Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Autres      (1192 témoignages)

Préc.

Suiv.

Louez et benissez le seigneur en tout temps ! - les mamans chretiennes

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 29/04/13 | Mis en ligne le 16/05/14
Mail  
| 269 lectures | ratingStar_527483_1ratingStar_527483_2ratingStar_527483_3ratingStar_527483_4
Voici la fin du premier enseignement (bein oui j'en ai un autre sous le coude que je voudrais vous partager aussi). Pour terminer… la pratique (là, on a déjà bien commencé ). " Vivre l'expérience de la louange dans l'Esprit Saint" - Temps personnel. Voici une petite introduction possible (environ 2 minutes). 1- Je m'établis d'abord dans un climat de silence intérieur : - Deux ou trois respirations lentes et profondes peuvent m'aider à faire le silence. - Je trace le signe de croix sur moi, lentement, en prenant conscience de la présence de chaque personne divine. 2- Je dis au Seigneur : "Te voici" " Te voici, toi Jésus " . Je parle au Christ Je lui dis ce qui sort de mon coeur et de mon esprit. Je ne vois pas son visage, je n'entends pas le son de sa voix, je ne sens pas ses mains dans les miennes, mais dans la foi j'en suis sûr, Jésus est là, avec son humanité de ressuscité. " Te voici, toi, Esprit Saint " . J'invoque l'Esprit Saint. C'est très important. Comme à la messe le prêtre appelle l'Esprit Saint pour qu'il pénètre le pain et en fasse le corps du Christ, je l'appelle, moi aussi, pour qu'il me saisisse et m'unisse au Christ qui me porte au coeur de sa prière, à tous les frères que je porte au coeur de ma prière, et au Père qui accueille nos prières jusqu'en son coeur. Il faut appeler le Saint Esprit, car sans lui nous ne pourrions pas prier : " Nous ne savons pas prier, mais l'Esprit intervient et nous fait crier Abba Père ." (Rom 8). " Te voici, toi, ô Père " . Je m'adresse au Père. Je lui dis que, dans la foi, je sais qu'il est présent. Je laisse parler. Mon coeur, mon intelligence, mes sentiments. 3- Je dis au Seigneur : "Me voici" - Je dis à Jésus ma volonté de lui remettre ce temps de prière, mes soucis, mes peurs, ma fatigue. Je lui dis que je suis disponible pour lui. - Je dis aussi au Seigneur que je viens à lui, mais relié à toute l'Eglise, en communion avec toute l'humanité . "Me voici, Seigneur. Mais je ne viens pas seul. Ma prière est habitée, peuplée de tant de visages. Je vais vivre ce temps de louange en communion avec eux" Je peux maintenant entrer dans la louange. ******* 1- louer à l'aide du psaume 136 (137). Lire ou chanter le psaume 136 (137). Reprendre ensuite toute mon histoire, depuis ma naissance jusqu'à aujourd'hui, laisser venir à mon esprit tous les événements qui remontent de ma mémoire, et après l'évocation de chaque événement, dire ou chanter " car éternel est ton amour " . C'est une manière de dire au Seigneur : " je veux que toute mon existence soit louange à ta gloire " . C'est une manière de louer Dieu pour sa présence à chaque instant de ma vie. 2- louer à partir d'une "impasse" , d'une épreuve, de ma vie. Peut-être y-a-t-il actuellement une situation qui me fait souffrir, pour laquelle je ne vois pas d'issue (dialogue impossible entre époux, avec un enfant, un collègue, un voisin ; maladie grave ; situation financière précaire ; mauvaise décision qui me met dans une impasse ; célibat non choisi etc …) . Louer Dieu, au coeur de cette situation. Pour cela, je demande au Christ de decendre avec moi dans mon impasse. Puis avec lui, dans la puissance de l'Esprit Saint qui l'habite, et du fond de cette impasse, je loue le Père : je le bénis pour sa délicate présence, je le bénis pour sa puissance qui est une puissance de vie et de résurrection, je le bénis pour sa victoire sur toutes les forces de mort, je le bénis parce que, je le crois, cette puissance et cette victoire sont à l'oeuvre au coeur de mon épreuve… 3- louer à partir de la création. Je marche ou m'asseois dans le parc. Je peux lire (ou chanter) le cantique des trois enfants (Daniel 3,51 sq) ou le psaume 8. Ensuite, comme Saint François d'Assise, je laisse monter en moi le cantique des créatures : avec les mots qui surgissent de mon coeur, je chante la louange du créateur. 4- Louer à partir des "titres" du Seigneur. Je fais venir à ma mémoire tous les titres avec lesquels la Bible, ou la liturgie, célèbre Dieu le Père et le Christ. Et je loue le Seigneur en lui donnant ces titres. Par exemple : "Je te loue, toi, l'Ami des hommes, le Bon Berger, le Roi, le Très Haut etc … " Avant de commencer ce temps de louange, si j'ai peur de "rester à sec" , je feuillette l'Ecriture, et je note sur une feuille, tous les noms de Dieu qui me tombent sous les yeux, afin de les utiliser ensuite dans la louange. Je peux aussi élargir ma louange en commentant le titre que je donne au Seigneur. Par exemple, pour "Dieu de nos Pères" : "Tu es béni, Seigneur, Dieu de nos Pères, toi qui, depuis l'aube de l'humanité, a fait demeurer ton amour sur les générations qui nous ont précédés. Sois loué pour mes ancêtres. Bénis-les. Sois loué pour le peuple des croyants qui nous ont transmis l'héritage de la foi. Oui, loué sois-tu." 5- Louer à partir des "apparents paradoxes" du Seigneur. Le Seigneur est tellement grand qu'il ne peut se laisser enfermer dans aucune des qualités que nous lui donnons, il les déborde toutes. Aussi, quand nous le louons, nous pouvons bénir le Seigneur pour telle qualité, et tout de suite après compléter par une autre qualité apparemment paradoxale. Par exemple : "Loué sois-tu, Dieu, notre Père, Tu es Celui qui existe de toute éternité, et tu es aussi Celui qui vient vivre dans le temps avec nous. / Tu es Celui qui enveloppe toute créature de ta tendresse, le Miséricordieux, mais tu es aussi le Juste, et le Tout Puissant. Béni sois-tu. / Tu es le Très Haut et tu es le Très Bas, loué sois-tu/ Tu es Celui qui crée l'infini des galaxies, mais aussi le plus petit brin d'herbe, le plus minuscule atome. Sois loué. /Je sais qu'en ce moment tu habites au coeur de milliards d'êtres humains, et pourtant chacun est unique à tes yeux. Béni sois-tu ! Etc … "
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


527483
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Partage du mobilier - divorce

image

Le 15 juillet 2008 nous avons fuit mon père, on l'a laissé tout seul et on est partit vivre à plus de 250 km de lui sans prévenir qui que ce soit pour pas qu'il nous retrouve. Ils nous laissait plus de 60 messages vocaux sur nos portables, il...Lire la suite

Patrimoine vs revenus

image

Non mais c'est pas un débat grave non plus (enfin, aux yeux de liz et de moi-même). Bon pour moi la question d'intégrer le patrimoine dans les ressources d'un agent économique me semble logique : alors que Keynes avançait que la consommation des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages
Les derniers appels à témoins