Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Autres      (1192 témoignages)

Préc.

Partage du mobilier - divorce

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 01/05/13 | Mis en ligne le 03/06/14
Mail  
| 284 lectures | ratingStar_530025_1ratingStar_530025_2ratingStar_530025_3ratingStar_530025_4
Le 15 juillet 2008 nous avons fuit mon père, on l'a laissé tout seul et on est partit vivre à plus de 250 km de lui sans prévenir qui que ce soit pour pas qu'il nous retrouve. Ils nous laissait plus de 60 messages vocaux sur nos portables, il saturait nos messagerie tout les jours, dès notre départ jusqu'en 2009-2010. Ensuite il s'en ait pris à nos Facebook et aujourd'hui sur le fixe. Au début il faisait des menaces de mort en continue et même des menaces d'enlèvement. Il répété et répète encore aujourd'hui qu'il va tout faire pour détruire nos vie, qu'on va le payer etc… Il a gagné le divorce uniquement avec des mensonges. En faite quand on est partis on est aller droit vers l'inconnu et on a débarqué en Gironde où on connait personne. Très vite on a su que personne n'allait nous aider (associations, services sociaux etc…) donc on s'est retrouvé à la rue à dormir dans un champ sur des couvertures pour être à l'abri des regards. Et pendant ce temps avait lieu la conciliation entre lui et ma mère, mais comme on était à la rue sans adresse, le courrier que ma mère devait recevoir c'est lui qui l'a reçu et donc il en a profité et a eu la jouissance gratuite de la maison familiale. Et donc nous on est resté à la rue (moi, ma mère, mes 2 frères et mes 2 soeurs). Aujourd'hui on a notre chez nous, on vit plutôt bien. Mais lui il est toujours là a vouloir nous pourrir la vie. Il fait croire à tout le monde qu'on est partis pour telle ou telle raison et comme on est pas là-bas pour le prouver tous nos amis et la famille nous ont tournés le dos. Il accuse ma mère d'avoir tué un de ses enfants il y a plusieurs années en se faisant un IVG elle-même, qu'elle a essayé de me tuer quand j'étais dans son ventre etc… Il m'accuse moi d'être partis pour fuire les huissier après avoir fait un crédit immobilier, sauf que je ne travaillait pas à cette époque et vu l'âge que j'avais (19 ans) ça m'étonnerais que j'ai la possiblité de faire un crédit immobilier. Ensuite il accuse mes 2 frères d'êtres partis pour fuir les gendarmes qui les recherchent. Tout est entièrement faux et on en a trop marre. On arrête pas de le signaler, de porter plainte mais rien ne bouge. On signale aussi le fait qu'il possède plus d'une trentaine d'armes de guerre mais rien ne bouge aussi sur ça. Ils attendent surement qu'il passe à l'acte. Et sinon pour finir il refuse que ma mère est le moindre centime au partage des biens. Il dit que si le juge décide qu'elle a droit à quelque chose, il coupe les meubles en 2, brûle le 2 maisons et détruit les 6 terrains qu'on possède et où y a des chevaux. Et par dessus tout, le notaire de famille refuse de faire le partage. Il donne raison à mon père. L'avocate de ma mère lui demande les actes de propriétés car il refuse de les donner à ma mère, mais il refuse de lui aussi à elle aussi. L'avocate soupçonne que mon père lui a donné un pot de vin et trouve que c'est très étrange qu'il n'a jamais était punis après tout ce qu'il a fait. Qu'est ce qu'on peut faire fasse à ce genre de cas ? En 2012 on a écrit à la ministre de la justice qui nous a répondu qu'elle ne pouvait rien pour nous, mais elle a transmit notre courrier aux affaires criminelles et au procureur général. On attend depuis mais rien ne bouge. On a écrit aussi au procureur de Niort et porter plainte en même temps mais rien ne bouge. On donne des noms de nos amis et membre de la famille qui savent que c'est un type violent et qu'il possède des armes. On a essayé d'avoir des attestations des ces personnes mais ils refusent de nous en faire car mon père est venu chez eux faire des menaces. Par contre, de peur et pour ne pas avoir des problèmes, ils en font pour lui. Nous les enfants on ne peut pas en faire, alors que pourtant on est les mieux placés pour savoir ce qui se passait chez nous. Le seul moyen pour qu'on soit tranquile c'est de le tuer, mais on en est pas encore là et on le sera jamais. Il veut même faire exprès de prendre la maison de retraite la plus chere quand il sera vieux pour que ça soit nous les enfants qui payons. C'est une pourriture ce type, c'est le mal incarné et nous on est seul fasse à lui.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


530025
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Patrimoine vs revenus

image

Non mais c'est pas un débat grave non plus (enfin, aux yeux de liz et de moi-même). Bon pour moi la question d'intégrer le patrimoine dans les ressources d'un agent économique me semble logique : alors que Keynes avançait que la consommation des...Lire la suite

Trop jeune pour etre pere ? - etre parents

image

Effectivement, je vais attendre un peu avant de leur en parler. Je ne suis pas complètement dépendant d'eux puisque je travaille à côté. Mais cet argent ne me permet pas de louer un appartement, c'est pourquoi je vis encore chez eux (mais le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages