois par le tribunal de police correctionnelle et, en cas de récidive, par le tribunal criminel du département.";
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


228086
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Demande de remboursement possible ? - impots

image

Bonjour, Je vous explique vite fait, cela fait un an que je vis avec mon copain en concubinage. Je travaille depuis peu mais ne suis pas imposable je pense car je suis en contrat pro et gagne pas beaucoup. Mais il y a peu de temps mon chéri a reçu...Lire la suite

La reconstruction - entraide et associations locales, ville par ville

image

Bonjour a tous ; voici une belle histoire l histoire d'un homme mal chanceux ! Après dix ans de concubinage une petite fille du nom de mathilde née en 2006 .3ans après la naissance de ma fille j'ai pris l'initiative d'acheter un terrain et de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages