Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Co-propriété      (852 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dégâts des eaux dans une copropriété, c'est qui qui doit régler la facture ?

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 735 lectures | ratingStar_149445_1ratingStar_149445_2ratingStar_149445_3ratingStar_149445_4

J'ai une question qui me taraude, il y a un an, un prospectus a circulé dans l'immeuble où je suis locataire, demandant que les gens cessent de jeter leurs mégots par la fenêtre, car des trous se formaient dans la toiture d'un garage appartenant à l'un des copropriétaire. En temps que fumeur, et fauteur par bêtise je l'avoue, j'en ai pris bonne note, même si ma pièce de vie n'était pas située de ce côté de l'appartement.Il y a un mois, seconde édition, accompagnée de la visite du dis-propriétaire, m'accusant d'avoir jeté un nouveau mégot par la fenêtre et provoqué un nouveau trou qui par malchance a provoqué une inondation dans son garage (dégats des eaux ? ). Il dit avoir relevé un mégôt pour un éventuel relevé d'adn, sans pour autant m'avoir prouvé que c'était le mégot incriminé, sans m'avoir fait constater les dégâts non plus. Je lui réponds donc que pour ma part je ne vis plus de ce côté de l'immeuble, et que j'avais bien compris la leçon la première fois, tout en n'excluant pas qu'un ami en visite (il y en des fois) ait pu faire la faute, car que dire quand on ne sait pas du tout qui est le coupable ? Selon le lésé, le locataire du dessus ne fume pas, et les autres locations ou propriétés de l'immeuble ne sont pas occupées, soit, c'est peut être un ami de passage qui a négligemment jeté par la fenêtre son mégot.Cependant, ce garage est à la portée de n'importe quel immeuble contigu, de n'importe quel plaisantin dans la rue, et qui plus est, est jonché de centaines de mégots dont certains clairement inatteignables d'un des immeubles proches ou du notre, ce qui contribue à me laisser dans le doute : assumer une faute qu'on n'est pas sûr d'avoir commis… Dernier épisode, le copropriétaire a engagé sans me consulter une entreprise privée pour remplacer totalement deux pans entiers de sa toiture, alors que soyons réalistes, un coup de mastic aurait très bien fait l'affaire, vu la vétusté de son installation (toit en plastique, très vieux et sale). Il nous a fait livrer par l'un des membres du syndic la facture, nous suggérant de faire passer ça sur mon assurance civile, ce que j'ai refusé (je n'en ai pas et ne suis pas très enclin à prendre sur moi de payer pour quelque chose dont mon appartement serait à l'origine) Que faire ? La procédure est elle conforme juridiquement ? Quels sont mes moyens pour faire valoir mes droits ? Bref des conseils qui seraient les bienvenus et dont je vous remercierais, vraiment !
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


149445
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Retrouve pendu chez lui au bout de huit ans !!! - actualites

image

Mais non vous êtes NULS, vous suivez pas : c'est le syndic de la copro et la banque justement où le gars avait contracté prêt qui ont finalement voulu récupérer leurs sous et vendu l'appart, et c'est justement le nouveau proprio, venu pour...Lire la suite

Y a-t-il des mamans au chomage ici?

image

Coucou ! Super Elomine pour la nounou ! Je viens de recevoir un coup de fil d'une agence immobilière à laquelle j'avais postulé en candidature spontanée il y a quelques mois, et je me rends compte que je me suis un peu sabordée moi-même..;en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages