Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Démarches administratives      (1826 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une erreur de cadastre qui se fait ressentir 47 ans après !

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 663 lectures | ratingStar_154689_1ratingStar_154689_2ratingStar_154689_3ratingStar_154689_4

En 1962, il y a 47 ans, la mairie de S. :a fait construire une route communale bitumée passant au-dessus de plusieurs hameaux successifs, en particulier le hameau C, déjà traversé par un chemin communal.a réalisé sur un terrain privé (comme souvent à cette époque) , une jonction non bitumée pour desservir le hameau, permettant le passage de véhicules jusqu'aux habitations.Deux ans plus tard, en 1964, lors de l'établissement d'un nouveau cadastre, cette jonction a été cadastrée de manière erronée sur une autre parcelle située un peu plus haut, privée elle-aussi, dans une partie beaucoup plus pentue du terrain. Personne, ni les maires successifs de la commune, ni les propriétaires des parcelles du hameau avec ou sans habitation, n'a fait de démarches pour faire rectifier cette erreur pourtant connue de tous, au motif que ce type d'erreur était fréquent et que cela ne posait aucun problème.Cet accès a été entretenu par la maire de S. Et utilisé pendant 47 ans sans aucun problème.Le terrain privé sur lequel passe l'accès au hameau a été vendu il y a environ 3-4 ans (on ne connait pas la date de la transaction). La mairie de S. N'a pas exercé son droit de préemption.Le nouveau propriétaire a brusquement coupé l'accès au hameau il y a deux ans. Il a depuis installé un portail fermé à clef. Il interdit de ce fait le passage à différents habitants du hameau dont il veut obtenir la propriété d'une partie de leurs terrains (qui ne sont pas à vendre) et d'une maison (qui est à vendre et pour laquelle il a fait une offre d'achat refusée car jugée trop basse). Deux autres habitants, non concernés par ces problèmes de terrain, ont obtenu une clé en échange de leur neutralité, voire de leur soutien.Au bout de quelques mois et de quelques drames (avec intervention de la Gendarmerie) , la mairie de S. Ne réglant pas le problème, une piste de fortune a été construite pour les véhicules à l'autre extrémité du hameau par certaines des personnes privées d'accès, piste impraticable par temps de pluie et de neige. Par conséquent, pendant les intempéries, certaines habitations sont totalement enclavées, sans accès à la voie publique bitumée.Après deux ans de tergiversations et de manipulations du nouveau propriétaire (qui a depuis intégré le conseil municipal de S. !) , la Mairie solutionne le problème ainsi : proposition d'achat de la parcelle sur laquelle l'accès est cadastré avec l'épée de Damoclès d'une éventuelle expropriation si refus. Une fois cette parcelle acquise (elle serait en voie de l'être) , construction du nouvel accès, parallèlement à celui existant, mais sur une distance plus courte, avec une pente très raide sur la parcelle où la jonction est cadastrée. Mais il n'est pas sûr que cela se passe ainsi car le nouveau propriétaire modifie régulièrement ses exigences auprès de la mairie pour ne pas régler le problème, certainement parce que cet accès est sa seule " arme " pour tenter d'obtenir les propriétés qu'il convoite.Je finirai en disant que ce nouveau propriètaire a fondé il y a deux ans une SCI avec pour objet social : " Location de terrains et d'autres biens immobiliers " , de plus il est conseiller municipal de la mairie de S.Personnellement, je suis le compagnon d'une propriétaire d'une maison du hameau C. Qui se trouve faire partie du groupe sans clé, donc sans accès et qui aimerait bien déméler ce sac de noeuds, d'autant plus que nous projetons d'installer des locataires, qui sont au courant du problème d'accès (nous avons baissé le prix de location de la maison à cause de cela).
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


154689
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Demande de remboursement possible ? - impots

image

Bonjour, Je vous explique vite fait, cela fait un an que je vis avec mon copain en concubinage. Je travaille depuis peu mais ne suis pas imposable je pense car je suis en contrat pro et gagne pas beaucoup. Mais il y a peu de temps mon chéri a reçu...Lire la suite

La reconstruction - entraide et associations locales, ville par ville

image

Bonjour a tous ; voici une belle histoire l histoire d'un homme mal chanceux ! Après dix ans de concubinage une petite fille du nom de mathilde née en 2006 .3ans après la naissance de ma fille j'ai pris l'initiative d'acheter un terrain et de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages