Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Autres      (1192 témoignages)

Préc.

Suiv.

Montpellier, jeune et ensoleillée

Témoignage d'internaute trouvé sur le-figaro - 14/04/10 | Mis en ligne le 08/05/12
Mail  
| 390 lectures | ratingStar_252135_1ratingStar_252135_2ratingStar_252135_3ratingStar_252135_4
J''y ai séjourné il y a peu de temps et j''en garde effectivement un très bon souvenir… jolie ville ! ========= On 14/04/2010 1037, AIME wrote : Villes - Montpellier, jeune et ensoleilléeFrance soir : De notre envoyée spéciale à Montpellier, Alexandra Gonzalez 13/04/10 à 06h00 Dans le palmarès des grandes villes françaises où il fait bon vivre, Montpellier arrive en tête de notre classement, selon un sondage Ipsos réalisé pour France-Soir. Plongée au c'ur d'une cité dynamique aux multiples atouts. Selon notre sondage Ipsos, les Français plébiscitent cette ville vivante et ensoleillée ! L'esthétique fait notamment la fierté des habitants, telle Monique, petite vieille dame installée ici depuis onze ans. "J'ai visité la ville de long en large avec des conférenciers. Le centre historique et médiéval est passionnant, et le Montpellier nouveau, construit par de grands architectes comme Ricardo Bofill, est très intéressant." En matière de coût de la vie, Montpellier se situe en milieu de classement. Si elle est assez chère à habiter, plus de 3.000 ? Le mètre carré, la ville reste abordable quand il s'agit de louer un appartement ou de sortir boire un coup. Pas étonnant donc qu'un habitant sur quatre soit un étudiant (lire reportage ci-dessous). Montpellier, un habitant sur quatre est un étudiant. Selon notre sondage, ils plébiscitent l'ambiance de la ville et le climat. Nous sommes allés vérifier sur place. C'est à la périphérie de la ville, devant l'Institut de recherche pour le développement (IRD) , que nous croisons Rebecca, une étudiante au visage lumineux et au sourire contagieux. Ex-Parisienne, elle est arrivée à Montpellier voilà trois ans pour ses études sur la nutrition dans les pays émergents. "J'avais la possibilité d'aller à Lyon, mais j'ai vite fait mon choix : le Sud, la mer, le soleil ! C'est une ville festive et culturelle. Les gens ne sont pas stressés, on ne voit personne courir après un tram comme les Parisiens après le métro." Et pour cette adepte des heures passées sous le soleil, il y a la mer : "L'été dernier, quand nous n'avions pas cours, on allait à la plage tous les jours avec mes copines." Wale, lui, mène sa thèse à l'IRD. Arrivé du Bénin il y a peu, il a déjà profité de la plage la semaine dernière. Et il se plaît bien dans cette ville : "Le climat me rappelle mon pays. Il m'est arrivé de me perdre et d'aborder des gens dans la rue, on m'a toujours gentiment répondu. Je me sens comme chez moi." "La ville idéale" En centre-ville, Camille, une étudiante en lettres, profite de la douceur de vivre dans le jardin du Champ-de-Mars. Elle a eu le coup de foudre pour Montpellier, voilà quatre ans, lors d'un voyage entre copains. "On faisait du stop pour visiter le sud de la France. Ici, ça a été le déclic. Des spectacles dans les rues, de la joie de vivre ? J'ai immédiatement décidé de quitter Paris et son métro pour faire mes études ici. C'est la ville idéale pour les jeunes. En centre-ville, on peut tout faire à p.
  Lire la suite de la discussion sur forums.lefigaro.fr


252135
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Partage du mobilier - divorce

image

Le 15 juillet 2008 nous avons fuit mon père, on l'a laissé tout seul et on est partit vivre à plus de 250 km de lui sans prévenir qui que ce soit pour pas qu'il nous retrouve. Ils nous laissait plus de 60 messages vocaux sur nos portables, il...Lire la suite

Patrimoine vs revenus

image

Non mais c'est pas un débat grave non plus (enfin, aux yeux de liz et de moi-même). Bon pour moi la question d'intégrer le patrimoine dans les ressources d'un agent économique me semble logique : alors que Keynes avançait que la consommation des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages